Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Poêles en Teflon, plastiques au four à micro-ondes : quels sont les dangers?

Émission du 12 octobre 2006

«J’ai entendu dire que les poêles en Teflon et les plats en plastique qu’on utilise au four à micro-ondes sont dangereux pour la santé. Est-ce vrai?»

Pour répondre à cette question, nous avons fait appel à deux experts, Ariel Fenster, chimiste à l’Université McGill à Montréal et la nutritionniste Nathalie Jobin.

Le Teflon, c’est quoi?

Le Teflon est une marque de commerce brevetée par la compagnie DuPont en 1946. Chimiquement inerte, il est imperméable à l’eau, à la poussière et aux matières grasses. On en trouve non seulement dans les revêtements de poêles et des ustensiles de cuisine, mais aussi dans les vêtements, les tapis antitaches, les emballages alimentaires, les verres de contact et les produits imperméabilisants, pour n’en nommer que quelques-uns.

Pourquoi a-t-on relaté dans les médias que le Teflon était dangereux?

Dans les médias, on a dit que le Teflon était dangereux à cause d’une substance servant à le fabriquer, le PFOA. Le PFOA suscite des inquiétudes, car il est potentiellement cancérigène. Cependant, selon Arien Fenster, chimiste, le PFOA est éliminé dans le processus de fabrication des poêles en Teflon. Il n’en reste donc plus dans les poêlons que l’on achète. Il faut savoir que l’on retrouve le PFOA dans plusieurs autres sources que les poêles en Teflon : le tissu de marque Gore-tex, des produits antitaches, des produits imperméabilisants, des liquides lave-glace, etc. Ce sont des sources potentiellement bien plus importantes de contamination au PFOA que les poêles en Teflon.

Est-ce que le Teflon est toxique?
Le corps ne le reconnaît pas et ne le digère pas. Il passe dans notre système sans être absorbé. S’il est ingéré tel quel, sans avoir été dégradé, à cause de particules qui se détacheraient du poêlon, par exemple. Il n’est donc pas toxique, nous confirme Ariel Fenster.

Le Teflon peut-il quand même être dangereux dans certains cas?

Le danger du Teflon proviendrait surtout des émanations des poêles quand elles sont chauffées à très haute température, à vide. Il y a alors dégradation du revêtement antiadhésif. Cela favorise l’émission de gaz et de particules toxiques, dont certaines sont carcinogènes. L’utilisation d’une poêle dont le fini est égratigné ou abîmé de quelque façon représente un autre danger. La surface de Teflon égratigné va se dégrader plus facilement à la chaleur et risque de dégager plus rapidement des vapeurs toxiques.

Il faut combien de temps pour atteindre une température qui rendrait le Teflon dangereux?

Une poêle en Teflon vide, sur le feu à chaleur maximale, prend 3 minutes 20 secondes pour atteindre 5000F. À noter que l’huile fume à 3920F et qu’un steak grille à 4500F. Le bacon, quant à lui, devient croustillant à 5000F. Utiliser une poêle en Teflon pour faire cuire son bacon ou autre aliment nécessitant une cuisson à haute température n’est donc pas souhaitable.

 
Quelques recommandations de la nutritionniste Nathalie Jobin concernant les poêles en Teflon :

•      On prend la précaution d’utiliser les poêles en Teflon qu’occasionnellement, pas tous les jours, et pour cuire des aliments rapidement (œufs, crêpes, sautés aux légumes, etc.).

•      Il vaut peut-être mieux acheter des poêlons un peu plus cher, avec un fond plus épais et un revêtement moins fragile.

•      Utiliser des instruments de cuisine appropriés pour le Teflon qui n’égratignent pas la surface.

•      Santé Canada recommande de jeter les poêles de plus de 2 ans d’usure. Cela peut varier, bien sûr, selon l’état de votre poêlon. À vous de juger.

Les contenants en plastique

Pourquoi faut-il se préoccuper des plastiques au four à micro-ondes?

C’est la température élevée des contenants de plastiques qui va faire augmenter les probabilités que des substances du plastique migrent dans les aliments. Ce qui va migrer, ce n’est pas le plastique comme tel, mais plutôt les additifs qu’on ajoute au plastique pour lui conférer certaines propriétés - antibactériennes, par exemple, pour les pellicules de plastique utilisées par les bouchers.

Comment savoir quels types de contenants en plastique utiliser?

Vérifier l’emballage pour une indication qui confirme que le plat peut aller au four à micro-ondes. Dans le doute, s’abstenir. La même recommandation s’applique dans le choix d’une pellicule de plastique. Celles qui ne vont pas au four à micro-ondes auront tendance à fondre ou à dégager des substances qui se transmettront au contenu, ce qui est bien sûr à éviter.

Quelques recommandations dans l’utilisation de contenants en plastique :

•      Utiliser des plats en plastique dont le fabricant assure qu’ils conviennent pour une cuisson au micro-ondes.

•      Encore préférable : utiliser de la vaisselle ou des plats en verre. En plus, c’est une solution écologique. 

•      N’utiliser que de la pellicule de plastique qui va au micro-ondes, en prenant soin qu’elle ne touche pas les aliments (elle fondra sinon).

•      Ne plus utiliser les plats abîmés ou qui sentent mauvais.

•      Les plats «recyclés» (yogourt, margarine, etc.) ne doivent être utilisés que pour entreposer des aliments au réfrigérateur, jamais pour chauffer ou cuire des aliments au micro-ondes.

•      Ne jamais mettre les biberons en plastique au micro-ondes.

•      Santé Canada réglemente tous les emballages des produits alimentaires vendus en épicerie, mais les plats destinés à l’usage domestique ne sont pas réglementés. Santé Canada émet des lignes directrices aux compagnies qui les fabriquent, notamment en ce qui concerne les plastiques utilisés et leur composition. L’industrie doit s’y conformer. Si un produit ne semble pas conforme, il ne faut pas hésiter à le signaler à Santé Canada.

Ressources :

Site de Santé Canada - informations sur les batteries de cuisine

http://www.hc-sc.gc.ca/iyh-vsv/prod/cook-cuisinier_f.html

Santé Canada – sécurité des produits de consommation
www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/index-f.html