Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le portrait

Comment aider les enfants qui ont perdu un parent ?

Émission du 17 septembre 2009

La psychothérapeute Sylvia Hamel a fondé Parent Étoile en 2005, un des rares organismes à offrir un lieu de rencontre aux enfants qui ont perdu un parent. Chagrin, colère, culpabilité… Les enfants s’y expriment en toute liberté, et confiance, souvent pour la première fois.

«Regardez au ciel, il y a une étoile qui brille plus que l'autre. C’est VOTRE étoile », répète souvent Sylvia Hamel aux enfants. «Ils ont chacun leur étoile; c'est leur papa ou leur maman, qui est là, qui les regarde.»

Sylvia Hamel a fait du bénévolat auprès de Deuil-Secours pendant 15 ans avant de fonder Parent Étoile, à la suite d’un appel d’une maman qui cherchait une ressource pour les enfants endeuillés. Après quelques recherches, l’intervenante a constaté qu’il n’existait aucun endroit destiné aux enfants. Or, ces derniers vivent cette épreuve d’une manière bien différente de celle des adultes, surtout s’ils sont en bas âge. L’absolu de la mort, la conception du «plus jamais», n’existe pas avant l’âge de dix ans.

«Pour les tout-petits, la mort, c’est quelque chose qui arrive dans les bandes dessinées, dans les contes, explique Sylvia Hamel. Les héros, comme Batman et Superman, reviennent à la vie. Alors si papa ou maman meurt à Pâques, certains vont demander : ‘Est-ce que papa ou maman va être là pour la fête de Noël?’»

Parent Étoile accompagne les enfants pendant dix semaines, à raison de 90 minutes par semaine. En atelier, on travaille sur tous les sujets émotionnels en rapport avec le deuil. On explique ce qu’est la mort. On légitime ce qu’ils vivent à l’intérieur; on les amène à exprimer leurs émotions, avec LEURS mots et, surtout, sans honte. La question «Es-tu en colère?» devient «Es-tu fâché? Trouves-tu ça injuste ce qui est arrivé?».
«Être en colère, c’est quelque chose qu’on leur reproche, souligne Sylvia Hamel. On les punit parce qu’ils sont en colère, alors ils ne veulent pas avoir cette émotion-là. Mais c’est cette émotion-là qui est très, très, très présente. Ce n’est pas JUSTE de perdre son papa ou sa maman quand on est tout petit. C’est une des émotions les plus importantes après la tristesse.»
Quand les mots ne suffisent pas, ou ne viennent tout simplement pas, le dessin peut se révéler un outil efficace, presque magique. «J’ai vu un tout-petit passer à travers sa feuille tellement il était en colère, raconte Sylvia Hamel. Il disait ‘Je me sens comme ça en dedans’. Il ne coloriait pas; il ne faisait que des traits noirs, très noirs. Il a traversé le papier; il s’est rendu jusqu’à la table. Ça lui a fait vraiment du bien.»

Des jeux, des dessins, des conversations, avec Sylvia ou les autres enfants…
En toile de fond : l’authenticité.
«Les enfants doivent être abordés avec la vérité, avec honnêteté, insiste la psychothérapeute. Je pense que c’est ce qu’ils ressentent chez moi; c’est ce qui les sécurise et qui les amène à me parler. Ils sentent que je sais de quoi ils parlent, qu’ils peuvent tout me dire. Et que je ne trouverai rien d’anormal dans ce qu’ils me disent.»
«Il y a vraiment une façon de dire la vérité, les vraies choses, poursuit-elle. Papa n’est pas ‘parti’. ‘Parti’ signifie qu’on revient. Papa est décédé; il est mort. Les enfants aiment la vérité, veulent la vérité même quand c’est un suicide.»
Un père ne se noie pas avec tous ses vêtements sur lui au cœur du mois de novembre… Qui se baigne au mois de novembre? «Les enfants ne sont pas fous, il faut leur faire confiance.»
Tristesse, colère, voire culpabilité… Les enfants ont eux aussi leurs secrets; des secrets qu’ils ne partagent pas toujours avec le parent survivant, par peur de rajouter à sa peine. «Ils vivent parfois leur deuil secrètement, résume Sylvia Hamel. Alors s’ils trouvent un adulte sur le chemin, c'est un plus pour eux.»

Références Parent Étoile

Parent Étoile est un organisme à but non lucratif, non subventionné. Il faut débourser 350 $ pour les 10 rencontres.

http://www.parent-etoile.com
questions@parent-etoile.com
514-947-0606