Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Les hauts et les bas de Percy Turcotte

Percy Turcotte, la rechute

Émission du 9 septembre 2010

Plusieurs d’entre vous vont se souvenir de Percy Turcotte qui témoignait pour la première fois à notre émission en 2006 de sa démarche pour perdre du poids. L’an dernier, nous l’avons retrouvé. Il avait perdu 175 livres et il maintenait son poids depuis deux ans déjà.

Quand nous sommes retournés voir Percy récemment, il nous avoué qu’il avait repris 40 livres, ce qui s’avère pour lui une épreuve des plus difficiles.

«L’obésité, c’est le combat de ma vie. Et ce n’est pas parce que j’ai dérapé que je ne vais pas être capable de me relever.»

Au cours des derniers temps, Percy a été moins actif physiquement, car il a dû modifier son rythme de vie après deux opérations chirurgicales : «J’ai été inactif. Je n’avais rien à faire. Alors je me contentais de boire du vin et je fermais les yeux sur la balance.»

Balance = police

«Quand on veut perdre du poids ou le maintenir, affirme maintenant Percy avec conviction, il y a un outil et c’est la balance. Car la balance, c’est une police.»

Avec le recul, Percy sait que pendant un certain temps, il avait perdu l’habitude de se peser régulièrement, de peur de regarder la réalité en face. Mais aujourd’hui, la balance est redevenue un outil essentiel, à utiliser chaque jour.

De retour au groupe de soutien : la honte

Tout comme il croyait pouvoir se passer de la balance, Percy a aussi cru qu’il n’avait plus besoin de son groupe de soutien où il rencontrait d’autres gens qui, comme lui, souhaitaient perdre du poids. C’est avec un sentiment d’échec et de honte que Percy y est tout d’abord retourné : «Parce que tu sais que tu retournes et que tu vas devoir recommencer, au lieu d’avoir continué.»

Traverser la souffrance : la faim et l’exercice

Lorsqu’il a réellement décidé de reprendre le contrôle de son poids, Percy a aussi dû se résigner à suivre à nouveau un régime et à devoir temporairement supporter la sensation de faim. Pour traverser ce qu’il qualifie de véritable souffrance, il a entrepris un grand ménage de son appartement. Chaque fois qu’il avait faim, il reprenait son ménage de plus belle. Bilan de l’opération après une semaine : 9 livres de moins!

«J’étais content, car j’avais réussi à passer au travers de la souffrance. Car je ne veux pas faire peur à personne : la souffrance, ça ne dure pas longtemps, à peine 3, 4 ou 5 jours. Mais les premiers 3-4 jours, il faut avoir du talent pour passer au travers, car ça peut être vraiment très souffrant.»

Plus jamais un gros

«Toute ma vie, nous confie Percy avec émotion, je me suis fait traiter de gros, amicalement ou méchamment, et j’étais un gros. Mais aujourd’hui, je ne suis plus un gros. Et ça, c’est nouveau.» Malgré sa récente rechute, Percy ne perd pas confiance et sait qu’il ne sera plus jamais un gros. «Alors les petits sourires peuvent se calmer, conclut-il avec un sourire en coin, le gros va se reprendre en mains!»

À suivre…