Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le portrait

David Goudreault, slameur engagé

Émission du 12 septembre 2013

Depuis la nuit des temps, dans toutes les salles d’attente de partout dans le monde, tout le monde attend…
Un shaman en blouse blanche, baguette, seringue et herbes magiques, formules secrètes, pouvoirs divins, saignée et science à infuser, la guérison est dehors…
La santé, c’est les autres.

— David Goudreaul, Premiers soins

Originaire de Sherbrooke et âgé de 33 ans, David Goudreault est travailleur social et andragogue de formation. Mais il est aussi et surtout poète, écrivain et slammeur. Son talent est tel qu’il a remporté en 2011 la coupe du monde de Slam Poésie à Paris.

Par son expérience professionnelle, mais aussi son parcours de vie personnel, David Goudreault a choisi d’aider les autres. Mais il pense qu’au-delà du travail social et de l’andragogie, les mots et le slam peuvent aussi construire des ponts vers les autres. C’est pourquoi il donne maintenant des ateliers de création dans les écoles, par lesquels il touche à la confiance, à l’estime de soi et à la créativité des jeunes.

« Il y a quelque chose de sacré dans les mots, soutient-il, et moi, je trouve ça intéressant qu’on peut, juste avec des idées et des sons, transmettre des concepts et des émotions qui font réagir les autres. »

Des ateliers de création

Dans sa jeunesse, David Goudreault a lui aussi connu son lot de difficultés. Et c’est justement par les mots et la poésie qu’il a trouvé la force de s’en sortir. C’est cet héritage qu’il souhaite aujourd’hui transmettre aux plus jeunes par ses ateliers de slam. Il travaille non seulement dans les écoles, mais également dans les centres jeunesse et les centres de détention. « C’est une façon pour moi de redonner de l’accessibilité à cette forme de poésie performance. »

« Une des particularités avec le slam, explique-t-il, c’est que c’est accessible aussi aux jeunes qui n’ont pas nécessairement le sens du rythme pour faire du rap et qui n’ont pas la voix ou l’envie de chanter. Ils vont avoir dans le slam la capacité de prendre la parole et d’avoir quand même une performance scénique, d’être entendus. Et c’est souvent une porte d’entrée vers la poésie, mais qui est plus accessible. »

Un recueil de poèmes sur le milieu hospitalier

À l’automne 2012, David Goudreault a publié un premier livre en vers libres directement inspiré du milieu hospitalier. Il y aborde notamment les thèmes des troubles de la santé mentale et physique, mais aussi de l’isolement dans lequel la maladie peut nous entraîner. « On a tous un rapport à l’hôpital et à la maladie, et c’est pourquoi je trouvais le thème universel. C’était aussi, pour moi, peut-être une façon d’exorciser ou d’apprivoiser mon rapport à la maladie et à l’hôpital. »

« La poésie peut changer une vie, conclut-il. Il n’y a pas grand-chose, auquel je crois autant que ça. Elle a changé la mienne. Donc déjà elle en a changé une et si elle en change 10, 20 ou 100, c’est du bonus pour moi si elle peut le faire au travers moi. La poésie peut changer ma vie et j’espère qu’elle pourra changer la vôtre aussi. »

Le site de David Goudreault

Pour voir une vidéo réalisée dans le cadre de la Semaine des travailleurs sociaux et dans lequel on entend un texte et une narration de David Goudreault, cliquez ici :http://www.travailsocial.ca

Informations supplémentaires

En partenariat avec PANDA Estrie, David Goudreault offre des ateliers pour les jeunes de 6 à 12 ans qui souffrent d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité.

Lieu : Sherbrooke, les enfants doivent être membres de PANDA Estrie
Les ateliers durent 2 h.
819-565-7131
info@panadaestrie.org