Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Circoncision. Doit-on continuer à la pratiquer?

Émission du 20 novembre 2008

Doit-on faire circoncire les garçons? On pensait ce débat clos, mais voilà que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a reconnu, en 2007, la circoncision comme un moyen de lutte contre le sida. Que faut-il en penser?

La Société canadienne de pédiatrie a adopté une position officielle il y a déjà plusieurs années : elle considère que les risques associés à la circoncision sont plus importants que les bénéfices, et ne la recommande donc pas de façon systématique. Certains parents peuvent toutefois en faire la demande en invoquant des motifs culturels ou religieux, mais devront en assumer le coût (comme ce n’est pas une procédure médicale recommandée, l’état ne couvre pas les frais de l’intervention).

Au niveau des bénéfices, la circoncision est associée à une légère diminution du risque d’infection urinaire chez les bébés et du risque de cancer du pénis, un cancer quasi-inexistant. Par contre, comme il s’agit d’une procédure chirurgicale, la circoncision comporte des risques de saignement et d’infection.

Alors comment expliquer la nouvelle position de l’OMS? Des recherches rigoureuses ont démontré que la circoncision, chez les hommes hétérosexuels africains, diminue le taux de transmission du VIH de 50 %, ce qui est très significatif. Des chercheurs ont évalué cette même question chez les hommes homosexuels américains, sans avoir relevé de semblables bénéfices.

À la lumière de ces nouvelles données, la Société canadienne de pédiatrie a réévalué la question de la circoncision et a conclu qu’il n’y avait pas lieu de modifier sa position. Les populations à risque ne sont pas les mêmes d’un continent à l’autre. D’autres moyens de lutte contre le sida, comme le condom, sont aussi facilement disponibles en Amérique, ce qui n’est pas le cas en Afrique.

Quant à ce qui a trait à l’hygiène, qu’on en finisse avec un mythe qui a la vie dure! La circoncision n’est pas nécessaire, une hygiène normale suffit pour prévenir les problèmes.

Ressources
La société canadienne de pédiatrie - Circoncision

Plus d'enfants naissent à la pleine lune. Vrai ou faux?
FAUX. Les mythes ont la vie dure, même parmi les médecins et les infirmières! Cette croyance est fort probablement alimentée par l’étonnante similitude entre les cycles lunaires et menstruels, qui sont respectivement de 29 et de 28 jours.
Mais là s’arrête toute comparaison! De très nombreuses études se sont penchées sur cette question et ont conclu que les cycles lunaires n’avaient aucune incidence sur le nombre de naissances. L’une d’entre elles, une recherche effectuée en Caroline du Nord, a même recensé jusqu’à 500 000 naissances!