Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Qu'est-ce que le syndrome de l'intestin irritable?

Émission du 16 octobre 2008

Expert : Dr Pierre Poitras

Près d’un million de Québécois souffriraient du syndrome de l’intestin irritable, aussi appelé syndrome du côlon irritable. Ce trouble, bénin mais fort incommodant, se manifeste par de fréquentes douleurs abdominales associées à des selles anormales : des diarrhées, de la constipation ou une alternance des deux. Le stress, sans en être une cause directe, y contribue fortement.

Un problème d’hypersensibilité?
Une hypothèse veut que les intestins de la personne atteinte se contractent plus fortement que la normale. Une personne hypersensible pourrait aussi ressentir la contraction de l’intestin plus intensément, et donc éprouver plus de douleur qu’une autre.

Trois patients sur quatre sont des femmes. Le milieu médical pense que les hormones pourraient donc jouer un rôle dans cette hypersensibilité des intestins.

Un diagnostic difficile à établir
Pour établir le diagnostic, le médecin va tout d’abord écouter l’histoire médicale du patient et porter une attention particulière aux symptômes ressentis (douleur, selles, etc.). Dans certains cas, le médecin pourrait procéder à un examen complet afin d’éliminer d’autres causes de problèmes gastro-intestinaux. Différents tests seront prescrits : analyse sanguine et des selles, radiologie, endoscopie, etc.

Pour dépister l’hypersensibilité intestinale, on teste la capacité de distension de l’intestin. L’examen consiste à insérer un petit tube muni d’un ballon dans l’appareil digestif. Une fois rendu à l’endroit voulu, on gonfle progressivement le petit ballon afin de mesurer la capacité de distension de l’intestin. Les personnes hypersensibles éprouveront de la douleur de manière précoce, c’est-à-dire lorsque le ballon sera distendu avec 200-300 ml d’air plutôt que 500 ml.

D’où vient le syndrome de l’intestin irritable?
Les causes ne sont pas clairement identifiées, mais il y a bien quelques pistes, dont celle de la génétique. Certaines études suggèrent que si la mère en souffre, cela augmente les risques chez les enfants. Chez certaines personnes, le syndrome de l’intestin irritable se déclenche à la suite d’une gastro-entérite. Ainsi, plutôt que d’en guérir en 7 à 10 jours, ces personnes ressentiraient encore des symptômes un an ou deux ans après l’épisode de maladie. Bien que ce ne soit pas une cause directe, le stress est aussi un élément déclencheur de ce syndrome.

Que faire?
On ne guérit pas du syndrome de l’intestin irritable. Quelques petites précautions peuvent cependant aider à prévenir les douleurs abdominales et les autres symptômes.
- Gérer son stress;
- Surveiller son alimentation : identifier et éviter les aliments qui peuvent être plus difficiles à digérer pour soi (p. ex., chocolat, oignons, aliments gras);
- Prendre un probiotique ou un médicament
Le médecin attribue, au cas par cas, quelle molécule sera la plus efficace. Au nombre des traitements, on retrouve aussi des laxatifs contre la constipation. Certains probiotiques peuvent également s’avérer efficaces.

Ressources
Association des maladies gastro-intestinales fonctionnelles
Téléphone : (514) 990-3355 ou sans frais : 1 877 990-3355
Courriel : info@amgif.qc.ca
www.amgif.qc.ca