Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Histoire de cas

Sarah Houmad : «Je veux retourner à l'école malgré mon combat contre la leucémie.»

Émission du 13 septembre 2012

Sarah Houmad est une petite fille vraiment très courageuse. Aujourd’hui âgée de 8 ans, elle a traversé une longue lutte contre la leucémie qui l’a touchée alors qu’elle venait tout juste de commencer la maternelle. Malgré les longs traitements et les difficiles effets secondaires, Sarah n’a jamais perdu sa motivation pour l’école. Bien au contraire!

Sarah venait tout juste d’entrer à la maternelle quand elle a dû être hospitalisée pour la leucémie. Sa plus grande tristesse a certainement été celle de ne plus pouvoir aller à l’école comme toutes les autres fillettes de son âge.

«J’ai passé beaucoup de temps à l’hôpital, se souvient-elle, c’était long. Je ne pouvais pas aller à l’école, ça me dérangeait. Parce qu’à l’école, ça me faisait oublier mes médicaments et la chimio…»

Heureusement pour elle, sa mère Bouchra Moumen a fait appel aux services d’une enseignante qui offrait des cours aux enfants hospitalisés par le biais du service École à l’hôpital, ce qui a grandement aidé Sarah tout au long de son hospitalisation. Mais de retour à la maison, Sarah a dû poursuivre des traitements très douloureux pendant six mois, au cours desquels elle a non seulement perdu ses cheveux et pris beaucoup de poids, mais également perdu la belle couleur brune de sa peau. Elle a aussi développé une nécrose au niveau de sa cheville, ce qui l’a contrainte à porter des orthèses et à utiliser un fauteuil roulant.

Retour à l’école

À la fin de l’été suivant, à la veille de la rentrée scolaire, Sarah souhaitait retourner à l’école. «Moi, je n’étais pas sûre, raconte sa mère. Je ne voulais pas, franchement, mais elle a insisté.»

En chaise roulante, avec un gros ventre et des cheveux qui commençaient à peine à repousser, Sarah était tout de même inquiète du regard de ses petits camarades. La première journée, sa mère a tout de suite senti que ce ne serait pas chose facile, mais aussi que l’enseignante était très sensible à la cause de Sarah et prête à l’appuyer dans son intégration. La visite d’une intervenante de Leucan a également aidé les enfants de la classe à mieux comprendre la maladie et la réalité de Sarah.

Pour faciliter l’intégration de Sarah à sa nouvelle classe, l’école a également fait appel à une accompagnante qui la soutenait au quotidien, en lui permettant notamment de se reposer pendant la journée pour reprendre un peu d’énergie. Résultat : Sarah a bien traversé sa première année, avec d’excellents résultats scolaires.

Malgré ce succès d’intégration, Bouchra Moumen s’interroge : «Nous avons eu plus d’aide parce que Sarah était en chaise roulante, parce qu’elle était comme une enfant handicapée. Elle a besoin d’une accompagnante et d’un transport adapté. Les enfants qui ont la leucémie ou un cancer, mais qui ne sont pas en chaise roulante, je ne pense pas qu’ils ont droit aux mêmes services.»

«Je trouve que l’école aide les enfants à guérir, conclut Bouchra Moumen. Ça donne beaucoup de volonté et de motivation pour suivre ses traitements et voir que la vie est encore en avant et qu’il faut guérir.»

Ressources

Leucan, service de vie scolaire

École à l’hôpital

Depuis plus de 40 ans, ce service est offert autant aux élèves de Montréal qu’à ceux provenant des différentes régions du Québec qui sont admis pour plus de deux semaines dans un centre hospitalier montréalais ou qui s’y rendent régulièrement pour des traitements.

Le Service scolaire regroupe 23 personnes, dont 18 enseignants spécialisés en orthopédagogie, une conseillère pédagogique, une conseillère en orientation et une équipe de soutien.

Le Service scolaire est offert dans les établissements de santé suivants :
- Hôpital Sainte-Justine
- Centre de réadaptation Marie-Enfant
- Hôpital de Montréal pour enfants
- Hôpital du Sacré-Cœur, pavillon Albert-Prévost
- CHSLD Marie-Rollet
- Sur demande, le service peut être disponible à l’Hôpital général juif, au Royal-Victoria ou à Maisonneuve-Rosemont.

Étude Persévérance et réussite scolaires des jeunes traités pour un cancer