Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Êtes-vous pilule ou granule?

Vitamines A et E

Émission du 14 novembre 2013

Mais de quoi parlons-nous exactement, quand on parle de vitamines? Il s’agit en fait de molécules organiques qui sont indispensables à la vie et qui agissent en toute petite quantité. L’organisme est incapable de les fabriquer; il faut donc aller les puiser dans l’alimentation.

Il existe deux types de vitamines :

– hydrosolubles (solubles dans l’eau) : elles ne peuvent pas s’accumuler dans l’organisme. C’est le cas des vitamines B et C.
– liposolubles (solubles dans les graisses): elles s’accumulent dans les tissus graisseux. C’est le cas des vitamines D et K, ainsi que des vitamines A et E.

La vitamine A

Son rôle

La vitamine A est liposoluble. On l’appelle rétinol parce qu’elle agit sur la rétine. Elle sert notamment à former les pigments dans la rétine et à voir les couleurs. Elle joue également un rôle essentiel dans la croissance et la santé des os. Une carence sévère en vitamine A peut entraîner le rachitisme.

La vitamine A joue aussi un rôle dans les mécanismes de reproduction, l’immunité, la fonction pulmonaire, la synthèse des hormones, l’utilisation du fer ainsi que la qualité des muqueuses et de la peau.

Sources de vitamine A

On peut la puiser dans les produits animaux (lait, œufs, viande et huiles animales) ainsi que dans les caroténoïdes – fruits (kiwi), légumes (carottes) et graines.

Nos besoins quotidiens en vitamine A sont vraiment infimes : 0,000 000 08 g – donc 800 millionièmes de grammes. La vitamine A est donc très facile à puiser dans l’alimentation quotidienne.

Dans certains cas, lors d’un diagnostic médical de déficit en vitamine A, le médecin peut prescrire de la vitamine A à des doses appropriées.

La vitamine E

Son rôle

La vitamine E est elle aussi une vitamine liposoluble. Elle a des vertus antioxydantes qui lui permettent de neutraliser les radicaux libres. Étant donné que ceux-ci sont impliqués dans le développement de nombreuses maladies, il peut être tentant de prendre des suppléments de vitamine E pour bénéficier au maximum de ces pouvoirs antioxydants.

Sources de vitamine E

Il existe dans le commerce des formes synthétiques et naturelles de vitamine E. Dans l’alimentation, on peut puiser de la vitamine E dans les huiles végétales, les grains de céréales, la volaille, la viande ainsi que les fruits et légumes.

Chacun d’entre nous possède habituellement entre 3 et 8 grammes de vitamine E à l’intérieur de nos tissus graisseux. Étant donné qu’on en utilise 15 milligrammes par jour, ces réserves seraient suffisantes pour une période de 3 ou 4 ans même si on ne prenait aucune source de vitamine. Il n’y a donc vraiment pas lieu de s’inquiéter de souffrir d’une carence en vitamine E et encore moins de prendre un supplément systématique quotidien de vitamine E, comme le font certains pour bénéficier de ses qualités antioxydantes.

Les vitamines A et E sont indispensables à la vie. Mais comme vous savez maintenant qu’on peut s’en procurer suffisamment et facilement par notre alimentation, mettez simplement de la couleur dans votre assiette et croquez les vitamines à pleines dents!