Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Billet de Percy

Adieu l'indice de masse corporelle ?

Émission du 28 février 2013

Connaissez-vous votre indice de masse corporelle? Le calcul est simple : il s’agit de diviser le poids par la taille au carré (poids/ taille2). On trouve de nombreux sites internet où on peut le calculer facilement. Le résultat permet d’obtenir le degré de risques de maladies liées au poids, tout en indiquant si la personne est en surcharge ou en déficit pondéral.

Ce calcul a été mis au point par Lambert Adolphe Jacques Quetelet, un mathématicien et astronome belge du 18e siècle. Celui-ci était certainement loin de se douter que deux siècles plus tard, les compagnies d’assurance utiliseraient sa formule pour évaluer les risques de maladies liées au surpoids.

Un concept controversé

Aujourd’hui, plusieurs chercheurs considèrent que cette mesure est réductrice et incomplète.

Prenons l’exemple d’un athlète de 200 livres mesurant 6 pieds 2. Avec le calcul de l’IMC, celui-ci serait automatiquement classé dans la catégorie des personnes souffrant d’embonpoint. L’IMC ne dit rien sur la répartition des tissus adipeux, qui est pourtant un critère essentiel en termes de risques pour la santé.

Certaines personnes peuvent également présenter un poids santé, tout en étant en risque de développer certaines maladies liées au poids, car leur graisse est située au niveau de l’abdomen.

Pomme ou poire?

Médecin et chercheur à l’Université Laval, le Dr Jean-Pierre Després soutient pour sa part que le plus important est de surveiller l’évolution de notre tour de taille et la façon dont notre graisse est répartie dans notre corps. Chez certaines personnes, la graisse est principalement localisée au niveau du ventre, et leur silhouette présente la forme d’une pomme : on parle dans ce cas d’une obésité abdominale, ce qui augmente le risque de maladies cardio-vasculaires ou de diabète. D’autres personnes ont une silhouette en forme de poires, avec davantage de graisse au niveau des hanches ou des fesses; leur risque de maladies cardio-vasculaires est moins important.

En termes de mesure de tour de taille, l’obésité abdominale est généralement associée à un tour de taille de plus de 88 cm chez la femme et de plus 102 cm chez l’homme. Il est important de savoir que ces mesures ne s’appliquent pas aux moins de 18 ans et aux personnes de plus de 65 ans.

En bref, rappelez-vous que le calcul de l’IMC n’est pas une mesure très fiable pour calculer le risque de maladies liées au poids. Mais il demeure malgré tout important de surveiller son tour de taille pour s’assurer de maintenir une bonne santé…