Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Êtes-vous pilule ou granule?

Les médicaments génériques démystifiés

Émission du 12 septembre 2013

On retrouve sur le marché deux catégories de médicaments : les médicaments de marque, brevetés, et les médicaments génériques. Le grand intérêt des médicaments génériques, c’est qu’ils sont vendus moins chers que les médicaments de marque tout en offrant le même principe actif. C’est pourquoi on dit qu’ils sont des équivalents aux médicaments de marque. Preuve de leur grande popularité : les médicaments génériques représentent d’ailleurs 62 % de tous les médicaments consommés au Canada.

Mais l’argument économique représente-t-il une raison pour acheter un médicament générique les yeux fermés?

Équivalence ne veut pas dire égalité

En fait, les seules différences qui distinguent les médicaments génériques des médicaments de marque résident dans les ingrédients non actifs (qu’on appelle les excipients) et la formulation du produit. Ces caractéristiques ne sont toutefois pas banales, car elles peuvent entraîner des différences dans la quantité de médicaments livrée à l’organisme et la vitesse avec laquelle se fait cette mise à disposition – ce qu’on appelle la biodisponibilité.

Les génériques différents d’un même principe actif peuvent avoir des biodisponibilités un peu différentes dans un intervalle réglementaire accepté par Santé Canada, ce qui fait que lorsque vous remplacez un médicament, vous pouvez tomber sur un générique ou sur un autre, et c’est la raison pour laquelle vous devez être vigilants lors de vos substitutions et vos renouvellements d’ordonnance.

Les médicaments génériques sont-ils tous échangeables chez tous les patients? La réponse est non. En fait, le critère économique ne doit pas être le premier choix pour un médicament générique : un médecin ou un pharmacien doit surtout prendre en considération des données pharmacologiques, pharmaceutiques, cliniques et thérapeutiques.

Les considérations pharmacologiques : ce sont les caractéristiques de la molécule active. Pour répondre à ces questions, il faut savoir que les critères pharmacologiques sont ceux qui correspondent aux caractéristiques de l’ingrédient actif. Pour certains médicaments, la dose active est très peu différente de la dose qui donne des effets secondaires, ce qui peut rendre la substitution difficile.

Les considérations pharmaceutiques : elles portent sur la formulation. Les formes à libération modifiées ou prolongées sont plus difficiles à copier.

Les considérations cliniques et thérapeutiques : elles dépendent de la variabilité de chacun d’entre nous comme patient. Il n’y a pas un patient moyen dans la population, car nous sommes tous différents. Certains prennent beaucoup de médicaments, d’autres les supportent moins bien : il faudra donc faire attention dans le choix de médicaments génériques en substitution des médicaments de marque.

En résumé, il faut donc que le médecin et le pharmacien prennent tous ces critères en considération pour choisir le générique qui va permettre de maintenir une thérapeutique constante, de minimiser les effets secondaires et d’avoir un effet thérapeutique idéal.

À retenir

Lors du renouvellement d’une prescription de médicaments, il est possible qu’on vous donne un produit générique. Soyez vigilant si vous remarquez des différences lors de cette période de substitution et parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien afin de revenir au besoin, à la formule précédente.