Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Les médicaments contre le rhume et la toux pour les enfants

Émission du 13 novembre 2008

Aux États-Unis, un consortium de compagnies pharmaceutiques vient d’annoncer que les médicaments contre le rhume et la toux pour les enfants seraient étiquetés de façon à éviter la consommation de ces produits par des enfants de moins de 4 ans. Il faut préciser qu’il s’agit d’une mesure volontaire adoptée par les entreprises. 

Cette nouvelle survient à la suite d’une enquête de la Food and Drug Administration (FDA) américaine (l’organisme supervisant la mise en marché des médicaments) qui a révélé que la mort de 123 enfants, entre 1969 et 2006, était attribuable à ces médicaments. 

Ces produits, dont l’efficacité contre le rhume n’a jamais été démontrée, seraient également responsables de quelque 7000 hospitalisations par année aux États-Unis.

Pourquoi les moins de quatre ans? En janvier 2008, la FDA a pris une position formelle disant qu’on ne devait pas administrer de tels médicaments à des enfants âgés de moins de 2 ans. Les compagnies ont donc retiré des tablettes les produits qui leur étaient destinés spécifiquement. Les consultations se sont poursuivies et un panel d’experts a recommandé à la FDA d’appliquer cette mesure à tous les enfants âgés de moins de 6 ans, certains experts suggéraient même d’étendre la mesure à tous les moins de 12 ans. On peut donc présumer que les compagnies ont voulu prendre le taureau par les cornes en proposant volontairement de limiter la consommation de ces médicaments aux moins de 4 ans. Il faut comprendre que chaque tranche d’âge représente une part de marché très importante. Au total, on parle d’un marché de 300 millions de dollars par année.

Pourquoi ces médicaments peuvent-ils s’avérer dangereux pour les enfants? Comme les enfants sont plus petits, une différence de dosage a plus d’impact. Ces produits contiennent plusieurs médicaments – des antihistaminiques, des décongestionnants, des antitussifs, etc. - qui ont des effets secondaires qui peuvent s’additionner. Or, si ces médicaments goûtent bons – souvent le cas des sirops - il est facile d’en donner plus, et donc trop, aux enfants. Quand les enfants toussent et dorment mal la nuit, certains parents, pensant bien faire, leur donnent du sirop pour mieux dormir. D’où un autre risque de surdose.

Le panel d’experts a aussi insisté sur le fait que ces médicaments n’ont aucun effet contre le rhume; ils les font simplement dormir.

Santé Canada n’a pas pris de position aussi claire que la FDA. Sur son site Internet, elle donne les recommandations habituelles par rapport à la prise de médicaments, par exemple sur l’importance de respecter les dosages.

Alors que faire lorsque son enfant tousse au point de ne plus pouvoir dormir la nuit? Appliquer les conseils de grand-mère! Les faire boire beaucoup pour liquéfier les sécrétions, garder la température de la pièce autour de 21 degrés, mettre un humidificateur dans la pièce et, en cas de fièvre, donner de l’acétaminophène (Tylenol ou Tempra).

Couper les cheveux les rend plus forts. Vrai ou faux?
FAUX. Les cheveux ne sont pas vivants! Et ils n’ont ni nerfs, ni vaisseaux sanguins. La racine, dans le cuir chevelu, est la seule partie vivante du cheveu. Le cheveu est une tige de kératine, une molécule fibreuse qui compose aussi les ongles et la peau, enveloppée dans un follicule pileux.
La coupe des cheveux élimine les bouts émincés et abîmés, donnant ainsi l’illusion d’un cheveu plus fort et fourni. Et elle ne les fait pas pousser plus vite!

Ressources
Fondation canadienne pour la recherche capillaire
www.hairinfo.org

Tatoufaux.com

Clinique Mayo