Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

Diffusion terminée

Diffusion :
Diffusion terminée
Durée :
60 minutes

Du 2 avril au 7 septembre 2015

La question du public

Pourrait-on vivre le retour des vieilles maladies ?

Émission du 23 février 2012

«Faut-il craindre le retour des vieilles maladies?»

Expert invité : Dr Michel Couillard, Microbiologiste, Directeur adjoint au Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ)

Les microbes contre-attaquent

Coqueluche, rougeole, rubéole : comment se fait-il que ces vieilles maladies, qu’on croyait pourtant en voie d’éradication, soient de retour? «Ce que ça illustre ici, répond le microbiologiste Michel Couillard, c’est que les micro-organismes sont en combat constant avec l’être humain. On met de l’avant des mesures de prévention ou de protection contre les infections, mais nos mesures ne sont pas toujours parfaites. Et il faut se réajuster, car le microbe, lui, il essaie toujours de trouver la petite porte d’entrée qui lui permet de trouver un hôte susceptible chez qui il va créer la maladie.»

Le retour de la rougeole

En 2011, certaines régions du Québec ont été le théâtre de nouvelles éclosions de rougeole. «En ce moment, on doit faire un rattrapage de vaccination dans une situation où le virus a été réintroduit au Québec, explique Michel Couillard. C’est une maladie extrêmement contagieuse.»

La coqueluche

La coqueluche est elle aussi de retour. Il semble qu’en dépit des campagnes de vaccination, on découvre aujourd’hui que l’immunité ne dure pas toute la vie et qu’il faut revacciner les adolescents et les adultes.

La tuberculose

Parmi ces vieilles maladies qui refont surface, Michel Couillard s’inquiète tout spécialement de la tuberculose, cette maladie qui tue annuellement entre 3 et 4 millions de personnes dans le monde. Vers la fin des années 1980 et le début des années 1990, la tuberculose a refait surface dans certains pays industrialisés, avec une recrudescence du nombre de cas. Mais heureusement, la médecine est beaucoup mieux outillée pour traiter cette maladie qu’elle l’était autrefois quand elle devait isoler les malades dans des sanatoriums pendant des mois. La résistance aux antibiotiques de certaines souches de la maladie inquiète toutefois les spécialistes.

Des maladies vraiment éradiquées

Il y a heureusement des maladies que la médecine a réussi à contrôler de manière définitive, comme la peste bubonique. D’autres maladies ont été complètement éradiquées comme la variole depuis la fin des années 1970.