Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Faire des exercices pour les yeux améliore la vision.

Émission du 25 septembre 2008

FAUX. Il n’existe aucun exercice capable de freiner une perte de vision ou de retarder le port de lunettes de lecture à un certain âge. La santé oculaire dépend de plusieurs facteurs, principalement de la santé des tissus de l’œil.

Un autre mythe veut qu’en évitant de porter des lunettes de lecture, on retarde la presbytie. On n’aurait rien à gagner en se privant de lunettes pour lire si ce n’est… une bonne fatigue!

L’année scolaire vient de commencer. Et qui dit retour à l’école, dit aussi retour des devoirs à la maison! Une importante source de stress, autant pour les enfants que pour les parents. Et si on les abolissait?

C’est ce qu’a fait l’école Prince of Wales, une école publique primaire, à Barrie, en Ontario. Le reflet d’un débat qui prend de l’ampleur? Les devoirs sont-ils vraiment importants pour l’apprentissage des enfants?

Chose certaine, plus un enfant est petit, plus faible est sa capacité de concentration en revenant à la maison après une journée d’école… Généralement, on applique la règle des 10 minutes par année scolaire. En troisième année, on devrait faire 30 minutes de devoirs; en quatrième année, 40 minutes, et ainsi de suite. Au secondaire, la valeur des devoirs est mieux documentée. Les devoirs semblent profiter particulièrement aux enfants issus de milieux aisés, qui sont mieux encadrés… et qui ont des ordinateurs!

Jouer pour apprendre
Au lieu de faire des devoirs, on suggère parfois aux parents de passer du temps de qualité avec leurs enfants. Jouer au Monopoly ou au Scrabble, et même faire la cuisine, seraient de bons moyens pour apprendre à compter et à lire!

Les parents sont-ils prêts à cette nouvelle façon de faire? Beaucoup d’entre eux jugent que les devoirs sont importants pour la réussite scolaire de leurs enfants, ce qui ne les empêche pas, parallèlement, de trouver que c’est un stress énorme!

Et c’est dans les familles riches qu’on stresserait le plus sur les devoirs. Les familles qui ont un revenu familial supérieur à 100 000 $ par année sont deux fois plus nombreuses que celles ayant un revenu inférieur à 40 000 $ à considérer les devoirs comme une importante source de stress.

De quoi se questionner… Seraient-ce les parents qui tiennent absolument à ce que leurs enfants soient des performers?

Ressources
Article du Devoir

Enquête du Conseil canadien sur l'apprentissage sur ce que pensent les parents des devoirs