Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

La baie d'açaï : fabrication d'un aliment miracle

Émission du 6 octobre 2011

On entend de plus en plus parler des superaliments, mais l’un d’entre eux suscite la controverse ces temps-ci : l’açaï.

De quoi s’agit-il exactement? C’est un petit fruit brésilien, de la taille d’un raisin, muni d’un gros noyau et présentant très peu de chair. Il pousse dans des palmiers, à 10 mètres de hauteur.

L’histoire de la création d’un aliment miracle

Peu de gens connaissaient l’açaï, jusqu’à ce que deux beach bums de passage au Brésil remarquent que des petits bars locaux vendaient des boissons à base de ces fruits. Flairant la bonne affaire, ils ont démarré une petite entreprise de boisson à base d’açaï.

Tout aurait pu en rester là, n’eût été la publication par un dermatologue d’un livre dans lequel il présentait des recettes contre le vieillissement. Parmi ses nombreuses recommandations, l’açaï y était présenté comme un fruit contenant des quantités extraordinaires d’antioxydants. Intéressée par cette nouveauté, la célébrissime Oprah Winfrey en a parlé dans son émission, ce qui a créé un véritable engouement pour la petite baie brésilienne.

Par la suite, l’histoire de l’açaï s’est emballée : des compagnies américaines ont tenté de récupérer l’utilisation de ce fruit qui est même devenu l’ingrédient vedette d’un régime amaigrissant. À un point tel qu’Oprah elle-même a tenu à remettre les pendules à l’heure et à se dissocier complètement de l’utilisation de ce fruit.

Valeur nutritive de l’açaï

Dans les faits, la valeur nutritive de l’açaï n’est pas si impressionnante que les compagnies le prétendent. S’il est vrai qu’il contient beaucoup d’anthocyanines, une forme d’antioxydants, il n’en offre tout de même pas autant que la fraise et le raisin, des fruits beaucoup plus accessibles et surtout, moins dispendieux. Car il ne faut pas oublier que l’açaï se vend à des prix faramineux : un litre de jus coûte 28,99 $. Les comprimés, les poudres ou autres produits dérivés se vendent également à des prix exorbitants.

S’il y a une chose à retenir, c’est qu’un aliment miracle, ça n’existe tout simplement pas. Et rien ne vaut les bonnes habitudes alimentaires et l’activité physique régulière.