Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Dossier de la semaine

Sommes-nous plus en santé qu'avant ?

Émission du 7 octobre 2005

L’abondance de l’information médicale combinée à la difficulté d’avoir accès aux médecins font que de plus en plus de gens cherchent eux-mêmes des réponses à leurs questions de santé. Internet est une source importante d’information. La toile propose de l’information sur tout : les médicaments, les suppléments, les maladies, etc. On y trouve des forums de discussion, des articles scientifiques, etc. Mais comment savoir si une information est valide et fiable? Quels sont les pièges à éviter? Les sites d’information sur la santé
L’arrivée d’Internet permet l’accès à l’information à un plus large public, mais à moins d’être averti, beaucoup de personnes tombent dans le piège de la désinformation. Alors, quels sont les signes qu’un site Internet est fiable et crédible? Quels sont les critères principaux à retenir? Il peut être tenu par un médecin reconnu; un comité de pairs qui contrevérifient les études publiées; il ne vend rien, comme les sites universitaires ou gouvernementaux, par exemple. Au Québec, par exemple, le site Passeportsanté.net possède ces attributs : l’information est puisée de sources fiables et contrevérifiées selon des protocoles internationaux par des spécialistes de la santé reconnus. Le site n’a rien à vendre. Il est indépendant et financé, entre autres, par la fondation Chagnon. La particularité de ce site est que les approches alternatives y sont aussi abordées. Le site Internet Quackwatch.org a été créé par un médecin américain pour mettre le public en garde contre la fraude dans le domaine de la santé. On peut y trouver une liste de signes distinctifs de sites Internet potentiellement frauduleux. - Méfiez-vous du vocabulaire scientifique et des références scientifiques erronées.
- Évitez tout praticien qui dit que la plupart des maladies sont causées par une mauvaise nutrition ou qu'elles peuvent être guéries en prenant des suppléments.
- Méfiez-vous des anecdotes et témoignages.
- Méfiez-vous du jargon pseudo-médical, comme «désintoxiquer» ou «équilibrer votre chimie».
- Soyez sceptique quand il s'agit d'un produit présenté comme efficace dans une grande variété de conditions différentes, particulièrement des maladies graves. Il n'existe pas de panacée ou remède qui «guérit tout».
- Ignorez les approches qui flattent votre vanité, où l’on vous suggère de «penser par vous-même» plutôt que de suivre la sagesse collective de la communauté scientifique.
-Éviter les sites où un questionnaire pense vous apprendre que vous avez besoin de suppléments diététiques.
-Enfin, méfiez-vous aussi des sites Internet qui vous disent que c’est facile de perdre du poids, qu’il ne faut pas faire confiance à son médecin, etc. Les forums de discussion sur la santé
En plus des sites qui donnent de l’information sur la santé, il existe aussi des forums de discussion sur des maladies en particulier auxquels n’importe qui peut participer. C’est une sorte de conversation de cuisine virtuelle. Annyck Martin est modératrice pour le forum Santé-psy du site français Atoute.org. Pour elle, la crédibilité de l’information sur Atoute.org repose sur le fait que :1) le site est administré par un médecin; 2) deux médecins interviennent sur les différents forums; 3) des modérateurs surveillent le contenu des discussions qui s’y déroulent et évitent qu’il ne se dise n’importe quoi. Souvent les forums ont un modérateur, mais celui-ci ne censure que le langage outrancier, pas le contenu. La plupart des forums médicaux populaires laissent dire à peu près n’importe quoi en ce qui concerne les problèmes de santé et les traitements. Peu sont rigoureux ou réellement éthiques. La règle chez Atoute.org est qu’il est interdit de poser des diagnostics, ce qui est le réflexe de la grande majorité des participants aux forums. Chez Atoute, la modératrice ou les médecins interviennent et dirigent plutôt les gens vers un médecin. C’est une fois le diagnostic posé par un médecin qu’on pourra donner de l’information, proposer des démarches, discuter des différents traitements. Internet doit jouer un rôle de complément au diagnostic du médecin. Car un des principaux dangers à éviter sur les forums de santé, c’est de s’autodiagnostiquer un problème en lisant les témoignages d’autres personnes. Michel Legault est chroniqueur santé à L’Actualité. Il pense qu’on peut se fier aux forums qui parlent précisément d’une maladie (Alzheimer, cancer du sein). Ils sont souvent de bonne qualité, car les participants sont des gens qui ont «cheminé». Les patients qui souffrent de maladies rares retrouvent sur les forums l’équivalent du groupe de soutien, ce qui en soi peut être thérapeutique. Les forums de discussion dont il faut se méfier sont au contraire les forums non spécialisés et qui n’ont pas de modérateur. On y retrouve souvent des «vendeux» de pilules. Depuis 5 ans, on dénombre de nombreux sites qui vendent des suppléments, des vitamines, etc. Internet est pour eux un excellent réseau de distribution et leurs sites sont souvent bien élaborés.
  Internet nous rend-ils plus aptes à gérer notre santé?
Les sites médicaux, comme celui de Passeport Santé, ne remplaceront jamais une consultation avec un médecin. Ils sont un soutien pour que la consultation avec ce dernier se passe mieux et que le patient soit plus autonome. Pour le Dr Martin Albert, intensiviste à l’Hôpital Sacré-Coeur de Montréal, il est clair qu’Internet a changé le rapport qu’il a avec ses patients. D’un côté, ils sont mieux préparés quand ils le consultent et sont informés sur leur maladie et ses traitements. Du coup, la consultation est plus profitable et le patient sort plus satisfait. D’un autre côté, Internet a augmenté l’anxiété des gens. Plusieurs consultent à outrance Internet et vont chercher trop d’information qui n’est pas pertinente.