Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Les maladies tropicales qui voyagent.

Émission du 12 février 2009

En cette période de l’année, beaucoup de Québécois partent vers le Sud. Il faut savoir que certaines maladies tropicales, comme la malaria et la fièvre dengue, y sont de plus répandues. Peut-on s’en protéger?

La malaria et la fièvre dengue sont deux maladies graves, et qui peuvent même être mortelles.

La malaria est transmise par un moustique; elle est causée par un parasite - le plasmoldium – présent dans les globules rouges. C’est pourquoi le moustique peut le transmettre d’une personne à l’autre. Premier symptôme de la malaria : une fièvre très élevée. La maladie, dépendamment du type de malaria, car il en existe plusieurs, peut entraîner des complications cérébrales.

La fièvre dengue est également transmise d’une personne à l’autre par le moustique, mais elle est causée par un virus. Au début de la maladie, les symptômes s’apparentent à ceux d’une grosse grippe : fièvre, douleurs généralisées, etc. Dans certains cas, la fièvre dengue peut provoquer des hémorragies graves.

Autrefois limitées à quelques zones bien précises de la planète, la malaria et la fièvre dengue sont maintenant présentes dans une centaine de pays, dont certaines destinations de vacances populaires auprès des Canadiens, telles que la République dominicaine, le Mexique et les Bahamas.

Plusieurs hypothèses pourraient expliquer le phénomène. Le réchauffement climatique, par exemple, qui a permis aux moustiques de proliférer dans des régions où ils ne pouvaient autrefois survivre. L’augmentation du nombre de voyageurs, qui favoriserait la transmission des parasites et des virus à l’échelle du globe. L’interdiction d’utiliser le DDT, un insecticide très efficace, mais catastrophique pour l’environnement. Est-ce exact? Ce qu’on dit là ne s’applique pas à tous les pays, non? Dans le Sud, on continue à l’utiliser? Si c’est le cas, je reformulerais en remplaçant interdiction par réduction de l’utilisation.

L’urbanisation pourrait également être un des facteurs de propagation de ces maladies; beaucoup de gens vivent maintenant dans des zones autrefois inhabitées, où il y a une forte concentration de moustiques.

Peut-on prévenir ces maladies? Les traiter? Pour la malaria, il existe un traitement préventif; on doit donc commencer à le prendre avant le départ, le poursuivre tout au long du voyage, et même pendant un certain temps au retour. Il n’existe aucun vaccin ni traitement contre la fièvre de dengue. En cas de maladie, on prescrit une thérapie de soutien, mais il n’y a pas de traitement spécifique. Expliquer?

Ce qu’il faut retenir : si on fait de la fièvre au retour d’un voyage, consulter un médecin.
De même, avant le départ, il est important de se renseigner sur les maladies présentes dans le pays visité et les mesures de précaution à prendre. Dans certains cas, une visite à la Clinique du voyageur peut être indiqué. Et une fois sur place, protégez-vous des moustiques!

Les gauchers ont une meilleure mémoire. Vrai ou faux?
VRAI, du moins quand on parle de mémoire des événements. Les gauchers se rappelleraient plus aisément, par exemple, du lieu où ils se trouvaient à un moment précis. Les droitiers, quant à eux, auraient une meilleure mémoire sémantique et se souviendraient ainsi plus facilement du nom de la plus haute montagne au monde.

Ressources
Les maladies tropicales qui voyagent

Clinique du voyageur
Comment se protéger des moustiques
Se renseigner sur les pays à visiter.

Vrai ou faux?

http://www.sixwise.com/newsletters/05/10/05/if-you-cross-your-eyes-or-scrunch-your-face-will-they-stay-like-that-forever.htm
http://www.humanillnesses.com/original/Se-Sy/Strabismus.html
http://health.howstuffworks.com/crossed-my-eyes.htm/printable