Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Faut-il filtrer l'eau du robinet?

Émission du 4 octobre 2007

« Je songe à m’acheter un filtre pour avoir une eau meilleure et plus pure à la maison pour ma consommation. Est-ce que ça en vaut la peine? »

Spécialiste consultée : Andréanne Demers, biologiste à Eau Secours!

De façon générale au Québec, la qualité de l'eau potable est très bonne. L'utilisation de dispositifs de traitement est donc le plus souvent superflue. Certaines inquiétudes persistent tout de même. La tragédie de Walkerton en Ontario, qui a coûté la vie à sept personnes en 2000, a inquiété la population canadienne et amené plusieurs gouvernements provinciaux à resserrer leur réglementation. Entré en vigueur au Québec en 2001, le Règlement sur la qualité de l'eau potable a fait passer le nombre de normes de qualité de 44 à 77. On a aussi augmenté les fréquences d'échantillonnage et le nombre de réseaux surveillés, en plus d'accroître les exigences pour la formation des opérateurs.

Pourquoi certaines personnes décident-elles de filtrer l’eau à la maison?
Pour une question de goût, ou parce qu'elles doutent de la qualité de l'eau du robinet. Les gens n’aiment pas le goût du chlore; ils n’aiment pas la teinte rosée de l’eau lorsqu’elle est ferreuse; l’odeur de l’eau peut parfois être gênante et on va filtrer pour enlever tout ça.

Les gens se méfient de l’eau qui provient de l’aqueduc municipal.

Certaines personnes filtrent leur eau parce qu’elle provient d’un puits artésien et que cette eau est contaminée.

Quels sont les principaux appareils pour filtrer l’eau?
Il existe des appareils qu’on installe à l’entrée d’eau de la maison. Ce sont des dispositifs assez gros qui filtrent toute l’eau qui est utilisée dans la maisonnée.

D’autres appareils s’installent sous le robinet de la cuisine et ne filtrent que l’eau qu’on utilise pour la cuisine. C’est la même chose pour les appareils qu’on fixe directement sur le robinet.

Enfin, il y a les pichets qu’on garde au réfrigérateur et qui ne filtrent que l’eau qu’on va consommer.

Quels sont les avantages de chacun de ces filtres?

D’abord, il faut savoir qu’aucun filtre à eau ne peut à lui seul éliminer tous les types de contaminants présents dans l'eau. Certains filtres éliminent des matières dissoutes dans l’eau; d’autres, les particules en suspension.

Certains filtres sont plus efficaces pour enlever certains contaminants. Le charbon activé, par exemple, est tout indiqué pour éliminer les sous-produits du chlore et du plomb. L’osmose inversée fait aussi un bon travail, mais en plus, elle élimine les nitrates qui contaminent parfois les puits.

Certaines personnes s’inquiètent du plomb dans l’eau. Des résidents de Montréal ont même reçu un avis. Faut-il s’en inquiéter?

Non. Peu de résidences au Québec sont encore alimentées par des conduites en plomb aujourd’hui, et quand c’est le cas, ce n’est que la portion qui se trouve sous le trottoir, entre la conduite municipale et la maison. Les concentrations en plomb qui sortent de l’eau du robinet sont très faibles et dépassent très rarement les normes prescrites par les règlements du Québec.

Pour en avoir le cœur net, vous pouvez faire analyser l'eau que vous consommez afin de déceler la présence de plomb. Si elle en renferme, vous pouvez évacuer l'eau qui est demeurée dans les tuyaux toute la nuit, en la faisant couler pendant plusieurs secondes. Vous pouvez aussi utiliser un filtre à eau certifié pour éliminer le plomb.

Que faut-il regarder quand on achète un filtre?
Il faut s’assurer que les filtres sont certifiés NSF international, ce qui vous évitera des ennuis avec les charlatans.

Il est aussi capital de suivre les indications du fabricant pour l’entretien des filtres. Un filtre au charbon activé, par exemple, finit par se boucher et n’est plus efficace après un certain temps. Il faut donc le nettoyer; sinon, des bactéries peuvent s’y développer. Des études ont montré que la teneur en bactéries était jusqu’à 2000 fois supérieure dans l’eau qui avait passé dans un filtre mal entretenu que dans l'eau non filtrée.

Quelle est l’utilité réelle des filtres?
Si votre eau potable provient de la municipalité ou d'une entreprise de service public, il est peu probable que vous ayez besoin d'un filtre. L'eau qui provient des usines de filtration est traitée pour respecter des critères sanitaires et esthétiques (goût et odeur). Elle est en outre soumise à des analyses régulières afin de prévenir toute contamination microbiologique. Dans ce contexte, le traitement additionnel que procure un filtre à eau est essentiellement d'ordre esthétique.

Si vous n’aimez pas le goût du chlore, vous pouvez remplir un pichet, le laisser dans le frigo toute la nuit. Le lendemain, le goût de chlore aura disparu. Vous n’avez pas besoin d’acheter des filtres pour ça.

Si vous avez un puits domestique, faites-le vérifier. Le ministère de l’Environnement recommande de le faire deux fois par année, au printemps et à l’automne. L’eau de puits peut être contaminée aux nitrates ou aux pesticides.

Dans certaines régions, la teneur élevée en carbonate de calcium et de magnésium crée ce que l'on appelle de l'«eau dure». Cette eau n'est pas dommageable pour la santé, mais entraîne plusieurs désagréments, dont la formation de calcaire dans la tuyauterie et les appareils électriques.

Finalement, les filtres rendent-ils notre eau meilleure, plus pure?
Bien sûr que les filtres rendent l’eau plus pure. Ils vont éliminer toutes sortes de particules qui sont en suspension ou de matières qui sont dissoutes. Est-ce que ça la rend meilleure? Non, pas vraiment. L’eau du robinet au Québec est saine. Le corps humain n’a pas besoin d’une eau pure à 100 %.

Pour les gens qui veulent tout de même avoir de l’eau pure, Eau Secours! recommande de l’eau filtrée plutôt que de l’eau embouteillée. Pourquoi?
Tout d’abord, parce que ça produit moins de déchets. Des millions de bouteilles de plastique se retrouvent chaque année dans les dépotoirs au Québec.

De plus, l’eau embouteillée provient parfois de la nappe phréatique, mais le plus souvent c’est l’eau de l’aqueduc municipal, que les fabricants ont tout simplement filtrée, mise en bouteille et qu’ils vous revendent 10 fois, 50 fois le prix.

Ressources
Protégez-vous, juillet 2006
http://www.protegez-vous.ca

Passeportsanté; Le filtre à charbon

Santé publique de Montréal

Radio-Canada