Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le portrait

Bernard Roy, avoir le travail des infirmières à coeur

Émission du 8 janvier 2009

Le métier d’infirmière est peu valorisé et n’attire plus les jeunes. Il faut que ça change!, plaide Bernard Roy, qui a pratiqué le métier pendant plusieurs années et enseigne aujourd’hui à la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval. Ce docteur en anthropologie de la santé veut faire connaître l’importance du rôle joué par les infirmières dans notre société.

«Je suis devenu infirmier par engagement», affirme Bernard Roy. Après avoir occupé différentes fonctions dans les hôpitaux pendant dix ans – de préposé aux archives jusqu’à brancardier –, Bernard Roy veut quitter le milieu hospitalier pour aller travailler à l’étranger ou en région éloignée, avec les autochtones. Il termine donc une formation en technique infirmière et part pour le Grand Nord.

«Il fallait pédaler beaucoup!, raconte-t-il. La pratique était très exigeante. Je n’avais pas appris à ausculter les oreilles, les poumons, le cœur. À faire un examen ophtalmologique.
Et les médicaments! On était seul, il n’y avait pas de médecin.»

Qu’à cela ne tienne, l’infirmier se débrouille avec les moyens du bord, fait de nombreuses lectures, apprend sur le terrain. Mais reste avec une impression de ne pas en faire assez, notamment face au diabète, un véritable fléau chez les autochtones. «J’avais l’impression de mettre un ‘plaster’ sur un cancer; j’avais l’impression que mes actions ne portaient pas». Pour tenter de trouver des réponses à ses questions, l’infirmier entreprendra un doctorat sur le diabète en milieu autochtone, en anthropologie de la santé.

Une contribution historique
Bernard Roy milite aujourd’hui pour la reconnaissance de la profession d’infirmière, qui ne peut être strictement limitée à l’amélioration des conditions de travail. Le respect des compétences de l’infirmière est peut-être au cœur de ce débat. «Comme infirmier dans le Nord, tu fais des suivis de grossesse, de la clinique, de la vaccination, de l’enseignement à l’école, des accouchements… Tu fais face à des traumas; à de la pratique de première ligne. En ville, tu es un illustre incompétent, même pas capable de donner un Tylenol à un de tes patients. Il faut que tu demandes la permission au docteur!»

Les infirmières ont aussi énormément contribué aux progrès de la médecine. Les soins d’hygiène, par exemple, les pratiques d’asepsie, ce sont les infirmières, et non les médecins, qui les ont mises en place. Info-Santé est un autre exemple; c’est une création des infirmières québécoises. Pour mieux faire connaître leur contribution, Bernard Roy a créé la collection de livres «Infirmières, communauté et société».

«C’est mon engagement, dit le professeur. On ne parle pas assez des infirmières, on ne connaît pas assez ce qu’elles ont fait dans la société, leur contribution à l’amélioration de la santé des populations. Je vais contribuer, à ma mesure, à valoriser la profession.»
L’une des composantes de la pratique de l’anthropologie, c’est d’entrer en relation avec les autres. L’anthropologue se rend sur le terrain, rencontre les gens et les questionne.

Comme l’infirmière… «Soigner, c’est établir un lien de confiance avec la personne avec qui tu es en relation», rappelle Bernard Roy. Une évidence à remettre sur la table au moment où, coupures obligent, les infirmières se retrouvent plus souvent qu’autrement débordées par la tâche.

«Si on est capable de renforcer la fierté des infirmières, on renforce, en même temps, selon moi, leur combativité. Et faire en sorte que leur engagement puisse contribuer à faire changer le milieu.»

Ressources
Livres publiés depuis 2002

Roy, B. (2008) Louise Gareau, infirmière de combats. Québec Presses de l'Université Laval
Roy, B. (2005). Empowering words of First Nations women. Manual for speaking out about life, health and… diabetes. Québec : Presses de l’Université Laval.

Roy, B. (2005). Paroles et pouvoir de femmes des Premières Nations. Québec : Presses de l’Université Laval.

Roy, B. (2002). Sang sucre´, pouvoirs code´s, me´decine amère : diabète et processus de construction identitaire : les dimensions socio-politiques du diabe`te chez les Innus de Pessamit. Québec : Presses de l’Université Laval.

Profil de Bernard Roy - Site Internet