Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

La vitamine D peut-elle combattre le cancer?

Émission du 11 octobre 2007

«Il est recommandé de prendre des suppléments de vitamine D tous les jours. J’aimerais savoir pourquoi et combien il faut en prendre?»

Spécialiste consulté : Dr Reinhold Vieth, professeur au Département de médecine laboratoire et de pathobiologie, et directeur du laboratoire sur les os et les minéraux à l’hôpital Mount Sinaï de l’Université de Toronto.

La vitamine D a la cote en ce moment. Presque tous les jours, on entend parler de ses effets protecteurs contre plusieurs maladies dont le cancer. On connaissait déjà l’impact de la vitamine D pour la prévention de l’ostéoporose lorsqu’elle est couplée avec du calcium. Ces derniers temps, on apprend que la vitamine D contribuerait aussi à réduire jusqu’à 50 % les risques d’avoir un cancer du sein et 66 % celui du côlon. On a aussi parlé d’un impact de cette vitamine sur le cancer de la prostate et même sur la longévité.

Les cancers ne sont-ils pas plutôt causés par la pollution que par un manque de vitamine D?
Quand on fait une enquête épidémiologique sur la population, il est très difficile de démontrer qu’effectivement, la pollution est une cause de cancer. Les statistiques montrent que le nombre théorique de décès causés par la pollution n’est pas très élevé. Par contre, le nombre théorique de décès causés par le manque de vitamine D serait plus élevé. Ce serait même un facteur aussi déterminant que le tabagisme.

Le manque de vitamine D, plus que la pollution, explique l’augmentation des cas de cancer. On nous dit de se protéger du soleil, de porter un chapeau, de mettre de la crème solaire. C’est bon pour la peau mais, tout compte fait, ce n’est pas si bon pour la santé en général.

L’Association canadienne de dermatologie recommande maintenant aux adultes qui se protègent du soleil de prendre des suppléments de vitamine D.

Par une journée ensoleillée, notre corps fabrique-t-il la dose quotidienne de vitamine D?
Quelqu’un qui prend un bain de soleil l’été à midi fabrique 10 000 unités internationales de vitamine D. Si je suis habillé pour aller travailler, j’expose environ 5 à 10 % de mon corps et je fabrique entre 1000 et 2000 unités de vitamine D. Pour que le corps puisse fabriquer de la vitamine D à partir des rayons du soleil, l’index UV doit être supérieur à 3. Sous cette barre, ça ne sert à rien, le corps ne produit pas de vitamine D, même si la journée est ensoleillée et que vous êtes en maillot de bain.

Comment savoir si l’index UV est supérieur à 3?
Quand le soleil est à 45 degrés au-dessus de l’horizon, l’index UV est à 3. Lorsque le soleil descend, les couleurs du spectre disparaissent. Les premières couleurs à disparaître, invisibles à l’œil nu, sont les ultraviolets, notamment les UVB dont se sert le corps pour produire la vitamine D.

Combien de temps dois-je rester au soleil pour produire suffisamment de vitamine D?
Une personne qui a la peau blanche commence à brûler après 18 minutes d’exposition environ. Après 20 minutes, la production de vitamine D s’arrête. On continue à en fabriquer, mais elle se dégrade au fur et à mesure. Une personne à la peau blanche devrait rester au soleil 10 minutes. Les personnes qui ont la peau noire ont une sorte de protection solaire innée. Elles doivent donc rester 6 fois plus longtemps au soleil qu’une personne à la peau claire. Ce qu’une personne blanche fabrique en 20 minutes, une personne noire mettra donc deux heures. Une peau mate aurait besoin de 30 minutes à 1 heure.

Est-ce que les saisons font une différence?
Oui. À partir du moins d’octobre, le soleil ne se lève jamais très haut dans le ciel. Du mois d’octobre à la fin mars, il n’y a pas suffisamment de rayons ultraviolets pour que le corps fabrique de la vitamine D. En hiver, le taux de vitamine D diminue dans la population, puis remonte à partir du mois d’avril.

Pourquoi le taux de vitamine D descend-il? Notre corps ne l’entrepose-t-il pas pendant l’été?
La vitamine D est intéressante parce qu’elle s’accumule dans le corps. Mais on ne peut pas l’emmagasiner éternellement. Elle a une demi-vie de 2 mois. En d’autres termes, la moitié de ce qu’on a emmagasiné aura disparu dans deux mois; après ce temps, il n’en restera qu’un quart. Ce n’est pas parce qu’on l’emmagasine dans les muscles et les graisses qu’elle y restera toujours.

Donc en hiver, le corps manque de vitamine D?
Dans les pays nordiques, on passe à travers un cycle annuel avec des taux élevés de vitamine D l’été, et faibles l’hiver. À mon avis, ces cycles causent un stress biologique, ce qui expliquerait le lien entre la latitude et les taux de cancer. En Floride, par exemple, le taux de décès liés au cancer du sein est de 20 par 100 000. Alors qu’il est de 30 par 100 000 au Minnesota. Plus on est au nord, plus l’amplitude du changement entre les taux de vitamine D augmente, et plus les cas de cancer augmentent.

Faut-il prendre des suppléments de vitamine D l’hiver?
Oui, mais je vous recommande d’en prendre toute l’année.

Est-ce que je peux avoir ma vitamine D en consommant tout simplement certains aliments?

Malheureusement, aucune donnée ne prouve que la vitamine D, ajoutée artificiellement et en faible dose dans certains aliments, a une incidence sur la santé des gens. L’effet sur la santé vient des suppléments.

Combien faut-il prendre de suppléments de vitamine D?
On a besoin de 1000 unités internationales de vitamine D par jour. Comme la vitamine D peut être entreposée dans le corps, vous n’avez pas besoin de la prendre tous les jours. Si votre mémoire vous joue des tours, vous pouvez prendre 7000 unités internationales une fois par semaine, plutôt que 1000 unités chaque jour.

Ce n’est pas toxique d’en prendre autant d’un seul coup?
Il y a une ligne directrice officielle sur le taux maximal de vitamine D que les gens peuvent prendre sans courir de risque pour leur santé et sans supervision médicale : c’est 2000 unités par jour. Mais c’est un chiffre frileux. Mon équipe et moi-même avons mené plusieurs recherches au sujet de la toxicité de la vitamine D. Nous avons conclu qu’il n’y avait aucun danger à en prendre jusqu’à 10 000 unités par jour.

Comment choisir un supplément de vitamine D?
Assurez-vous que la bouteille porte un numéro NPN ou DIN, ce qui veut dire que Santé Canada a approuvé le produit et que la compagnie doit en vérifier la qualité.

Ressources
Passeport Santé

Vitamine D anti-cancer : la preuve cliniqueVitamin D Council
www.vitamindcouncil.com