Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Émission 125 : Accoucher autrement

La question du public

Existe-t-il des traitements efficaces contre la calvitie ?

«J’ai commencé à perdre mes cheveux : existe-t-il des traitements efficaces?»

Expert invité : Dr ARI DEMIRJIAN, DERMATOLOGUE

En savoir plus

 

Dossier de la semaine

Accoucher autrement

Les Québécoises sont les championnes canadiennes de l’épidurale, d’après la plus récente enquête nationale sur la maternité publiée au printemps dernier. Sept femmes sur dix ont recours à cette forme d’anesthésie au moment de l’accouchement. Le rapport révélait également que les Québécoises manquent cruellement d’information quant aux autres techniques de contrôle de la douleur. Pourquoi tant d’épidurales au Québec?

En savoir plus

 

Le portrait

Audrey Lessard, un médecin pas comme les autres

Audrey Lessard est sourde, mais son handicap ne l’a pas empêché de devenir médecin! Elle est la première femme sourde à devenir médecin au pays. Voici son courageux parcours.

En savoir plus

 

Premiers soins

La déshydratation chronique

Vous ne buvez pas beaucoup d’eau et souffrez souvent de maux de tête persistants? Il est possible que vous souffriez de déshydratation chronique, un problème beaucoup plus fréquent qu’on le pense, surtout après 50 ans.

En savoir plus

 

Le carnet des animateurs

Le Spice, un substitut au cannabis ?

Si vous trouvez dans les affaires de votre ado un petit sachet d’herbes suspect et qu’il vous répond, en guise d’explication, que c’est de l’encens… méfiez-vous! Il peut s’agir de Spice, un mélange d’herbes qui procurent les mêmes effets que la marijuana… et qui est pourtant en vente libre!

En savoir plus

 

Question de la semaine

Une pilule, une petite granule met cet espace à votre disposition. Exprimez-vous

Vos commentaires (14)

Re: Êtes-vous pour ou contre l'épidurale lors d'un accouchement ?

Je suis enceinte de 8 mois maintenant et le grand jour approche. Moi j'ai fait le choix d'accoucher naturellement. Je me prépare donc en conséquence. Le livre de Mme Brabant est un incontournable pour y arriver, à mon avis.

Effectivement on ne peut être pour ou contre l'épidurale. On peut, par contre, lire sur le sujet et faire un choix éclairé compte tenu des risques associés à cette méthode de soulagement de la douleur. Parce qu'il y a des risques. Toutes les méthodes d'analgésie comportent des risques, pas besoin d'un médecin pour le comprendre.

Quant aux statistiques mentionnées par le Dr dans le reportage je serais portée à croire qu'il y a un fond de vérité. On n'a qu'à se référer à un text de l'Organisation mondial de la santé "Les soins liés à un accouchement normal: Rapport d'un groupe de travail technique" pour voir que l'épidurale peut.. et j'insiste sur le peut...rallonger le 1er statde du travail et augmenter le recours au intervention vaginale.

Je crois qu'il faut respecter les femmes qui désirent garder le contact avec leur corps et leur bébé tout au long de l'accouchement et aussi respecter les femmes qui ont recours à l'épidurale pour soulager la douleur. Ni l'une ni l'autre est plus héroique! Cependant, pour celles qui se sentent jugées il faudrait voir les raisons derrières cela. Le reportage n'était pas unidirectionnel mais parlait de l'accouchement naturel et de ses vertues! Si le repportage avait porté sur l'épidurale et ses biens faits, aurait-on dit qu'il était unidirectionnel? Je ne crois pas. Ce n'est pas parce que quelqu'un croit à quelque chose qu'il méprise automatiquement le contraire de sa croyance.

Je me dirige donc vers une aventure qui, sera malgré la douleur, merveilleuse et j'écouterai mon corps pour choisir le moment venu d'aller jusqu'à l'épidurale ou non. Pour l'instant je me prépare à l'éviter et je crois en moi pour y arriver. Tout comme les alpinistes croient en leur capacité de grimper jusqu'au sommet de l'Evrest!

Merci pour cette émission.

Marie, future maman!

4 mai 2010
Par : Marie-France G. - Verdun

Re: Êtes-vous pour ou contre l'épidurale lors d'un accouchement ?

Moi, il y a quelques semaines, j'étais contre l'épidurale. Pour la simple raison que je croyais que la plupart des femmes qui se la faisait donner abusaient un peu de l'avantage de l'alternative du "sans douleur" et avaient tendance à oublier que les femmes accouchent depuis que le monde est monde. Sauf que récemment, j'ai fait la fameuse expérience de l'enfantement avec la ferme intention de le faire le plus naturellement possible. Je ne sais pas si c'est mon entêtement ou mon endurance qui m'a fait tenir 8 heures dans d'atroces souffrances, mais j'ai finalement demandé l'épidurale, voyant que mon travail n'avançait pas, tellement j'étais tendue. L'épidurale n'a fonctionné que quelques minutes, mais c'était les quelques minutes qu'il fallait pour permettre à mon corps de se détendre et une demi-heure plus tard j'avais accouché. Maintenant, je peux dire que je suis pour l'épidurale.

1er mai 2010
Par : Geneviève R. - Montréal

Tous les commentaires