Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Premiers soins

Comment intervenir calmement et efficacement en cas d’étouffement chez l’adulte

Émission du 6 mars 2008

Symptômes
L’étouffement est l’obstruction complète des voies respiratoires par un corps étranger. Il est le plus souvent provoqué par un aliment. Dans le jargon hospitalier, on l’appelle aussi «l’infarctus de restaurant» en raison de la similarité des symptômes.

Comment reconnaître une personne qui s’étouffe? Elle n’émet aucun son, ne tousse pas, ne respire plus et porte instinctivement ses mains à sa gorge. Souvent sa bouche est ouverte, elle s’agite pour chercher de l’aide et, surtout, de l’air! Rapidement, son teint change progressivement de coloration pour devenir bleuté. Si les secours arrivent trop tard, la personne risque éventuellement de s’évanouir!

Il ne faut surtout pas intervenir si la personne respire, même très difficilement, ou tousse de façon importante. La toux reste le meilleur instrument pour désobstruer les voies respiratoires. On appelle du secours au besoin.

Traitement
Il faut surtout garder son sang-froid et effectuer la manœuvre de Heimlich. Cette méthode est à éviter pour les enfants de moins d’un an.

La manoeuvre de Heimlich consiste à faire une pression brusque sur le diaphragme. Cette technique utilise l’air résiduel des poumons pour faire sauter le corps étranger coincé dans les voies respiratoires.

Placez-vous derrière la victime, un pied entre ses jambes.  Installez votre poing au-dessus de son nombril et exercer des tractions fortes et énergiques vers vous et vers le haut en même temps, en suivant une courbe imaginaire en forme de virgule ou de J.

Vous pouvez pratiquer la même manœuvre si la victime est assise en vous plaçant derrière elle. Agenouillez-vous et profitez du dossier comme point d’appui. Si la victime est obèse ou visiblement enceinte, cette technique sera inefficace. Utilisez plutôt votre poing sur le thorax, au niveau du sternum. Il faut alors exercer des tractions énergiques, mais droites, sur son sternum.

Si vous êtes seul et êtes victime d’un étouffement, essayez de désobstruer vos voies respiratoires en utilisant le dossier d’une chaise, le coin d’un meuble ou votre propre poing.

Cas graves
Si la victime est inconsciente parce que l’étouffement s’est produit depuis quelques minutes, laissez-la glisser par terre. Installez-vous à califourchon sur ses cuisses. Avec le talon de votre main, poussez par à-coups vers la colonne vertébrale et vers le haut au-dessus de son nombril à plusieurs reprises.

Il faut absolument répéter la méthode de Heimlich aussi longtemps que les voies respiratoires restent bloquées ou jusqu’à l’arrivée des secours.