Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Bébés et télé

Émission du 3 février 2011

« Si vous laissez de très jeunes enfants regarder la télé, quels en seront les effets à long terme ? »

Expert invité : Linda Pagani, Professeure, École de psychoéducation, Université de Montréal

Des impacts à long terme

Pour la chercheuse Linda Pagani, la réponse est claire : les enfants qui regardent trop la télé au cours de leur petite enfance risquent de développer à long terme (10 ans et demi) des problèmes psychosociaux et d’autres problèmes de santé.

Pour soutenir ces affirmations, Mme Pagani se base sur les conclusions d’une étude effectuée sur 2 000 enfants nés en 1997. Dans cet ambitieux projet de recherche, Mme Pagani et ses collègues ont tenté d’identifier les impacts positifs et négatifs de la télévision sur le développement des enfants entre 5 mois et 10 ans et demi.

Un cerveau en pleine croissance

La petite enfance est une période cruciale en termes de développement et c’est pourquoi les parents doivent être particulièrement vigilants en exposant leurs tout-petits à la télévision.

« Entre la naissance et l’âge de 2 ans, le cerveau de l’enfant grandit de façon exponentielle, explique Mme Pagani. Le poids du cerveau triple pendant cette période. Ce circuitage et ce développement sont très dépendants des interactions et de la stimulation dans l’environnement, comme toucher les choses et découvrir les sens. La télévision est une activité très sédentaire et passive. L’enfant est devant un écran. Il n’est pas en train d’interagir avec un autre être ou objet, et ça pourrait compromettre ce circuitage qui est programmé pour se passer à ce moment-là. »

Quelques balises

Plusieurs parents se demandent combien de temps les enfants peuvent regarder la télévision sans que leur développement ne soit compromis. À ce sujet, voici les recommandations de l’American Academy of Pediatrics :
- De la naissance à 2 ans : pas de télévision du tout.
- Après l’âge de 2 ans, l’écoute de la télé ne devrait pas dépasser 2 heures par jour. Cette recommandation inclut les adolescents et les adultes.

Au Québec, 24 % des enfants de 4 ans et demi regardent la télévision plus de 2 heures par jour.

L’impact à long terme

L’étude menée par Linda Pagani et ses collègues a permis d’établir les conclusions suivantes :

Chaque heure d’écoute de télévision en trop :
- diminue de 7 % l’intérêt en classe,
- diminue de 6 % la réussite en mathématiques,
- augmente de 6 % le risque d’être victime d’intimidation et de rejet à l’école,
- diminue de 9 % le temps consacré à l’activité physique.

Des impacts positifs

De manière générale, l’abus de télévision en bas âge n’entraîne aucun impact positif. Par contre, Linda Pagani note que certaines émissions éducatives peuvent entraîner des effets positifs quand elles sont regardées avec modération.

Sans pour autant revendiquer que les parents interdisent complètement aux enfants de regarder la télé, Linda Pagani croit que les parents auraient tout avantage à contrôler davantage le nombre d’heures que leurs tout-petits passent devant la télévision.