Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Les tatouages médicaux, une nouvelle tendance ?

Émission du 6 décembre 2012

Une nouvelle tendance se dessine actuellement en Amérique du Nord : remplacer les bijoux Medic-Alert par des tatouages médicaux. Les gens se font carrément tatouer leur condition médicale sur le corps. Encore très peu présente au Québec, cette pratique gagne toutefois en popularité aux États-Unis et soulève quelques questions.

Tatouage médical

Pourquoi remplacer un bijou Medic-Alert par un tatouage? Les raisons peuvent être variées : interdiction de porter des bijoux à son travail, peur de le perdre, allergie ou intolérance au métal…

Mais comme il s’agit pour le moment d’une pratique très marginale chez nous, elle comporte surtout des inconvénients puisque les médecins et les ambulanciers ont l’habitude de vérifier si la personne porte un bijou Medic-Alert, et non pas si elle porte un tatouage médical. Il faut dire qu’avec le temps, les tatouages deviennent moins visibles. Et comme il ne s’agit pas d’une pratique normalisée, tout le monde n’est pas tatoué au même endroit, ce qui complique encore plus les choses.

Les bijoux Medic Alert

Diabète, allergies graves, épilepsie : il y a plusieurs conditions médicales qui justifient de porter un signe distinctif qui permet de donner cette information au personnel soignant. Mais, à l’heure actuelle, il vaut mieux s’en tenir aux bijoux de Medic-Alert, un organisme sans but lucratif fondé en 1956, Medic-Alert existe dans neuf pays différents. C’est un organisme bien structuré qui gère les dossiers des personnes inscrites.