Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Êtes-vous pilule ou granule?

Le sel, une question d'équilibre

Émission du 5 décembre 2013

L’eau de nos cellules est salée et régulée dans une proportion parfaitement définie. C’est pourquoi il est important, si on est déshydraté en raison de diarrhées ou de vomissements, de se réhydrater non pas avec de l’eau pure, mais avec de l’eau légèrement salée. On risque autrement de débalancer l’équilibre de nos cellules. Par contre, c’est habituellement l’inverse qui se produit. Les Canadiens consomment en moyenne 3400 mg de sel par jour, soit le double de l’apport quotidien recommandé.

Le rôle du sel

Mais à quoi sert le sel dans le grand tableau de notre métabolisme? Tout d’abord, il sert à maintenir la santé et l’équilibre de nos cellules sur deux plans : l’équilibre intracellulaire et l’équilibre extracellulaire. Il sert ensuite à contrôler le volume du sang en agissant un peu comme un boyau d’arrosage : en augmentant le volume dans le tuyau, on augmente la pression. L’échange du sodium, de part et d’autre de nos nerfs, provoque et conduit l’influx nerveux. Il en va de même pour le bon fonctionnement de nos cellules cardiaques.

L’apport recommandé

Il est recommandé de consommer entre 1000 et 1500 mg de sodium par jour. Grosso modo, ça correspond à 3,8 grammes de sel de cuisine par jour, donc ¾ de cuillerée à thé.

Les personnes de 14 ans et plus ne devraient pas consommer plus de 2300 mg de sodium par jour, soit l’équivalent d’une cuillerée à thé de sel de table.

Les personnes qui excèdent ces recommandations se mettent à risque de développer des maladies cardio-vasculaires. On estime d’ailleurs que si les Canadiens diminuaient d’environ de moitié leur consommation quotidienne de sodium, on assisterait à une diminution de 30 % de l’incidence des maladies cardio-vasculaires.

Le sodium joue également un rôle sur le métabolisme du calcium et donc sur la santé des os. Une consommation excessive peut augmenter les risques de cancer gastrique ainsi que les symptômes de l’asthme.

À retenir

- Tous les sels contiennent la même quantité de sodium, soit environ 400 mg par gramme : qu’on parle de sel rose, sel gris, sel de mer, sel de table ou sel de l’Himalaya, il s’agit toujours de sel.
– Lorsque vous achetez des aliments industriels, privilégiez des aliments dits «faibles en sodium» ou des produits pour lesquels la portion contient moins de 360 mg de sodium.
– Si vous souffrez de déshydratation ou de vomissements importants, ne vous réhydratez pas avec de l’eau pure, mais avec de l’eau salée ou une simple préparation maison (360 mL de jus d’orange + 600 mL d’eau bouille + 1c. à thé de sel de table).