Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Les colorants alimentaires. Inoffensifs?

Émission du 8 janvier 2009

Experte invitée : Isabelle Huot, nutritionniste

Les colorants alimentaires font partie de la grande famille des additifs alimentaires. Ils ont reçu l’aval de Santé Canada. Cet organisme de santé publique a évalué l’innocuité (sécurité) de ces produits, ce qui ne veut pas dire qu’ils sont tout à fait inoffensifs. Différentes études se sont penchées sur les effets des colorants alimentaires, notamment sur les interactions entre ces derniers et les additifs, et leurs conclusions ne sont pas toujours rassurantes.

Naturels ou artificiels?
Privilégiez les colorants alimentaires naturels. Ce sont, le plus souvent, des pigments naturels issus des aliments. Par exemple, on peut extraire une belle couleur jaune du curcuma, un aliment qui pourrait même contribuer à la prévention de certains types de cancer.

Les colorants synthétiques, dits «artificiels», proviennent de l’industrie alimentaire. Ce sont ceux, bien sûr, qui inquiètent le plus les consommateurs. Il y a six colorants alimentaires de ce type qui sont permis au Canada, dont le «rouge Allura», le «bleu brillant» et la tartrazine, un colorant jaune souvent utilisé pour rendre les pâtisseries plus appétissantes.

Pourquoi colorer les aliments?
Les colorants alimentaires ont une fonction essentiellement esthétique; ils rendent l’aliment plus appétissant et préviennent sa décoloration. Pour l’industrie alimentaire, colorer les aliments sert à mieux les vendre. Entre un jus d’un jaune brillant et un jus très pâle, la plupart des consommateurs vont choisir le premier, jugé plus alléchant.

Lisez les étiquettes!
Les fabricants ne sont pas tenus de préciser quels types de colorants sont présents dans l’aliment. Ils doivent simplement en mentionner l’existence avec le mot «colorant». Les colorants alimentaires artificiels sont largement utilisés dans de nombreux produits. Plus un aliment est transformé, plus il y a de risques qu’il contienne des additifs, et donc des colorants alimentaires. Les produits qui comprennent beaucoup d’additifs ne sont généralement pas les plus nutritifs : boissons aux fruits, boissons gazeuses, confitures, gâteaux, biscuits, etc.

On retrouve même des colorants alimentaires artificiels dans le fromage jaune! Mieux vaut consommer le blanc! Les aliments non transformés, comme les fruits et les légumes, ne contiennent évidemment pas de colorants.

Ce que disent les études
Jusqu’à maintenant, aucune recherche scientifique n’a été en mesure d’établir un lien clair entre une alimentation riche en colorants alimentaires et le risque de cancer.
Deux importantes études scientifiques britanniques ont cependant démontré qu’un cocktail de colorants alimentaires et de benzoate de sodium (additif de conservation), pouvait provoquer de l’hyperactivité chez plusieurs enfants. On retrouve le benzoate de sodium dans des aliments comme les cerises au marasquin, le soda aux fraises et certaines confitures de framboises.

Du côté des allergies, le colorant alimentaire artificiel le plus étudié est la tartrazine (jaune) que l’on associe à des crises d’urticaire et d’asthme. Une étude récente a aussi rapporté que l’extrait de rocou (colorant naturel tiré d’un arbuste sud-américain) pouvait provoquer des réactions allergiques.

Pour éviter les colorants artificiels
- Acheter le moins possible de «prêt-à-manger»; privilégier les aliments de base;
- Consommer biologique; c’est la seule certification garantissant l’absence de colorants artificiels;
- Lire la liste des ingrédients des différents produits pour en trouver un sans colorant.
Si on a l’habitude d’acheter toujours les mêmes produits, on consomme ainsi les mêmes colorants. En variant son alimentation, on évite de s’exposer toujours aux mêmes substances.

Ressources
Santé Canada - Dictionnaire des additifs alimentaires