Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le portrait

Dre Diane Boivin, spécialiste du sommeil

Émission du 21 mars 2013

Directrice du Centre d’étude et de traitement des rythmes circadiens, la Dre Diane Boivin est une chercheuse renommée, spécialisée dans les rythmes circadiens. De quoi s’agit-il? Aussi appelé « l’horloge biologique », c’est en fait tout ce qui rythme le corps humain, que ce soit par exemple la faim, la croissance, la fatigue et le sommeil. Auteure d’un livre tout récemment paru sous le titre « Le sommeil et vous », elle nous explique pourquoi il est tout aussi important de prendre soin de notre sommeil que des autres facettes de notre vie.

La vie moderne et le sommeil

Avec l’accélération liée à la vie moderne, nombreux sont ceux qui négligent la qualité de leur sommeil. Tous affairés à courir après nos vies professionnelles et à mener une vie active, le sommeil est souvent laissé pour compte. « On va puiser dans une réserve d’heures qui semble inépuisable sans penser vraiment aux conséquences », soutient Diane Boivin.

L’une des choses qui ont radicalement modifié les nuits des êtres humains, c’est l’arrivée de la lumière artificielle, explique Diane Boivin. Alors qu’auparavant, la majorité des gens se couchaient très tôt, dès l’arrivée de la noirceur, nombreux sont ceux aujourd’hui qui se couchent à des heures très tardives.

Les conséquences de la perturbation du sommeil

Ces lumières artificielles ont une influence importante sur notre horloge biologique et sur notre santé, explique Diane Boivin. Les études qu’elle a menées, ainsi que celles d’autres chercheurs ailleurs dans le monde, démontrent d’ailleurs que les perturbations du sommeil, ainsi que sa restriction, affectent non seulement la santé mentale – comme l’humeur, la concentration et les niveaux de fatigue –, mais également la santé physique. La variabilité du rythme cardiaque, la pression artérielle, le métabolisme des sucres et des graisses figurent parmi les divers troubles qui peuvent être générés par un sommeil trop court ou perturbé.

Rythmes circadiens

Parmi les facteurs qui influencent le sommeil, les rythmes circadiens occupent un rôle important. Diane Boivin définit un cycle circadien comme un rythme biologique d’environ 24 heures, notamment marqué par des cycles hormonaux. La Dre Boivin s’intéresse tout particulièrement à la mélatonine, une hormone rattachée à la période de noirceur qui commence à augmenter en début de soirée et atteint un niveau sanguin maximal en début de nuit pour redescendre en matinée. Ses niveaux sont habituellement indétectables au courant de la journée.

La lumière naturelle, mais aussi artificielle, agit directement sur les cycles circadiens, poursuit Diane Boivin, puisque son premier effet est d’inhiber la sécrétion de la mélatonine. Mme Boivin a d’ailleurs consacré quatre années de recherche à mieux comprendre l’impact de différentes intensités lumineuses sur les rythmes biologiques.

Depuis 2010, d’autres études ont également souligné l’impact d’une source lumineuse qui a récemment fait son apparition dans nos vies modernes : les tablettes électroniques. « Ces tablettes que les gens amènent dans leur lit produisent suffisamment de lumière pour inhiber la production de mélatonine », explique Diane Boivin.

Un laboratoire sur les rythmes circadiens

Pour poursuivre ses recherches sur les cycles circadiens, Diane Boivin a fondé un laboratoire de recherche qui permet d’observer des sujets de recherche dans un environnement hors du temps. Dans ces salles où il n’existe aucun indice temporel, les participants ne sont pas placés en isolement social pour autant puisqu’ils sont entourés du personnel de recherche 24 heures sur 24. Certains participants y ont même passé plusieurs semaines, ce qui a permis aux chercheurs de mener diverses expériences, notamment sur le décalage horaire ou l’ajustement au travail de nuit.

Ces expériences ont notamment permis d’étudier certains liens entre le sommeil et l’obésité, puisque la perturbation des cycles de sommeil peut dérégler la production d’hormones de faim et de satiété. « Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’au fur et à mesure qu’on évolue dans le temps, ajoute Mme Boivin, la société moderne a tendance à dormir de moins en moins et son tour de taille a tendance à augmenter de plus en plus. »

Quelques conseils

Pour maintenir une bonne santé circadienne, Diane Boivin prodigue quelques conseils de base :

— se coucher et se lever à des heures régulières
— manger à des heures régulières
— le soir, demeurer dans des espaces à faible luminosité
— éviter les appareils technologiques qui pourraient inhiber la sécrétion de mélatonine

Ressource

Le sommeil et vous : Mieux dormir, mieux vivre
Dre Diane Boivin
Éditions Trécarré