Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Premiers soins

Comment soigner les piqûres d'insectes?

Émission du 20 septembre 2007

Plusieurs d’entre vous ont dû souffrir des inconvénients causés par les piqûres d’insectes cet été. Même si la plupart sont inoffensives, elles vont se manifester par de la douleur, de la rougeur, parfois de la chaleur ou de l’enflure, qui peut être plus importante si on est piqué près de la lèvre ou des paupières, ainsi que par des démangeaisons.

Chez les enfants, vous pourriez même observer, lorsqu’ils ont été piqués par plusieurs moustiques, une augmentation de leurs ganglions occipitaux, ce qu’on appelle des adénopathies. Ces lésions s’infectent très rarement.

Traitement
On peut soulager la douleur par l’application de compresses d’eau froide. Vous pouvez aussi appliquer une lotion astringente à base d’alcool à friction ou simplement du bicarbonate de soude, auquel on aura ajouté de l’eau.

Si les démangeaisons vous incommodent, vous pouvez vous procurer en pharmacie de la calamine ou des antihistaminiques, si les symptômes sont importants.

Si un dard est visible dans la peau, vous pouvez l’enlever en utilisant votre ongle ou une carte de plastique. Il est important de ne pas le briser pour ne pas augmenter la réaction inflammatoire.

Quand consulter?
La complication redoutée est la réaction allergique. Si des lésions apparaissent ailleurs qu’à l’endroit où vous avez été piqué, comme des rougeurs qui démangent beaucoup, si vous observez des changements dans votre voix, des difficultés à avaler, des nausées, des faiblesses, des palpitations, de la difficulté à respirer ou que vos lèvres sont enflées, il faut consulter immédiatement.

Conseils
La prévention reste notre meilleur allié. Si vous partez en randonnée, portez des vêtements longs, fermez le bas de vos pantalons et appliquez un chasse-moustiques, les plus efficaces sont ceux qui contiennent du DEET. Mais attention, ils ne sont pas recommandés aux bébés de moins de six mois. Pour eux, vous devriez les protéger avec un filet ou des vêtements appropriés.

Pour nos trottineurs de six mois à deux ans, la concentration en DEET devra être plus faible, autour de 20 %. Une façon de diminuer l’absorption par la peau serait d’en vaporiser sur leurs vêtements.

Bonne randonnée!