Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

En vente libre mais pas inoffensifs !

Émission du 25 novembre 2010

La plupart des gens portent attention aux mises en garde des pharmaciens lorsqu’ils achètent des médicaments vendus sous ordonnance. Par contre, rares sont ceux qui lisent les mises en garde des produits pharmaceutiques disponibles en vente libre. Pourtant, nombre de ces produits sont loin d’être inoffensifs.

Ibuprofène

Des médicaments comme Motrin ou Advil, même à doses normales, peuvent causer des ulcères d’estomac, compromettre la fonction rénale des gens diabétiques ou hypertendus ou même entraîner des risques de problèmes cardiovasculaires.

Acétaminophène

Pris à trop fortes doses, le Tylénol n’est pas non plus inoffensif : il peut notamment endommager le foie et, en cas de surdose importante, entraîner la mort.

Attention au dosage

Il est fréquent que les gens ne lisent pas les dosages sur les étiquettes des produits. C’est pourquoi les comprimés 400 mg d’Advil ne sont pas disponibles sur les tablettes des pharmacies québécoises : de trop nombreuses personnes prenaient deux comprimés à la fois sans vérifier le dosage.

La règle du 5 jours

Les mêmes règles de prudence s’appliquent, tout autant pour les décongestionnants, les relaxants musculaires, les sirops pour le rhume. De manière générale, si un symptôme persiste après cinq jours d’utilisation d’un médicament en vente libre, il est préférable de consulter un médecin.