Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition
Diffusion :
jeudi 20 h
Rediffusion :
mercredi 14 h 30
Durée :
60 minutes

Du 10 avril au 6 septembre 2014

La question du public

Quoi faire pour soulager l'arthrose?

Émission du 7 février 2008

«Je souffre d’arthrose et mon médecin me recommande de bouger, mais c’est très souffrant. Pourquoi est-il nécessaire de faire de l’exercice et lesquels devrais-je faire?»

Notre expert invité : Dr Jean-Pierre Raynault, rhumatologue à l’Institut de rhumatologie de Montréal.

Pourquoi faut-il faire de l’exercice quand on souffre d’arthrose?
L’arthrose est caractérisée par l’usure des coussins et des cartilages entre les os qui permettent une bonne mobilité, une usure qui survient souvent avec le vieillissement.

Ces coussins ne sont ni vascularisés ni innervés. Pour être nourris, ils ont besoin du liquide articulaire qui baigne le cartilage et permet sa lubrification et sa nutrition.

L’activité physique permet notamment de bien nourrir le cartilage et de le protéger. L’exercice aide aussi à l’assouplissement des articulations, à renforcer les muscles et à rendre les tendons plus souples. Il permet aussi de diminuer la douleur et les effets de l’arthrose.

Quels sont les symptômes de cette maladie?
La douleur reste bien sûr le premier symptôme. Les gens qui font de l’arthrose souffrent quand ils utilisent leurs articulations. Cette douleur, dite «mécanique» entraîne aussi une perte de fonction. Des activités aussi simples que prendre une marche ou monter des escaliers deviennent difficiles et les gens perdent le goût de les faire. Les fonctions liées aux mains en sont aussi affectées, comme la manipulation des ustensiles, entre autres.

Quelle est la différence entre l’arthrose et l’arthrite poly-rhumatoïde?
Quand on parle d’arthrose, on parle d’une douleur mécanique, qui apparaît au mouvement et à la mise en charge qui disparaît au repos. Il y a aussi la présence d’une raideur musculaire, pendant un court moment, de 5 à 10 minutes. Contrairement à l’arthrite poly-rhumatoïde, l’arthrose ne s’attaque pas à plusieurs endroits en même temps. Elle peut se concentrer sur l’articulation du genou ou de la hanche, par exemple. Certains patients souffrent d’arthrose à plusieurs endroits simultanément mais, habituellement, la douleur chronique se concentre sur une articulation en particulier.

Où la douleur de l’arthrose se fait-elle sentir?

La douleur frappe surtout les jointures et les articulations que l’on utilise le plus de manière répétitive, comme celles des genoux, des hanches ou des mains. L’arthrose cible des endroits très précis de la main en premier, à l’interphalangienne distale, celle près de l’ongle et à l’interphalangienne proximale, celle qui vient après. Ces deux articulations sont des sites de prédilection pour l’arthrose.

La douleur s’attaque aussi à la base du pouce, dans la région appelée la capo métacarpienne. Le pouce représente à lui seul de 70 ou 80 % de la fonction de la main. En raison de sa très grande mobilité, il risque de développer de l’arthrose de façon prépondérante.

Enfin, la douleur touche d’autres zones où il y a beaucoup de mouvements, comme le squelette axial, particulièrement la colonne cervicale, la colonne lombaire, les hanches, les genoux et la base d’articulation du gros orteil.

Quelles en sont les causes?
Il y en a plusieurs. L’âge est clairement un facteur prédisposant. Plus une personne vieillit, plus elle est sujette à souffrir d’arthrose, surtout à partir de 70 ans et plus. Plus de la moitié des personnes âgées souffriraient d’arthrose à l’une ou l’autre de leurs articulations.

Les traumatismes, comme les blessures aux articulations chez les jeunes sportifs, produisent des phénomènes de friction répétée, d’usure et d’instabilité qui peuvent amener une arthrose précoce.

Le surplus de poids et l’obésité entraînent aussi chez certaines personnes beaucoup de pression sur les articulations des hanches et des genoux. Ces conditions entraînent la dégénérescence accélérée des cartilages.

Finalement, l’hérédité reste un facteur en cause, surtout pour l’arthrose des mains, qui touche davantage les femmes que les hommes.

Quels sont les exercices les plus recommandés pour combattre l’arthrose?
La marche lente, par exemple, reste un excellent exercice pour maintenir l’intégrité des cartilages. On pense aussi à la natation pour ses mouvements fluides à faible impact. Le ski de fond fait également partie de cette catégorie. On pratique ces exercices de façon modérée, jusqu’à ce qu’une certaine fatigue musculaire s’installe.

On peut faire aussi des exercices d’étirement et de renforcement, comme les squats. On peut aussi opter pour des exercices aérobiques, comme marcher d’un bon pas ou faire de l’elliptique, par exemple. Ceux-ci développent notre capacité cardiovasculaire, contribuent à libérer les endorphines, améliorent la qualité de vie et nous rendent plus résistants à la douleur associée à l’arthrose.

Quels sont les médicaments vraiment efficaces pour traiter l’arthrose?
La première cause de consultation, c’est la douleur. Le traitement de première ligne comprend de l’acétaminophène (Motrin, Tylenol). Il peut apporter un bon soulagement et permettre au patient de continuer à pratiquer ses activités.

Parfois, l’acétaminophène provoque certains effets secondaires. Donc, il faut être prudent et les utiliser à petites doses et le moins longtemps possible.

Pour soulager les douleurs plus intenses, on peut recourir aussi aux médicaments de la classe des narcotiques.

Il y a enfin les cas extrêmes, surtout quand le cartilage dans certaines articulations est inexistant ou dont les os frottent les uns contre les autres. Les patients ressentent des douleurs intenses la nuit, au moindre mouvement et ils ne peuvent même plus sortir de la maison. Pour ces cas plus graves, il y a des options chirurgicales.

De nous jours, il existe des approches très intéressantes, notamment le remplacement des articulations par des prothèses complètes ou semi-complètes. On pense aux articulations du genou ou de la hanche qui donnent d’excellents résultats.

La glucosamine est-elle une solution efficace dans le traitement de l’arthrose?
Certaines personnes vont ressentir du soulagement après 3 mois de traitement à la glucosamine, d’autres non. Si leur effet est positif, il est certainement préférable de voir des patients tirer un soulagement d’un traitement à la glucosamine plutôt que de vivre des situations problématiques avec des médicaments ou des narcotiques, comme cela se produit parfois.

Peut-on guérir de l’arthrose?
Non, pas pour le moment. L’usure des coussins et des cartilages semble malheureusement irréversible.

On ne peut pas non plus actuellement prévenir cette la maladie. Sauf qu’il est possible de la gérer, en commençant par faire de l’activité physique, en combinaison avec une approche pharmacologique.

Ressources
Société de l'arthrite
www.arthrite.ca

Santé Canada - La santé et le vieillissement, l'arthrose