Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

EMDR : technique valable ou fumisterie ?

Émission du 10 octobre 2013

Mise au point en 1987 par une psychologue américaine, Francine Shapiro, la technique EMDR (pour Eye Movement Desensitization & Reprocessing) est de plus en plus utilisée pour soigner différents problèmes, et tout spécialement les cas de stress post-traumatiques. Et même si aux yeux de plusieurs cette technique peut sembler saugrenue, des experts nous confirment que ça fonctionne. Le hic, c’est que pour l’instant, on ne comprend pas encore pourquoi…

Experts invités :

Alain Brunet, PhD
Professeur en psychiatrie
Institut universitaire en santé mentale Douglas

Dr Denis Houde
Psychologue
Services psychologiques Cogicor

La technique EMDR : de quoi s’agit-il?

«Il existe plusieurs approches thérapeutiques pour traiter un trauma, explique le Dr Alain Brunet, professeur en psychiatrie à l’Institut Douglas. La technique EMDR est une façon de métaboliser le souvenir traumatique.»

«C’est une stimulation bilatérale alternée, ajoute le psychologue Denis Houde. Que la personne soit occupée à faire autre chose en même temps qu’elle se concentre sur le traumatisme permettrait à ce moment-là de réduire la vivacité du souvenir qui va perdre de sa charge émotive. Le but de la technique, c’est de traiter un souvenir traumatique, une expérience, pour qu’elle soit intégrée, assimilée et qu’elle ne cause plus de problèmes à la personne.»

Concrètement, le thérapeute stimule bilatéralement la personne pendant qu’elle plonge dans le souvenir de son traumatisme. Il peut par exemple déplacer rapidement un objet devant elle. La personne doit alors le suivre des yeux tout en gardant la tête fixe. Le mouvement rythmique des deux yeux serait équivalent à celui qui a lieu spontanément pendant les rêves.

Est-ce efficace?

«Oui, ça fonctionne, soutient le Dr Alain Brunet. Il y a plusieurs études scientifiques qui ont établi l’efficacité de l’approche EMDR. Mais, par contre, comment est-ce que ça fonctionne, ça, ça reste encore beaucoup plus nébuleux.»

Le Dr Brunet précise que l’une des hypothèses est que la stimulation bilatérale des yeux expliquerait l’efficacité de cette technique, mais ce n’est vraiment pas prouvé, souligne-t-il.

«Le mouvement des yeux, ce n’est pas établi qu’il est absolument essentiel, souligne-t-il. Il y a des études qui suggèrent que oui, et d’autres suggèrent que non.» Il est donc impossible, à ce stade de la recherche, de parvenir à une conclusion définitive.

En dépit de ces zones grises, il n’en demeure par moins que la technique EMDR présente certains avantages indéniables : «Il faut vraiment partir d’où est le patient et entrer dans son monde, et la technique EMDR permet ça, et c’est ce qui constitue, je pense, une de ses grandes forces.»

Il s’agit également d’une approche qui fonctionne rapidement à court terme. Selon Denis Houde, il est possible d’obtenir de bons résultats à l’intérieur de trois à cinq séances. Les gens se sentent libérés de la charge émotive de leur souvenir traumatique. Par exemple, une personne qui a cru qu’elle allait mourir va plutôt commencer à réaliser qu’elle a survécu et que tout ça est maintenant derrière elle.

«Je ne crois pas qu’il faut s’alarmer du fait qu’on ne comprend pas bien comment la technique EMDR fonctionne, conclut le Dr Brunet. Là, où je ferais certains reproches à la communauté EMDR, par contre, c’est de ne pas s’être suffisamment intéressée à la question de savoir comment ça fonctionne, et de ne pas avoir poussé l’investigation scientifique de manière très rigoureuse. Cela dit, il est fermement établi que cette approche fonctionne aussi bien que d’autres approches plus anciennes et mieux établies.»