Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Le vaccin nasal contre la grippe

Émission du 6 janvier 2011

Si vous n’aimez pas les aiguilles, vous serez peut-être heureux de savoir qu’il est maintenant possible de recevoir un vaccin contre la grippe par voie nasale.

Un nouveau produit

Disponible aux Etats-Unis depuis 2003, ce vaccin vient tout jute de faire son apparition au Québec.

Le vaccin conventionnel est fabriqué à partir de virus mort. Pour susciter une réaction immunitaire, il faut l’introduire dans l’organisme avec une aiguille. Le vaccin nasal est plutôt fabriqué avec des virus vivants. On n’a alors qu’à le déposer sur la muqueuse nasale et, à l’instar du véritable virus de la grippe, il se multiplie localement et il pénètre dans l’organisme. Fabriqué avec des virus atténués, il permet au corps de fabriquer des anticorps sans provoquer la maladie pour autant.

Ce vaccin nasal est actuellement disponible pour les gens de 2 à 59 ans, mais certaines personnes ne peuvent le recevoir. Comme il s’agit de virus vivant qui se multiplie dans l’organisme, le vaccin nasal n’est pas recommandé aux personnes qui présentent un système immunitaire déficient comme les malades du VIH ou les personnes soumis à une chimiothérapie par exemple.

Efficacité comparable mais effets secondaires différents

Le vaccin nasal a la même efficacité que le traditionnel vaccin injecté et contient les mêmes souches de virus dont la fameuse H1N1. Toutefois en plus des effets secondaires habituels comme la fièvre ou les douleurs musculaires, il peut induire des symptômes qui ressemblent au rhume : nez qui coule, maux de gorge …

Au Québec le vaccin nasal n’est disponible que sur ordonnance et n’est pas remboursé. Et même s’il semble simple d’utilisation, il doit être administré par un professionnel : médecin ou infirmière !