Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Le millepertuis devrait-il être vendu sous prescription ?

Émission du 1er novembre 2012

Expert invité :

Jean-Louis Brazier, pharmacologue

En 2010, l’Ordre des pharmaciens du Québec a demandé qu’on change les modalités de vente du millepertuis. On souhaite qu’il fasse dorénavant partie de l’annexe 2, c’est-à-dire qu’il soit vendu uniquement derrière le comptoir du pharmacien. Jean-Louis Brazier, notre pharmacologue en résidence, croit lui aussi qu’il est temps qu’on prenne au sérieux les dangers des produits à base de millepertuis qu’on peut se procurer trop facilement sur les tablettes.

Millepertuis 101

De quoi s’agit-il exactement? C’est une plante qui pousse un peu partout au début du mois de juin et qu’on appelle aussi «l’herbe de la Saint-Jean». C’est une plante très connue dans nos régions, qu’on retrouve notamment sur le bord des chemins. Elle est très populaire auprès des gens qui souhaitent traiter la dépression sans recourir aux produits naturels.

En Allemagne, le millepertuis est considéré comme un véritable médicament. Il est donc prescrit sous ordonnance. En France, il est interdit. Mais chez nous, il est disponible en vente libre.

L’action du millepertuis sur la sérotonine, expliquée par Jean-Louis Brazier

On sait que le millepertuis a des propriétés antidépressives. Il agit au niveau du cerveau comme les vrais antidépresseurs. Il va donc empêcher et inhiber le recaptage des cellules nerveuses par la sérotonine qui est un neuromédiateur. Le millepertuis augmente donc la quantité de sérotonine dans le cerveau, ce qui permet de diminuer les symptômes de la dépression.

Il ne faut donc pas associer le millepertuis avec des antidépresseurs classiques, car ils agissent de la même manière et on risque d’avoir une augmentation très importante de la sérotonine, ce qui peut mener à un syndrome qui peut être grave et qu’on appelle le symptôme sérotoninergique.

Les études cliniques réalisées démontrent que l’efficacité du millepertuis ne porte que sur la dépression légère à modérée, et non pas sur la dépression sévère.

Les interactions possibles

Le millepertuis n’est pas une plante toxique par elle-même, mais les produits du millepertuis – ou le millepertuis lui-même – peuvent engendrer des interactions médicamenteuses graves, ou même très graves. C’est pour cela que s’il continue à être disponible en vente libre, il vaudrait mieux que ce soit de manière plus encadrée.
Sous surveillance, cela voudrait dire concrètement qu’il faudrait demander l’avis du pharmacien si on prend déjà des médicaments, pour savoir si l’usage du millepertuis est recommandé ou contre-indiqué, surtout si l’on prend déjà d’autres médicaments.

Il s’agit d’interactions pharmacocinétiques, c’est-à-dire que le millepertuis va affecter le métabolisme des autres médicaments et leur élimination.
Les interactions pharmacocinétiques se traduisent de la manière suivante : le millepertuis augmente la quantité d’enzymes qu’on a dans le foie et l’intestin, afin d’une part de limiter l’entrée de médicaments et d'augmenter leur sortie. Résultat : les concentrations de médicaments consommés par l’organisme seront trop basses et on n’aura pas d’effet thérapeutique. Le millepertuis risque donc de réduire ou même d’annuler l’effet thérapeutique des autres médicaments consommés.

Les médicaments avec lesquels on doit éviter le millepertuis

– Les médicaments antirejet, comme la ciclosporine et le tacrolimus.
C’est une contre-indication très sérieuse. Entre 1990 et 1993, on a répertorié 14 cas de rejet de greffe d’organe à cause du millepertuis. On ne veut certainement pas perdre un rein, un cœur ou un foie parce qu’on prend du millepertuis!

– Les antiviraux : le millepertuis va entraîner une diminution de la concentration des antiviraux. Pour les personnes atteintes du VIH, c’est une interaction qui peut se traduire en échec thérapeutique, mais aussi par la création de résistance aux médicaments.

– La pilule anticonceptionnelle : le millepertuis peut réduire l’effet des pilules contraceptives, surtout les pilules à faible dosage qui sont très populaires aujourd’hui. Les femmes qui prennent la pilule contraceptive et qui consomment du millepertuis devraient prendre une méthode de contraception supplémentaire pour éviter une grossesse non souhaitée.

– Autres interactions à éviter avec le millepertuis : anticoagulants, médicaments pour le cœur et Triptan.

En cas de doute : consultez votre pharmacien

Pour éviter les interactions entre le millepertuis et d’autres médicaments, il vaut mieux s’adresser à son pharmacien pour vérifier si l’utilisation de millepertuis est appropriée pour le traitement de notre problème médical, surtout si on consomme d’autres médicaments.