Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Êtes-vous pilule ou granule?

Vos remèdes pour arrêter de fumer

Émission du 21 février 2013

Arrêter de fumer est une étape très difficile, pourtant essentielle au maintien d’une bonne santé. Un fumeur sur deux va mourir des suites de sa consommation de tabac et 28 personnes par jour meurent au Québec, en raison de la fumée primaire ou de la fumée secondaire.

Arrêter de fumer en vaut définitivement la peine :

– après un an, on observe une diminution de moitié des risques coronariens.
– après 5 ans, pour une personne qui fumait un paquet de cigarettes par jour, on constate une diminution de moitié des risques de cancer du poumon.
– après 10 ans, les risques de cancer du poumon sont les mêmes pour un ancien fumeur que pour quelqu’un qui n’a jamais fumé.

Il n’y a pas de doute : l’effort d’arrêter de fumer en vaut la peine!

Côté pilule

Les produits à base de nicotine :

– les timbres que l’on colle sur la peau et qui diffusent lentement de la nicotine dans l’organisme.
– des gommes à mâcher qui permettent de faire passer la nicotine dans l’organisme.
– des vaporisateurs afin de faire rentrer la nicotine beaucoup plus rapidement dans l’organisme.
– des inhalateurs, semblables à de petites cigarettes, ces produits permettent de conserver le geste de fumer, ce qui permet d’aider progressivement à limiter la consommation de véritables cigarettes.

Deux autres types de produits :

– le Zyban : médicament antidépresseur qui joue sur les circuits de la récompense et qui permet de diminuer progressivement la dépendance à la nicotine et donc à la cigarette.
– le Champix : médicament qui permet de diminuer le plaisir qu’on a à fumer : si on a moins de plaisir, on aura moins tendance à fumer.

Côté granule

Du côté des thérapies alternatives, il n’existe malheureusement aucune étude clinique sérieuse et bien construite qui permet de prouver qu’une de ces approches a des effets positifs et définitifs sur l’arrêt du tabagisme.

La valériane : contrairement à ce que pensent certains, la valériane ne permet pas du tout de contrer la dépendance à la nicotine. Ce n’est pas fait pour ça, et en plus, ça sent très mauvais!

Le mot de Georges

Tous les médicaments peuvent avoir des effets secondaires ou des contre-indications. Il est donc recommandé de vous faire accompagner par un professionnel de la santé si vous prenez des médicaments pour arrêter de fumer.