Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Premiers soins

La commotion cérébrale

Émission du 8 octobre 2009

La commotion cérébrale n’est pas une blessure banale, bien qu’elle soit assez fréquente. Voici quoi faire.

Qu’est-ce que c’est?

Hockey, vélo, planche à rouler… quelque soit le sport, personne n’est à l’abri d’une commotion cérébrale. La commotion cérébrale est le résultat d’un coup à la tête, au cou ou au corps. Lors de l’impact, le cerveau frappe contre la boîte crânienne, ce qui endommage les tissus cérébraux.

Les symptômes

- étourdissements;
- maux de tête;
- nausées et vomissements;
- bourdonnement dans les oreilles;
- désorientation;
- vision trouble;
- dilatation importante de la pupille;
- somnolence;
- perte de conscience.

Que faire?

Demeurez avec la personne et surveillez l’évolution de son état. Vérifiez sa respiration et son état de conscience par des questions simples.
Couchez-la sur le côté en cas de vomissements.
Consultez le médecin, même si un seul des symptômes est présent. Les symptômes peuvent survenir immédiatement après l’incident, dans les heures qui suivent ou le lendemain.

Guérir

La très grande majorité des personnes se remettront complètement d’une commotion cérébrale. Il faut simplement se donner le temps de guérir. Tant que les symptômes perdurent, ne pratiquez aucune activité qui pourrait provoquer un second choc, ce qui peut être extrêmement dangereux. Le syndrome du second impact – un œdème au cerveau – peut être mortel.
Pour favoriser la guérison, évitez les jeux vidéo, les films sur grand écran, la télévision et les ordinateurs, les endroits bruyants, l’alcool et les drogues. On peut reprendre graduellement ses activités sportives une semaine après la disparition des symptômes. N’oubliez pas de porter l’équipement de protection requis!