Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Premiers soins

Comment soigner les douleurs articulaires, comme les tendinites et bursites?

Émission du 4 octobre 2007

Qui ne souffre pas à l’occasion de douleurs articulaires, que ce soit au niveau des genoux, des coudes ou du dos?

Souvent on s’inflige des blessures aux tissus. Une tendinite est une blessure aux tendons, ces espèces de cordons fibreux qui attachent les muscles aux os; une bursite est une inflammation des bourses séreuses, ces petites poches à l’intérieur des structures articulaires qui permettent un meilleur glissement.

Souvent ces blessures-là sont dues à une surutilisation du tissu, à la répétition d’un mouvement qui n’est pas nécessairement naturel, ou à des blessures sportives –pensez au mouvement du golf ou du tennis. L’âge évidemment est un facteur de risque, de même que l’embonpoint.

Symptômes :
Les douleurs articulaires se manifestent toujours de la même façon : de la douleur qui indique qu’il faut absolument mettre notre articulation au repos.

Nos mouvements deviennent limités et sont plus difficile à exécuter. Parfois, il peut y avoir de l’enflure ou de la crépitation, c'est-à-dire une sensation d’avoir de petites billes sous la peau quand on bouge l’articulation.

Traitement
En phase aiguë, la glace est encore notre meilleure alliée. On met l’articulation au repos sans l’immobiliser; on applique des compresses froides, de la glace. Les sacs de petits pois congelés sont idéaux, car ils épousent parfaitement l’articulation blessée. Le froid par définition a un effet vasoconstricteur et anti-inflammatoire.

Vous pouvez aussi soulager la douleur avec de l’acétaminophène comme du Tylenol, des anti-inflammatoires comme de l’ibuprofène. Vous pouvez aussi prendre des relaxants musculaires.

Après les 48-72 premières heures, on peut appliquer de la chaleur, en utilisant des pommades analgésiques, en prenant des bains ou en se faisant masser. La chaleur est un relaxant musculaire et va briser le spasme musculaire.

La solution, c’est la patience. Il n’y a pas de miracle possible. Un tissu mou prend en moyenne de 3 à 6 semaines pour guérir.

Pour éviter les récidives et la chronicité, on garde nos articulations en forme, on fait de l’exercice, on augmente l’endurance, la flexibilité et la force musculaire.

Quand faut-il consulter?
Vous consultez quand la douleur est très importante, quand elle irradie, par exemple une douleur qui partirait de votre cou et descendrait tout le long de votre bras, ou de votre région lombaire vers votre jambe. On consulte si la douleur est accompagnée d’engourdissement, de picotement, de faiblesse. On consulte si on a, en même temps, de la douleur, des problèmes à uriner, à respirer ou de la fièvre.

Un bref rappel si on se blesse à une articulation : dans l’immédiat du froid, du repos, des médicaments pour enlever la douleur et l’inflammation. Par la suite, de la chaleur et on reprend les exercices après quelques semaines.