Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

Le carnet des animateurs

Analyse de sang vivant : révolution ou arnaque ?

Émission du 2 février 2012

Avez-vous entendu parler de l’analyse ou de la lecture de sang vivant? Il s’agit d’un phénomène de plus en plus répandu, mais qui ressemble davantage à une fumisterie qu’à une pratique médicale très crédible.

De quoi s’agit-il?

Le principe est somme toute assez simple : prendre une ou deux gouttes de sang d’une personne et observer celles-ci au microscope à fort grossissement. En observant la forme et le déplacement des globules rouges et blancs, ainsi que la façon dont ils s’agglomèrent, les praticiens de cette technique soutiennent pouvoir évaluer l’état de santé global de l’individu.

ERRATUM

Notre recherche nous a montré que certaines personnes utilisaient des subterfuges pour se se faire passer pour des professionnels de la santé. Au Québec, les titres de nutritionniste, diététiste, chiropraticiens sont des titres réservés et les membres ont l’obligation de s’appuyer sur des données scientifiques. L’analyse de sang n’est pas reconnue par ces ordres professionnels. Si des membres d'un ordre professionnel vous proposaient une telle analyse, n'hésitez pas à le mentionner à l'ordre concerné.

Toutes nos excuses aux nutritionnistes, diététistes ou chiropraticiens qui auraient pu être offensés par nos propos.

Maladies cardiovasculaires, goutte, asthme, cancer… : la liste des maladies que ces individus prétendent diagnostiquer est très longue. Elle contient même certaines maladies mystérieuses comme le «syndrome de l’intestin perméable» que même notre animateur Georges Lévesque ne connaît pas. Plus surprenant encore, les praticiens de cette technique soutiennent également pouvoir diagnostiquer certaines maladies avant qu’elles n’apparaissent, comme le déficit immunitaire, l’exposition aux radiocontaminants ainsi que des états précancéreux et le prédiabète.

Un acte d’apparence médicale

Pour un néophyte ou un consommateur non averti, l’analyse du sang vivant présente pourtant toutes les apparences d’un acte médical crédible. En effet, le grand microscope, la caméra et le moniteur enrobent le processus d’une aura scientifique qui peut impressionner.

Cela dit, il ne faut pas oublier que cela fait déjà des centaines d’années que des gens observent du sang au microscope. De nos jours, les hématologues le font régulièrement, mais seulement en vue de poser un diagnostic lié à une maladie du sang lui-même et non pas pour une panoplie d’autres pathologies. Et, surtout, il s’agit de médecins spécialistes dûment formés, sur un cursus de plusieurs années d’études. Rien à voir avec la formation de trois jours donnée aux praticiens de l’analyse du sang vivant.

Une véritable mine d’or

Que ceux qui la pratiquent soient compétents ou non, il est clair que l’analyse du sang vivant est une activité des plus rentables. À 100 $ la consultation en moyenne, sans compter la vente de produits censés guérir les maladies diagnostiquées, la facture grimpe rapidement, et ce, sans compter que les patients soient appelés à consulter régulièrement pour effectuer un suivi de l’évolution de leur état de santé.

La vigilance est donc de mise!