Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Y a-t-il des alternatives aux antidépresseurs ?

Émission du 21 octobre 2010

«Certains produits naturels peuvent-ils remplacer les antidépresseurs ?»

Expert invité : Dre Marie-Josée Filteau, psychiatre, Centre de recherche, Université Laval Robert-Giffard

Une alternative bien réelle

«Certains produits naturels peuvent être utilisés dans le traitement de la dépression, confirme la psychiatrie Marie-Josée Filteau, notamment les oméga-3 et le millepertuis.»

Tout comme les antidépresseurs, ces produits naturels agissent sur les neurotransmetteurs qu’on peut définir comme les messagers chimiques entre les cellules du cerveau. Il semble que les oméga-3, et possiblement le millepertuis, pourraient aussi agir sur la neurogénèse, soit la capacité du cerveau à former de nouveaux neurones. En agissant ainsi, ces produits naturels, tout comme les antidépresseurs, agissent sur les neurotransmetteurs liés à la dépression.

Gare toutefois à courir à la pharmacie et faire le plein d’oméga-3, prévient la Dre Filteau, car malgré leur efficacité démontrée, ils ne permettent pas de traiter tous les types de dépression. Si les oméga-3 sont pris isolément peuvent traiter les cas de dépression légère à modérée, sans anxiété, il est aussi possible de les combiner à des antidépresseurs sans aucun risque, pour traiter les dépressions plus graves.

Le millepertuis

Tout comme les oméga-3, le millepertuis a fait l’objet d’études scientifiques qui ont souligné son efficacité à lutter contre la dépression légère à modérée. Par contre, son efficacité à traiter les cas de dépression sévère n’a pas encore été démontrée. Cette plante est d’ailleurs utilisée depuis plus 2000 ans en Europe, tout particulièrement en Allemagne où elle est encore aujourd’hui prescrite par les médecins.

Des effets secondaires ?

Malgré l’efficacité de ces produits naturels, Marie-Josée Filteau insiste sur un point : il est très important d’aviser son médecin si on commence à utiliser un produit naturel comme les oméga-3 ou le millepertuis, car ces produits peuvent entraîner des effets secondaires.

Les oméga-3, par exemple, ont un effet anticoagulant léger, semblable à celui de l’aspirine. Il est donc important que les personnes qui consomment déjà un anticoagulant, tel que le Coumadin, s’abstiennent de consommer des suppléments d’oméga-3.

Le millepertuis est quant à lui associé à plusieurs effets secondaires, en raison de possibles interactions avec d’autres médicaments. C’est pourquoi il est important de s’abstenir de prendre du millepertuis si on prend déjà un antidépresseur.

Qu’en pensent les médecins ?

Lorsque les médecins prescrivent un traitement, ils doivent se baser sur des connaissances scientifiques, rappelle Marie-Josée Filteau.

Dans les cas des produits naturels, les dernières lignes directrices canadiennes pour le traitement de la dépression faisaient pour la première fois état des connaissances sur tous les produits naturels utilisés pour traiter cet important de problème de santé. Les médecins disposent donc maintenant de ce nouvel outil pour mieux conseiller leurs patients.

«On peut donc espérer que dans les prochaines années, conclut Marie-Josée Filteau, les médecins de famille et les psychiatres sauront donner des conseils judicieux en ce qui a trait à l’utilisation des produits naturels dans la dépression.»

Au Canada, un million de personnes souffriraient de dépression sous diverses formes.

La consommation d’antidépresseurs a doublé au Québec depuis 10 ans.

Selon une étude, 11 % des personnes déprimées prennent des produits naturels sans en parler à leur médecin.