Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Les talons hauts peuvent-ils entraîner des problèmes de santé?

Émission du 23 octobre 2008

Expert : Dr Jacques Desnoyers, chirurgien-orthopédiste

Les talons hauts peuvent entraîner des problèmes de santé, dit-on. Jusqu’à quel point sont-ils dommageables? Enfiler des talons hauts à l’occasion n’est pas dangereux, mais les porter trop souvent ou trop longtemps peut engendrer des maux de dos, de genoux, voire une déformation des pieds.

Pas un soulier de travail
Avant d’enfiler des souliers à talons hauts, il faut se demander combien de temps on compte les porter. Chose certaine, il ne faut pas en faire des souliers de travail.

Plus les talons sont hauts, plus il sera difficile de marcher longtemps. Porter des talons hauts de deux pouces et demi (5 cm) et plus s’avère, à long terme, problématique chez la plupart des femmes.

Une question d’équilibre
Pour marcher, il faut être capable de maintenir son équilibre. Sinon, c’est la chute. Les femmes qui portent des talons hauts sont des équilibristes dans le plus pur sens du terme.
Normalement, le pied est parallèle au sol et le reste du corps suit naturellement : les genoux sont droits, le bassin aussi, etc. Lorsque les talons sont surélevés, les pieds s’inclinent alors vers le sol et, automatiquement, tout le corps est projeté vers l’avant. On doit donc modifier sa posture pour conserver son équilibre. La partie inférieure de la jambe s’avance, le genou fléchit et se bloque. Le tronc - et tout le squelette, jusqu’à la tête - bascule un peu vers l’avant pour s’aligner avec les pieds.

Maux de genoux, de dos et autres déformations
Conséquence directe du fléchissement des genoux : les rotules, normalement mobiles, se retrouvent enserrées comme dans un étau. Le problème le plus commun lié au port des talons hauts se situe à ce niveau.

De la même manière, le dos travaille différemment pour compenser l’angle donné par les talons, ce qui peut provoquer des maux de dos.

Même les orteils doivent s’adapter parce qu’ils n’ont pas un appui stable dans un talon haut. Et comme le soulier est souvent étroit, le gros orteil a tendance à se recourber vers l’intérieur, quitte à monter parfois sur les autres orteils. À ce stade, les déformations peuvent devenir permanentes.

Autres types de blessures : les callosités et les cors (épaississements de la peau au niveau de la plante du pied ou des orteils), causés par la friction constante du soulier contre la peau.

Comment éviter ces blessures?
La plupart des problèmes peuvent être tout simplement évités. Si on élimine «l’agresseur» - le talon haut et la forme entonnoir du soulier - les douleurs s’en iront progressivement. Et plus tôt on intervient, plus la guérison sera rapide.

Somme toute, le port du talon haut est une simple question d’éducation.
Il n’est pas interdit de porter des talons hauts mais cela doit rester une exception. Près de 95 % des problèmes seront réglés par cette simple prévention.

Lorsque les problèmes sont bénins, un thérapeute de confiance (massothérapeute, osthéopathe, etc.) peut aider à soulager la douleur.

Des blessures à traiter
Les problèmes de déformation proviennent du port intensif et prolongé des talons hauts. La femme qui commence à porter des talons hauts dès l’âge de 15-20 ans risque de souffrir de ce problème à 35-40 ans. À ce stade, on peut simplement arrêter la progression des déformations des orteils et des pieds.

Les patientes plus malchanceuses devront être opérées. Une chirurgie permet de replacer le gros orteil dans la bonne direction ou de redresser les orteils à l’aide de fines tiges d’acier.

Les jeunes filles de 12-14 ans qui portent régulièrement des souliers à talons hauts peuvent aussi développer des problèmes musculosquelettiques; elles sont plus susceptibles d’avoir des problèmes de rotules et de dos, ce qui peut nuire à la pratique du sport.

Règles d’or pour bien se chausser
Choisir un soulier confortable, fait de cuir ou d’un matériel aussi souple, et adapté à l’activité. La semelle doit être coussinée et munie d’une arche très confortable. Le meilleur soulier est celui dans lequel on se sent assez bien pour partir en voyage.