Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Premiers soins

Comment arrêter les saignements de nez?

Émission du 27 septembre 2007

En langage médical, le saignement de nez se traduit par épistaxis, soit la rupture des capillaires de la muqueuse nasale. On en souffre en s’infligeant un traumatisme au nez mais aussi souvent l’hiver quand les maisons sont chauffées. Certaines maladies comme l’hypertension artérielle ou la prise de médicaments anticoagulants peuvent le provoquer, auquel cas il faut consulter un médecin. Certaines personnes auront aussi des saignements de nez récurrents, sans cause apparente. On croit que les vaisseaux situés à l’intérieur du nez de ces personnes sont particulièrement fragiles.

On se rend compte qu’on saigne du nez, bien sûr, parce que le sang coule, goutte à goutte ou en filet. Parfois on avale le sang, particulièrement les enfants qui peuvent en avaler une bonne quantité, ce qui peut provoquer un vomissement.

La personne qui saigne du nez doit se pincer le nez et pencher la tête vers l’avant pour ne pas avaler de sang.

Traitement
Quoi faire pour arrêter les saignements de nez? Notez que les interventions maison ne sont valables que pour les saignements qui proviennent de la partie antérieure du nez, c'est-à-dire la partie où on peut pincer les narines. On s’assoit, on prend du repos, on ne frotte pas le nez, on ne se mouche pas. On pince pour un minimum de 15 minutes. Si on a de la glace, on peut l’appliquer à la base du nez. Si on a un décongestionnant nasal à la maison de type Otrivin on peut l’utiliser : il a un effet vasoconstricteur, ce qui peut être efficace pour arrêter le saignement.

Si le saignement se répète, on peut pincer pour un 15 minutes supplémentaire. Pour prévenir les rechutes, on lubrifie les narines avec un lubrifiant nasal, de la gelée de pétrole ou de la vaseline.

On garde la température ambiante à 20-21 degrés Celsius maximum, et l’humidité à 40 degrés dans la maison.

Quand consulter?
Évidemment, il y a des saignements de nez pour lesquels il faut consulter. Si le saignement est abondant; s’il dure plus de trente minutes; si vous saignez du nez souvent, par exemple plus de 3 fois en 48 heures; si le saignement provient de la partie postérieure de votre nez – vous allez vous en apercevoir parce que, malgré la compression, le sang va couler dans votre gorge; ce sont de bonnes raisons de consulter. Il se peut que vous ayez besoin d’une cautérisation ou d’un pansement compressif.

Évidemment, dès qu’il y a des symptômes d’ordre général : de la pâleur, des palpitations ou de la faiblesse, on consulte.