Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le portrait

Linda Leclerc, prof de rire

Émission du 25 février 2010

Linda Leclerc enseigne une discipline pour le moins originale : le yoga du rire !
En Inde, 200 000 personnes le pratiqueraient quotidiennement. Science à l’appui, on sait aujourd’hui à quel point le rire est bénéfique pour la santé.

« Dans les années 50, les gens riaient en moyenne 17-18 minutes par jour. Aujourd’hui, l’on rit à peine 3 minutes par jour !, souligne Linda leclerc. C’est assez terrifiant quand on sait à quel point le rire fait du bien à notre corps. C’est un besoin essentiel à notre équilibre. Une société qui ne rit pas n’est pas une société très équilibrée. »

À la suite d'un accident de la route, Linda Leclerc souffre de douleurs au cou. C’est en cherchant des solutions à ses maux qu’elle découvre, au hasard de ses lectures, le yoga du rire. Rire ? Linda Leclerc réalise qu’il y a longtemps qu’un fou rire ne l’a pas emportée ! C’est le début d'un parcours personnel et professionnel passionnant… et curatif. Outre le plaisir et le bien-être, la pratique du yoga du rire lui a apporté un réel soulagement de ses douleurs cervicales.

Le yoga du rire consiste en une combinaison d'étirements, de respirations et d'exercices qui font travailler les muscles engagés dans l’action du rire. Nul besoin d’entendre une bonne blague pour engager le corps en ce sens ! Le rire est provoqué « mécaniquement » par l’activation des muscles faciaux et abdominaux, mettant à contribution le système cardio-respiratoire et produisant ainsi un « massage » des organes internes. Résultat ? Une sécrétion accrue d'endorphine - l'hormone du plaisir - qui génère à son tour l'émotion du rire.

Linda Leclerc a été formée par le Dr. Madan Kataria et son épouse, Madhuri Kataria, en 2003, à Montréal. Elle fait partie de la première cohorte de professeurs de yoga du rire au Canada. Elle a lancé un club de rire, puis offert des ateliers. Elle se perçoit comme un catalyseur pour aider les gens à retrouver cette capacité de rire que tous possèdent en eux-mêmes. « On n'a pas besoin d'avoir le sens de l'humour pour rire, explique-t-elle. Mais plus on rit, et plus notre sens de l'humour se développe. Et plus on trouve de raisons de rire ! Pas besoin d'être heureux pour rire, mais plus on rit et plus on se sent heureux. »
Linda Leclerc constitue actuellement une banque audio d'extraits de rires enregistrés lors de ses formations, qu'elle souhaite mettre en ligne afin que le public puisse profiter de l'effet contagieux du rire des autres.

« Si on m’avait dit, il y a 15 ans : ‘Tu vas faire cela pour gagner ta vie’, j’aurais peut-être pensé : ‘Ah wow, ça va être génial, je vais rire !’. Mais j’aurais ri, ça c’est sûr ! », s’amuse Linda Leclerc, avant de se laisser prendre par un franc éclat de rire.

On trouve une dizaine de clubs de yoga du rire dans différentes régions du Québec.