Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Vaccin contre la turista

Émission du 4 mars 2010

Un voyage dans le sud ? Si vous vous présentez dans une clinique du voyageur, il y de bonnes chances qu’on vous propose un vaccin contre la turista. Est-il efficace ?

La fameuse diarrhée du voyageur peut être causée par des bactéries - comme la salmonelle ou l’E-Coli - des virus ou encore des parasites. Le vaccin proposé prévient seulement la diarrhée provoquée par la bactérie E-Coli antérotoxinogène, une cause fréquente de cette diarrhée, et qui peut parfois s’avérer assez sévère.

Le vaccin se prend par voie orale, en deux doses, dont la première deux semaines avant le départ. Il entraîne peu d’effets secondaires. Par contre, il ne crée qu’une « immunité de surface », au niveau des cellules intestinales; l’immunité sera donc de courte durée, soit environ 3 mois. Il ne protège pas non plus à 100 %... D’après une étude effectuée au Bangladesh, environ 60 % des gens ayant reçu le vaccin n’ont pas été malades alors que la totalité de ceux qui n’avaient pas été vaccinés ont été malades.

Le vaccin coûte environ 100 dollars. Vaut-il l’investissement ?

Oui, pour les personnes ayant un système immunitaire affaibli ou souffrant d’une maladie chronique comme le diabète, l’insuffisance rénale ou la maladie de Crohn. Il peut aussi être utile pour ceux qui partent pour un voyage de courte durée et qui ne peuvent vraiment pas se permettre d’être malades, comme lors d’une compétition sportive. Apporter des antibiotiques est aussi une bonne mesure de prévention, au cas où le vaccin ne ferait pas effet. Sans oublier les conseils d’usage : boire uniquement de l’eau embouteillée et éviter la consommation de fruits et légumes crus.