Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Le gym liquide, l'entraînement de l'avenir ?

Émission du 7 mars 2013

Experts invités :

Andrée Dionne, Kinésiologue, Centre sportif de l’UQAM

Athanasio Destounis, Kinésiologue, Centre sportif de l’UQAM

Dr Serge Goulet, Médecin de famille

L’entraînement de l’avenir, c’est peut-être bien dans l’eau que ça va se passer. Actuellement en vogue chez les athlètes de haut niveau, l’aquagym permet également aux gens physiquement limités par une blessure ou une maladie chronique de pouvoir continuer à bouger et améliorer leur état de santé.

Un gym liquide

Avez-vous déjà entendu parler d’un gym liquide? Mais de quoi s’agit-il exactement? Kinésiologue au Centre sportif de l’UQAM, Andrée Dionne nous explique qu’il s’agit d’une salle d’entraînement dans l’eau. Oui, vous avez bien lu : un gymnase dans une piscine, équipé de tapis roulants, de vélos aquatiques et de tous les accessoires nécessaires pour l’aquajogging, l’aquaforme, etc. «Il y a toutes sortes de choses qu’on peut faire, tout comme dans une salle d’entraînement régulière», soutient Andrée Dionne.

L’entraînement de l’avenir

«La gym liquide, poursuit Andrée Dionne, c’est une forme d’entraînement de l’avenir parce qu’on a une population vieillissante, une population avec plus de diabète et de personnes obèses, qui peuvent avoir plus de problèmes de genoux et de hanches. L’eau peut leur permettre de s’entraîner, et le fait de s’entraîner peut les aider à maintenir un poids santé.»

Lui aussi kinésiologue au Centre sportif de l’UQAM, Athanasio Destounis explique quant à lui que l’aquagym permet de s’entraîner tout en limitant les craintes d’usure ou de blessures. «C’est toujours beaucoup plus sécuritaire dans l’eau, car même si tu as une blessure, tu ne vas pas la ressentir dans l’eau. Et l’eau nous permet de toujours maintenir une belle posture droite. Les stabilisateurs sont toujours sollicités à rester droits.»

L’aquagym est également fort utile en réadaptation, poursuit-il, même pour les gens qui ont des blessures difficiles comme une hernie discale. Les programmes d’entraînement sont d’ailleurs individualisés, selon l’état de santé de chacun. «L’eau ne va jamais guérir les blessures, précise-t-il, mais va permettre de poursuivre l’entraînement et de maintenir tout le reste, malgré les blessures.»

Un exercice rafraîchissant

«Lorsqu’on fait de l’exercice, on a chaud et le corps habituellement nous refroidit, ajoute Andrée Dionne. Mais quand on est dans l’eau, c’est l’eau qui refroidit le corps. C’est donc encore plus facile de faire de l’exercice dans l’eau.»

«Une personne qui pèse 70 kilos en dehors de l’eau, en pèse 7 seulement dans l’eau, c’est aussi un autre avantage.»

Excellent pour la santé

Le Dr Serge Goulet, médecin de famille, croit également que l’aquagym est un exercice fort prometteur pour le maintien d’une bonne santé cardiovasculaire. De manière générale, il encourage toujours ses patients souffrant de diabète ou de maladies coronariennes à faire de l’exercice. Mais il croit que l’aquagym est particulièrement intéressante pour s’entraîner en limitant le risque de blessures, ou pour les jeunes sportifs blessés en réadaptation. «Dans l’eau, on a un retour veineux qui est amélioré par le massage des jambes, explique-t-il, le massage du corps que l’eau procure, et avec un battement cardiaque moindre pour le même travail. Le retour de sang se faisant mieux, notre cœur va pomper de façon plus efficace, à un rythme moins élevé.»

Le Dr Goulet témoigne d’ailleurs que plusieurs de ses patients sont très heureux lorsqu’ils commencent à faire de l’exercice, car cela leur permet souvent de diminuer leur médication.

Tout récemment, le cardiologue Martin Juneau de l’Institut de cardiologie de Montréal et son collègue Mathieu Gayda, physiologiste de l’exercice, ont d’ailleurs mené une étude sur le sujet. Leur conclusion : d’un point de vue cardio-respiratoire, les exercices dans l’eau sont au moins aussi efficaces que les exercices conventionnels, même si les mouvements moins saccadés semblent plus faciles à exécuter.

Informations supplémentaires

Les équipements présentés dans notre reportage se retrouvent principalement dans les centres sportifs spécialisés ou dans les centres universitaires.