Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Êtes-vous pilule ou granule?

Vos remèdes contre la congestion nasale

Émission du 21 mars 2013

La congestion nasale empoisonne vraiment la vie. Elle s’explique par une inflammation des muqueuses du nez et des sinus, en raison d’une cause virale – le rhume ou la grippe par exemple, bactérienne (dans des cas de surinfection), allergique (poussière, pollen, poils d’animal). Qu’est-ce qui est à notre disposition pour diminuer ces symptômes?

Jean-Louis Brazier fait le point pour nous.

Côté pilule

Les décongestionnants :

— décongestionnants en pulvérisation (Dristan, Otrivin, Drixoral, …) : ces médicaments contiennent des principes actifs qui ont un effet vasoconstricteur, c’est-à-dire qu’ils limitent l’écoulement nasal. Il faut utiliser ces produits le moins souvent possible, pas plus de quatre jours consécutifs, car ils risquent d’entraîner un effet rebond et d’entretenir la congestion nasale et une rhinorrhée.

— décongestionnants systémiques (Advil Sinus, Tylenol Sinus, Entex …) : ces décongestionnants sont pris par la bouche et contiennent de la pseudoéphédrine. Il faut savoir que ces produits sont déconseillés pour les personnes qui font de l’hypertension, du diabète ou qui éprouvent des problèmes cardiovasculaires, de prostate ou de glaucome.

Il est également important de ne jamais associer ces deux types de médicaments, car on risque d’en augmenter les effets et ressentir des effets secondaires extrêmement néfastes.

Côté granule : l’hygiène des sinus

La meilleure solution à la congestion nasale ne réside pas dans les médicaments, mais dans une hygiène des sinus et des fosses nasales qui correspond à une hydratation et un lavage. On peut utiliser une préparation maison d’eau physiologique saline ou des préparations commerciales comme Salinex ou Hydrasense. Le Sinus Rinse permet quant à lui de faire des lavages plus importants, en utilisant des petits sachets qui contiennent un mélange de sel et de bicarbonate.

On peut également soigner la congestion nasale par des inhalations, c’est-à-dire en respirant de la vapeur d’eau qui contient des essences de plantes. Le thym infusé dans l’eau chaude, ou encore l’eucalyptus, émettent des vapeurs qui contiennent des produits bactéricides et qui peuvent donc agir favorablement sur la congestion nasale.

Sans pilule ni granule

Quelques conseils d’hygiène tout simples :

— en cas de congestion nasale, évitez des atmosphères qui contiennent de la poussière et de la fumée
— évitez de fumer
— hydratez-vous suffisamment
— maintenez un taux d’humidité convenable
— luttez contre l’origine de la congestion, quand celle-ci est allergique