Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Des chauves-souris infectées par la rage

Émission du 4 novembre 2010

En septembre dernier, en plein centre-ville de Montréal, un passant a été mordu par une chauve-souris infectée par le virus de la rage, une histoire qui a suscité beaucoup d’inquiétudes.

Le virus de la rage

Chaque année, le virus de la rage cause 50 000 décès humains à l’échelle de la planète, principalement en Asie ou en Afrique, où les animaux domestiques ne sont pas vaccinés. Au Canada, le réservoir principal du virus demeure chez les animaux sauvages, tout spécialement les mouffettes et les chauves-souris. Contrairement à la croyance populaire, les écureuils ne sont pas des porteurs reconnus de la rage.

La rage chez les humains au Canada

Depuis 1985, à peine 4 cas de rage ont été documentés chez l’humain au Canada. Deux de ces cas ont résulté en décès, dont un au Québec en 2 000.

Le mode de transmission de la rage

Pour qu’il y ait inoculation du virus de la rage, il faut qu’il y ait une morsure ou que la salive ait été en contact avec une plaie ou une muqueuse. Suite à cette inoculation, il y a un délai de 3 à 8 semaines avant que la maladie n’atteigne le cerveau. Il est toutefois recommandé de se faire vacciner le plus tôt possible.

Les symptômes des animaux infectés

L’animal est contagieux à partir du moment où son cerveau est infecté et qu’il a le virus dans la salive. Dans une telle situation, l’animal a l’air malade et il présente un comportement anormal et agressif.