Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Cellules souches : à la recherche d'un donneur

Émission du 18 septembre 2014

Voir le segment

Une importante campagne de sensibilisation a été menée cet été pour trouver un donneur de cellules souches pour Mai Duong, une mère de famille d’origine vietnamienne de 34 ans. En rémission d’une leucémie, elle a appris en mai dernier que pour guérir, elle avait impérativement besoin d’une greffe de cellules souches. Malheureusement, malgré le fait que son appel à l’aide ait été très médiatisé et se soit répandu sur les médias sociaux jusqu’en Californie, il s’est avéré impossible de lui trouver un donneur compatible dans toute la banque mondiale. Pourquoi tant de difficultés à lui trouver un donneur compatible?

Il faut savoir qu’a priori, il n’est pas évident de trouver un donneur et un receveur compatibles quand vient le temps de faire un don de cellules souches ou d’organes. Pour que la greffe soit un succès, il faut que les deux personnes aient un bagage génétique suffisamment similaire, pour qu’il n’y ait pas d’incompatibilité entre les antigènes (qui se chiffrent par centaines), ce qui peut provoquer une réaction de rejet.

Il est habituellement plus simple de trouver un donneur et un receveur compatibles à l’intérieur d’un même groupe ethnique. Par contre, le défi est plus complexe pour certains groupes ethniques, comme les personnes originaires du bassin méditerranéen.

Dans le cas de Mme Duong, ce qui complique les choses, c’est que les donneurs d’origine asiatique sont très faiblement représentés dans les registres de donneurs existants, au Québec, au Canada et à l’international.

Au Québec, le nombre de donneurs d’origine vietnamienne a légèrement augmenté au cours des dernières années. Malgré cette hausse, il n’a toutefois pas été possible de trouver un donneur compatible avec Mme Duong.

Notre équipe s’est récemment informée de l’état de santé de Mme Duong. Malheureusement, les dernières nouvelles n’étaient pas très bonnes : elle suit encore des traitements de chimiothérapie et son système immunitaire est au plus bas. Les efforts se poursuivent donc pour lui trouver un donneur compatible le plus rapidement possible.