Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Émission 21 : 263 - Jeu libre

Voir le segment

Dossier de la semaine

Les enfants ont-ils encore le droit de jouer?

Voilà des années qu’on nous répète inlassablement que les enfants ne bougent pas assez et il semble que le message commence enfin à passer. Résultat : les parents inscrivent maintenant leurs enfants à toute une panoplie d’activités sportives. L’envers de la médaille, toutefois, c’est que les enfants sont maintenant toujours encadrés. Et certains commencent à se demander si on n’aurait pas oublié au passage qu’il est aussi important pour les enfants de jouer pour le simple plaisir de jouer. Car le jeu libre a aussi des vertus qu’il est important de ne pas négliger.

En savoir plus

 

Voir le segment

La question du public

Orthokératologie : peut-on corriger la myopie sans chirurgie?

Les cas de myopie chez les enfants ne cessent d’augmenter en Amérique du Nord et même partout dans le monde. Le problème est tel qu’on commence même à parler d’une petite épidémie. Dans cette foulée, un nouveau traitement gagne en popularité : l’orthokératologie. Il s’agit d’une approche qui cible les enfants qui sont gravement myopes, mais qui ne fait pas du tout l’unanimité parmi les professionnels de la santé.

En savoir plus

 

Le carnet des animateurs

Les dérives de l'utilisation des opiacés

Depuis quelques années, le taux de décès reliés à une surconsommation de narcotiques utilisés contre la douleur a plus que doublé. Il s’agit d’un véritable problème de santé publique et qui dépasse largement les frontières du Québec.

En savoir plus

 

Voir le segment

Histoire de cas

Des nouvelles d'Élianne Parent

Notre équipe avait rencontré Élianne Parent il y a deux ans. En 2007, le soir de ses 18 ans, elle avait été victime d’un accident de la route causé par une conductrice en état d’ébriété, accident qui l’avait plongée dans un coma profond dont elle est sortie deux mois plus tard, complètement amnésique. Courageuse et déterminée, Élianne avait alors entrepris et maintenu un important programme de réadaptation, en combinant des approches moins courantes comme la stimulation magnétique transcrânienne.

Quand nous avions rencontré Élianne, elle nous avait partagé son rêve de devenir autonome et d’un jour habiter son propre appartement. À notre grand bonheur, nous l’avons retrouvée alors qu’elle était en train de le réaliser.

En savoir plus