Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Hyperhidrose: la transpiration excessive expliquée

Émission du 13 novembre 2008

Expert : Dr Antranik Benohanian
Dermatologue

J’ai l’impression de transpirer de façon excessive. Qu’est-ce que je peux faire pour régler ce problème?

L’exercice et une chaleur ambiante élevée augmentent la transpiration, ce qui permet de garder une température interne stable. L’évaporation permet de refroidir le corps, un peu comme un système de réfrigération. Mais si nous mouillons notre chemise, avons constamment les mains et les pieds moites ou le front qui coule au repos, il peut s’agir d’une hyperhidrose.

Qu’est-ce que l’hyperhidrose?
L’hyperhidrose est une transpiration excessive, qui consiste à évaporer plus d’eau que ce qui est nécessaire pour conserver une température interne stable. L’hyperhidrose peut être locale ou généralisée.

L’hyperhidrose locale concerne un seul endroit du corps, par exemple les aisselles, les mains, les pieds, la région du front et de la tête. Ce type d’hyperhidrose touche environ 3 % de la population, soit 1 million de Canadiens. L’hyperhidrose généralisée, son nom le dit, affecte tout le corps.
On identifie rarement la cause de l’hyperhidrose. Dans cas, elle peut être associée au diabète, à un problème de glande thyroïde ou, exceptionnellement, à un cancer.
On ne guérit pas l’hyperhidrose, mais plusieurs traitements améliorent la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

Vivre avec la transpiration excessive
Les gens qui transpirent de façon excessive aux aisselles changent de chemises trois, quatre, voire cinq fois par jour. Et cette transpiration va abîmer leurs vêtements.
Au niveau des pieds, la chaleur et l’humidité dégagée par une transpiration excessive favorisent le développement de verrues plantaires et du pied d’athlète, en plus de dégager de mauvaises odeurs. Et certaines personnes qui ont constamment les mains moites hésiteront à donner une franche poignée de main de peur d’inspirer de l’inquiétude ou de l’anxiété. L’hyperhidrose est donc un problème social autant que de santé.

Comment la traiter?
Pour traiter l’hyperhidrose généralisée, le médecin peut prescrire des médicaments (anticholinergiques) qui réduisent la salivation et la sudation.

Pour traiter l’hyperhidrose locale, que ce soit aux mains, aux aisselles ou aux pieds, on recommande l’utilisation d’antisudorifiques avec une concentration de 15 % de chlorure d’aluminium (Hydrosal Gel, par exemple). On renouvelle l’application au cours de la journée sur une peau propre et sèche. Si ce traitement s’avère inefficace, on augmente graduellement la concentration de chlorure d’aluminium à 20 %, 30 %, 40 % et même 50 %. Attention, pour les aisselles, on ne peut pas dépasser 20 % (irritant).

L’électrothérapie
En cas de sudation excessive des pieds ou des mains, si les traitements de première ligne ne fonctionnent pas, le médecin peut proposer une technique d’électrothérapie : l’ionophorèse. La procédure consiste à plonger les mains dans deux bacs d’eau à travers lesquels on fait passer un faible courant électrique. L’objectif du traitement est de boucher l’orifice des canaux sudorifères et d’arrêter ainsi la transpiration. Fréquence du traitement : trois fois par semaine au début, et on diminue ensuite graduellement.

Pour les aisselles, un traitement au Botox peut être indiqué. Cette toxine (botulique de type A) empêche la libération de l’acétylcholine, l’agent d’activation des glandes sudoripares. Le botox stoppe la transpiration pour une période d’environ sept mois.