Une pilule une petite granule

Émission disponible en haute définition

De retour bientôt

Diffusion :
jeudi 20 h
Rediffusion :
lundi 23 h, mercredi 12 h 30
Durée :
60 minutes

Du 8 septembre 2014 au 27 mars 2015

Dossier de la semaine

Des reportages fouillés qui traitent d’un enjeu de santé important dans notre société ou qui mérite d’être mieux connu. Un mariage d’informations scientifiques et médicales et d’histoires vécues.

JEUDI 4 décembre 2014

Émission spéciale alcool

Festif et enivrant, l’alcool fait partie de la vie de la majorité des Québécois, et tout spécialement pendant la période des Fêtes. C’est d’ailleurs au Québec, par rapport à l’ensemble du Canada, qu’on retrouve la plus grande proportion de gens qui boivent de l’alcool au moins occasionnellement, soit 84 %. Mais quelle est notre relation avec l’alcool? La question peut sembler simple, mais elle est plus complexe qu’il n’y parait. Pour y répondre, notre équipe vous offre cette semaine une émission spéciale d’une heure sur ce sujet qui nous touche tous d’une manière ou d’une autre.

En savoir plus

JEUDI 27 novembre 2014

VIH : la PREP, un traitement prophylactique

La bataille contre le sida est malheureusement loin d’être gagnée : on compte actuellement plus de 41 millions de personnes séropositives dans le monde, un nombre qui ne cesse d’augmenter. Au Québec, en 2011, il y avait 19 000 porteurs du VIH et, malheureusement, on constate depuis quelques années une tendance à la hausse des nouveaux diagnostics chez les jeunes homosexuels de 15 à 24 ans.

Cette hausse peut être attribuée au fait que ces jeunes, ainsi que bien d’autres personnes, utilisent de moins en moins le condom. Or, le condom est le principal outil de prévention contre le sida puisqu’on ne dispose toujours d’aucun vaccin.

Les spécialistes constatent également que les hommes homosexuels sont encore les plus touchés par le virus du sida. Une nouvelle campagne de sensibilisation vient d’ailleurs d’être mise sur pied pour contrer la propagation du virus dans cette communauté. Cette campagne porte un nom : la PrEP, pour «prophylaxie préexposition». Il s’agit d’une nouvelle approche qui consiste à donner préventivement des médicaments à des personnes non infectées pour les protéger contre le VIH.

En savoir plus

JEUDI 20 novembre 2014

Soigner le syndrome de stress post-traumatique

Depuis une dizaine d’années, il est très souvent question dans l’actualité du syndrome de stress post-traumatique. Il s’agit d’un trouble anxieux sévère déclenché par un traumatisme majeur, comme un attentat terroriste ou un conflit armé, ou encore un viol ou un accident de voiture.

Traditionnellement, on a toujours traité le syndrome de stress post-traumatique par la thérapie comportementale et les antidépresseurs. Mais depuis le 11 septembre et la guerre en Irak, la recherche dans ce domaine a connu un essor fulgurant. Des chercheurs travaillent au développement d’outils thérapeutiques qui semblent très prometteurs.

En savoir plus

JEUDI 13 novembre 2014

Sport et vieillissement

70 % des aînés ne font pas d’exercice physique sur une base régulière. Il existe malheureusement une certaine forme de fatalisme selon lequel, après un certain âge, on est irrémédiablement engagés sur une pente descendante. Pourtant, il est maintenant bien établi que l’activité physique ralentit le déclin physique et mental et, de plus, qu’il n’y a pas d’âge pour commencer à faire de l’activité physique et améliorer sa condition. Cette semaine, notre équipe est allée à la rencontre d’une dame qui en est la preuve vivante. Un exemple inspirant qui fascine les chercheurs de l’Institut de gériatrie de Montréal.

En savoir plus

JEUDI 6 novembre 2014

Psychiatrie de rue

Dans les rues de Montréal, on estime qu’environ la moitié des itinérants souffrent de problèmes de santé mentale. Les professionnels de la santé qui travaillent dans un hôpital du centre-ville sont régulièrement confrontés à ce problème : des itinérants sont emmenés à l’urgence psychiatrique, souvent de force, où ils se font offrir une rencontre ponctuelle avec un psychiatre avant d’être retournés à la rue sans aucune forme de suivi.

Au cours des dernières années, plusieurs événements dramatiques impliquant des itinérants ont d’ailleurs marqué l’actualité : certains sont décédés dans des circonstances tragiques, à la suite d’altercations avec les policiers ou morts de froid. Interpellée par ces tristes événements, une équipe de psychiatrie du CHUM s’est mobilisée et a décidé d’aller à la rencontre des sans-abris dans leur propre milieu. Une bonne idée qui a donné naissance à un partenariat innovateur avec l’équipe d’intervenants de la Old Brewery Mission.

En savoir plus

JEUDI 30 octobre 2014

Guérir les hommes violents

Les hommes violents ne bénéficient pas de beaucoup d’empathie dans notre société, et c’est compréhensible. Un préjugé très tenace perdure d’ailleurs à leur sujet, selon lequel la majorité d’entre eux seraient irrécupérables. Jusqu’à tout récemment, la seule thérapie qui leur était proposée consistait à jouer la carte de la culpabilité afin qu’ils ne récidivent plus.

Mais les choses changent. Alors que les hommes violents n’étaient auparavant pas considérés comme des gens malades, on leur propose aujourd’hui des thérapies pour les soigner. Il s’agit de thérapies efficaces, mais le problème c’est que beaucoup d’hommes violents ne savent pas que ces thérapies existent et ne vont pas chercher l’aide dont ils ont besoin. C’est d’ailleurs pour briser ce mythe et venir en aide à d’autres hommes violents qu’Éric Fréchette a généreusement accepté de témoigner dans le cadre de ce reportage.

En savoir plus

JEUDI 23 octobre 2014

Hyperphagie boulimique : un trouble alimentaire, pas un manque de volonté

Lorsqu’il est question de troubles alimentaires, on pense habituellement à l’anorexie et à la boulimie. Il existe pourtant un autre trouble encore plus répandu, mais dont on entend très peu parler : l’hyperphagie boulimique.

Selon une étude récente de l’Institut universitaire en santé mentale Douglas, à Montréal, 3,8 % de la population serait touchée par ce trouble, contre 1 % pour l’anorexie et 2 % pour la boulimie. Et contrairement à ces autres troubles alimentaires, l’hyperphagie boulimique touche autant les hommes que les femmes, le plus souvent dans la quarantaine.

La maladie a été reconnue pour la première fois dans la dernière édition du DSM, le grand répertoire des troubles psychiatriques. On y décrit l’hyperphagie comme des crises de compulsion alimentaire, des rages incontrôlables de consommation de nourriture qui surviennent au moins une fois par semaine et depuis plus de trois mois. Et contrairement à ce qu’on pourrait croire, les gens qui souffrent de ce problème ne sont pas nécessairement obèses, car entre les crises, ils réussissent à bien contrôler leur alimentation.

Il est important de comprendre qu’on ne parle pas ici de personnes qui souffrent d’un manque de volonté, mais d’un trouble de santé mentale important qu’il faut absolument traiter.

En savoir plus

JEUDI 16 octobre 2014

Émission spéciale TDAH

Le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est en train de devenir un véritable problème de société. Au Québec, il toucherait environ 3 ou 4 enfants par classe. Dans certaines commissions scolaires, c’est près de 20 % à 25 % d’enfants qui seraient médicamentés avec du Ritalin, du Concerta ou un autre psychostimulant utilisé pour traiter le TDAH. Mais est-ce qu’on n’exagère pas un peu l’ampleur du problème? Y a-t-il vraiment tant d’enfants qui ont besoin d’être médicamentés? Et quelles sont les autres avenues thérapeutiques qu’on offre à ces enfants?

Pour réfléchir sur les différents enjeux soulevés par le TDAH, notre équipe a préparé une émission spéciale d’une heure sur ce sujet. Dans le cadre de ce grand reportage, nous avons suivi la famille de Mélanie Courtois, une courageuse mère dont les trois enfants sont touchés par des problèmes d’attention ou d’hyperactivité. En visionnant ce reportage, vous constaterez que les parents d’enfants atteints de TDAH doivent affronter plusieurs défis : recevoir un bon diagnostic, prendre la décision de médicamenter ou non, faire face à la culpabilité et au jugement social…

Nos journalistes sont également allés à la rencontre de spécialistes pour tenter de comprendre si la médication est vraiment nécessaire pour autant d’enfants. Voici les grandes lignes de ce qu’elles ont récolté.

En savoir plus

JEUDI 9 octobre 2014

"Enfant de la lune" : vivre à l'abri des rayons UV

L’histoire que nous allons vous raconter dans ce reportage est celle d’une famille pleine de courage. La maman, Souhir Chelihi, déploie des prouesses de débrouillardise et de créativité pour protéger son fils Rayan, atteint d’une rare maladie génétique qui ne permet pas à ses cellules de réparer les dommages causés par les rayons UV : la xérodermie pigmentaire. Pour les enfants comme lui, la moindre exposition au soleil peut entraîner des dommages irréversibles, ce qui les force à demeurer constamment à l’intérieur pendant la journée et à ne sortir que le soir. C’est la raison pour laquelle on les appelle souvent les « enfants de la lune ».

En savoir plus

JEUDI 2 octobre 2014

Maladie de Lyme : traverser la frontière pour se faire soigner

La maladie de Lyme est en pleine expansion au Québec : entre 2011 et 2013, le nombre de cas de personnes infectées est passé de 38 à 141, ce qui représente une augmentation considérable. Les experts que nous avons contactés considèrent même que ce nombre est probablement bien en deçà du nombre réel, car plusieurs cas ne sont pas rapportés, étant donné qu’il s’agit d’une maladie émergente – du fait que la tique responsable de la transmission de la maladie n’est présente au Québec que depuis quelques années.

Si elle est diagnostiquée à temps, la maladie de Lyme se traite assez facilement par antibiotiques. Mais si la personne infectée n’est pas traitée, la maladie se répand dans l’organisme et peut affecter le cœur, le système nerveux et les articulations. La maladie devient alors difficile à éradiquer, même avec un traitement médical. C’est ce qui amène certaines personnes à parler d’une forme chronique de la maladie de Lyme. Et pour l’instant, les Québécois qui sont aux prises avec cette forme chronique de la maladie se sentent incompris du système médical qui a bien peu de solutions à leur offrir.

Découragés de se retrouver aux prises avec une condition médicale qui leur semble sans issue, un nombre croissant de patients québécois se tournent maintenant vers les États-Unis où certains médecins soutiennent pouvoir traiter cette forme chronique de la maladie avec un cocktail d’antibiotiques. Il s’agit toutefois d’une approche qui suscite beaucoup de controverse dans la communauté médicale, comme l’a constaté notre équipe lors du tournage de ce reportage.

En savoir plus

JEUDI 25 septembre 2014

Ironman, marathon, est-ce bon pour la santé ?

Depuis quelques années, on voit apparaître plusieurs nouvelles épreuves sportives extrêmes : ultramarathons, courses dans le désert, Ironman. Il s’agit de défis sportifs vraiment très intenses. À Mont-Tremblant, par exemple, un demi-Ironman a eu lieu cet été. Au programme : 2 kilomètres de natation, 90 kilomètres de vélo et 21 kilomètres de course à pied. Et il ne s’agit que d’un demi-Ironman… alors imaginez le programme complet! Face à la prolifération de ces événements sportifs extrêmes, certains se demandent si l’entraînement intensif exigé par ce type de compétition n’est pas néfaste pour la santé.

En savoir plus

JEUDI 18 septembre 2014

Allergies alimentaires : est-ce qu'on exagère ?

Les allergies alimentaires sont en pleine expansion, non seulement au Québec, mais dans l’ensemble des pays industrialisés. Le nombre de personnes allergiques est devenu tel qu’on parle aujourd’hui d’un véritable problème de société. Pourquoi? Parce que dans bien des cas, ces allergies peuvent être mortelles et que les établissements publics, comme les garderies et les écoles, sont de plus en plus interpellés par ce problème. En effet, avec un nombre croissant d’enfants qui présentent des allergies alimentaires, potentiellement mortelles dans plusieurs cas, ces institutions n’ont pas d’autre choix que de s’adapter à cette nouvelle réalité pour assurer la sécurité des enfants dont ils ont la responsabilité.

En savoir plus

JEUDI 11 septembre 2014

Mamans taille 0

L’obsession de la minceur touche aujourd’hui une nouvelle tranche de la population : les femmes enceintes! Certaines d’entre elles ont si peur de prendre trop de poids qu’elles se lancent dans un régime ou le surentraînement physique dès le début de leur grossesse… au point où certaines vont même perdre du poids plutôt que d’en gagner.

En savoir plus

JEUDI 3 avril 2014

Robert Jourdain : être sans domicile fixe après 55 ans

Depuis une dizaine d’années, le visage de l’itinérance se modifie. La rue n’est plus le bastion exclusif des marginaux, toxicomanes, alcooliques et des personnes atteintes de maladie mentale. On voit maintenant apparaître une clientèle bien différente : des personnes âgées « ordinaires » qui ont travaillé toute leur vie et qui, subitement, se retrouvent prises dans une spirale de pauvreté dont elles ne réussissent pas à s’extirper.

En savoir plus

JEUDI 27 mars 2014

Thérapie foetale : intervenir avant la naissance

Environ 3 % des fœtus naissent avec une malformation. Il y a une trentaine d’années à peine, plusieurs de ces bébés étaient condamnés à mourir ou à vivre avec de graves séquelles. Mais grâce aux avancées de la médecine et de la thérapie fœtale, il est désormais possible d’intervenir lorsque le fœtus est encore dans le ventre de sa mère.

La thérapie fœtale a commencé à se développer dans les années 1980 et a été rendue possible grâce à la miniaturisation des instruments médicaux. Le Québec a d’ailleurs la chance d’avoir certains grands experts dans le domaine, comme le Dr Jean-Martin Laberge, un des pionniers de ce type de chirurgie. En 2000, avec son équipe, il avait fait la manchette de tous les journaux en pratiquant une opération de type EXIT (ex-utero intro partum treatment) qui consiste à ouvrir l’utérus de la mère, en sortir le bébé et opérer le fœtus, alors que ce dernier est encore rattaché au placenta par le cordon ombilical et avant qu’il se mette à respirer. À l’époque, il s’agissait d’une première au Québec. Notre équipe a retrouvé la petite fille en question, Lioria, aujourd’hui âgée de 13 ans. Sa famille nous raconte cette extraordinaire aventure médicale.

En savoir plus

JEUDI 13 mars 2014

Jeu pathologique chez les aînés : mettre sa retraite en péril

Au cours des dernières années, Loto-Québec s’est fait reprocher à plusieurs reprises de cibler les quartiers défavorisés où les gens ont facilement accès à des appareils de loterie vidéo. Depuis quelque temps, c’est également l’offre de jeux faite aux aînés qui préoccupe les chercheurs et les associations. Plusieurs dénoncent le fait que Loto-Québec subventionne des forfaits pour aller jouer au casino, incluant voyages en autobus, repas, cartes privilèges pour jouer. Vendus à des prix dérisoires, ces voyages attirent, en très vaste majorité, beaucoup de personnes âgées. Certains intervenants soutiennent qu’il s’agit là d’une approche pernicieuse qui peut encourager le développement de problèmes liés au jeu pathologique.

Il est clair que les aînés qui participent à ces activités ne deviendront pas tous des joueurs pathologiques. Mais le problème, c’est que lorsque cela se produit, les conséquences sont désastreuses, car les joueurs plus âgés peuvent y perdre les économies de toute une vie, sans avoir une deuxième chance de se refaire une santé financière.

En savoir plus

JEUDI 6 mars 2014

Médecine hyperbare

La médecine hyperbare est encore peu connue au Québec. Pour les néophytes, elle peut apparaître comme une technologie assez mystérieuse, mais pourtant, elle n’a rien d’ésotérique. Au départ développée pour traiter les accidents de décompression de plongée sous-marine, dans les années 1950, elle est aujourd’hui utilisée pour soigner plusieurs types de pathologies. Dans certains cas, ses applications sont soutenues par des études scientifiques et font l’unanimité; pour d’autres conditions, c’est beaucoup moins clair et elle suscite beaucoup de controverses.

En savoir plus

JEUDI 27 février 2014

Le réseau de la santé à l'heure de la diversité culturelle

Chaque année, le Québec accueille 50 000 immigrants et près des trois quarts de ceux-ci proviennent de pays avec des langues et des religions radicalement différentes des nôtres. Pour ces nouveaux arrivants, il est souvent fort complexe d’accéder à des soins de santé, en raison de problèmes d’assurance médicale, mais aussi de langue de communication. Dans les quartiers les plus multiethniques de Montréal, certaines institutions de santé ont d’ailleurs développé une véritable spécialité de pouvoir accueillir et soigner les membres de ces communautés. C’est le cas du CLSC Parc-Extension que notre équipe est allée visiter.

En savoir plus

JEUDI 20 février 2014

La sexualité des jeunes autistes

Il n’est jamais simple d’aborder les sujets de l’amour et de la sexualité avec les enfants et les adolescents, alors imaginez le défi que cela représente pour les parents de jeunes autistes, atteints du syndrome d’Asperger ou de troubles envahissants du développement. Jusqu’à tout récemment, ces jeunes étaient considérés comme asexués, comme s’ils n’avaient aucun désir de vivre des relations amoureuses. Et pourtant, ce n’est pas le cas du tout : ils ont des instincts, des besoins et des émotions comme tout le monde.

Détentrice d’une maîtrise en sexologie et d’un doctorat en psychologie, la psychologue Isabelle Hénault a développé une expertise unique, internationalement reconnue, pour accompagner les jeunes autistes et leurs parents dans leur éducation sexuelle, et pour former des intervenants dans le domaine.

En savoir plus

JEUDI 13 février 2014

Avoir des triplés

Avec l’arrivée de la procréation assistée au début des années 1980, les grossesses multiples ont connu une véritable explosion au pays. Cette situation s’explique par le fait qu’avant que les démarches de procréation assistée ne soient offertes par le gouvernement québécois, elles étaient si coûteuses que les parents ne prenaient pas de chances et optaient pour l’implantation de plusieurs embryons en même temps. Mais en dépit des efforts pour réduire ces pratiques, il n’en demeure pas moins que les grossesses multiples sont plus fréquentes qu’il y a 50 ans. Ce fait s’explique par un autre facteur, plus surprenant : les femmes d’aujourd’hui ont leurs enfants à un âge plus élevé, ce qui augmente les chances d’avoir une grossesse multiple. D’autres formes de traitement contre l’infertilité, autres que la fertilisation in vitro, peuvent aussi augmenter les risques de grossesses multiples. Mais peu en importe les causes, une chose est certaine : des grossesses multiples entraînent une énorme charge de travail pour les parents. Les parents de triplés qui ont accepté de témoigner dans ce reportage en sont la preuve vivante.

En savoir plus

JEUDI 6 février 2014

Cancer et fertilité : préserver l'avenir

Chaque année, au Canada, environ 3000 jeunes de 15 à 29 ans reçoivent un diagnostic de cancer. C’est énorme, mais la bonne nouvelle, c’est que 85 % de ces jeunes vont survivre à la maladie grâce à l’amélioration des techniques de diagnostic et des traitements. Ce qu’on sait moins toutefois, c’est qu’un grand nombre de ces jeunes devront plus tard faire face à un problème de fertilité en raison des traitements agressifs de chimiothérapie qu’ils auront reçus. Heureusement, les progrès de la technologie médicale offrent maintenant de nouvelles solutions pour aider ces jeunes patients à protéger leur avenir et à maintenir leurs chances de pouvoir un jour fonder une famille.

En savoir plus

JEUDI 30 janvier 2014

Maladie mentale : avoir un proche qui refuse de se faire soigner

En 50 ans, le Québec est vraiment passé d’un extrême à l’autre en termes de traitement de la maladie mentale : d’une société où on internait pratiquement de force les malades psychiatriques dans les asiles à une tout autre ère, à partir des années 1960, où les malades ont été littéralement sortis des hôpitaux. C’était le début de ce qu’on appelle la désinstitutionnalisation. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : de 20 000 patients à l’époque, on en compte aujourd’hui moins de 3000.

En même temps que ces patients ont été «libérés» des hôpitaux, les législateurs leur ont également donné davantage de droits, afin de protéger cette liberté. Le plus significatif de ces droits est certainement celui de refuser des soins médicaux ou psychiatriques. Ce droit est limité à deux exceptions : lorsqu’une autorité compétente juge que le patient est un danger pour lui-même ou pour les autres, ou que le patient est jugé inapte à décider pour lui-même. Si tout le monde s’entend sur l’importance de protéger les droits de ces personnes malades, il n’en demeure pas moins que cette liberté a également un prix. Car malheureusement, les ressources nécessaires au soutien des patients sortis des hôpitaux sont souvent déficientes, avec pour résultat qu’un très grand nombre d’entre eux se retrouvent carrément dans la rue.

En savoir plus

JEUDI 23 janvier 2014

Vivre plus longtemps en bonne santé

L’espérance de vie des Québécois est l’une des plus élevées au monde et elle progresse constamment. Depuis 2004, par exemple, elle a augmenté de deux ans, ce qui est somme toute considérable et qui fait qu’elle est aujourd’hui de près de 80 ans pour les hommes et de 84 ans pour les femmes.

Cette spectaculaire augmentation de l’espérance de vie amène certains à prédire la faillite de notre système de santé en raison des coûts associés au vieillissement. Mais la question n’est pas si simple, car la véritable question à se poser est plutôt la suivante : vieillit-on en santé ou criblé de maladies?

En savoir plus

JEUDI 16 janvier 2014

Soins dentaires : un accès inégal

Depuis trente ans, la santé dentaire des Québécois s’est grandement améliorée. Mais il faut éviter de se réjouir trop vite, car nous partons vraiment de très loin. En effet, il n’y a pas si longtemps encore, le Québec était une sorte de «paradis du dentier». Tenez-vous bien : parmi toutes les provinces canadiennes, c’était au Québec qu’on retrouvait le pourcentage le plus élevé de personnes complètement édentées. Ce pourcentage était d’ailleurs plus élevé que dans la plupart des pays occidentaux.

Heureusement, le Québec a fait des progrès considérables en la matière : de plus en plus de gens conservent leurs dents et le taux de caries a diminué de 40 % entre les années 1980 et les années 2000. Mais il n’en demeure pas moins qu’à l’heure actuelle, les Québécois ont 50 % plus de caries que les Ontariens.

Si certains négligent leur santé dentaire parce qu’ils ont peur du dentiste, plusieurs ont plutôt peur de la facture du dentiste. Et avec raison : un plombage, une couronne et un traitement de canal, et la facture peut facilement grimper à quelques milliers de dollars. Certains ont une assurance privée, mais ce n’est vraiment pas le cas de la majorité. Pour les travailleurs autonomes, les familles à revenus modestes, les jeunes sans emploi et bien d’autres, une visite chez le dentiste est souvent hors de prix. C’est pourquoi on dit aujourd’hui que près de 3 Québécois sur 10 n’ont pas accès à des soins dentaires. Conscients de ce problème, certains groupes ont mis en place des mesures pour faciliter l’accès aux soins dentaires : c’est ce que fait la Faculté de médecine dentaire de l’Université McGill. Depuis 13 ans, de concert avec des organismes communautaires, une clinique mobile se promène dans les différents secteurs de l’île de Montréal pour offrir des soins dentaires à des gens qui n’ont pas les moyens d’aller chez le dentiste. Une remarquable initiative.

En savoir plus

JEUDI 9 janvier 2014

AVC et réadaptation

Chaque année au Canada, 50 000 personnes sont touchées par un accident vasculocérébral, ce qui veut dire une personne toutes les 10 minutes. Heureusement, on réussit aujourd’hui à sauver près de 80 % d’entre elles. Toutes des personnes qui s’en tirent avec la vie sauve, mais bien souvent avec des séquelles de différents ordres. Dans certains cas, les séquelles seront légères tandis que dans d’autres, elles peuvent être beaucoup plus lourdes : paralysie d’un membre, trouble du langage, perte de champ visuel, pertes de mémoire.

Il est malheureusement difficile pour les médecins de prévoir quelles seront l’étendue et la gravité des séquelles, car celles-ci vont varier selon la région du cerveau affectée. Dans certains cas, des patients exceptionnels peuvent également déjouer tous les pronostics et retrouver une autonomie bien au-delà de ce que leur équipe médicale aurait pu espérer. C’est tout particulièrement le cas de Pierre Crête, frappé par un sévère AVC à l’âge de 50 ans. Athlète accompli, il a décidé d’affronter sa réadaptation avec la même détermination qui l’avait jusque-là toujours animé. Et les résultats se sont avérés spectaculaires.

En savoir plus

JEUDI 5 décembre 2013

Amputation et prothèses

Les êtres humains pratiquent des amputations depuis la nuit des temps. À preuve, les archéologues ont même retrouvé des momies amputées dans des tombeaux datant de l’Égypte ancienne. On pourrait penser qu’avec les progrès de la médecine, les cas d’amputation auraient tendance à diminuer, mais non, ce n’est pas le cas, et même au contraire, en raison de l’augmentation de l’incidence du diabète. Celui-ci constitue d’ailleurs la première cause d’amputation, même devant les accidents. Heureusement, la technologie des prothèses s’est raffinée de manière spectaculaire au cours des dernières années, ce qui permet aux personnes amputées de reprendre une vie normale.

En savoir plus

JEUDI 28 novembre 2013

De l'anxiété aux troubles anxieux

Les troubles anxieux sont les problèmes psychiatriques les plus répandus dans la population en général, ce qui inclut aussi les jeunes. Cela peut sembler étonnant, mais 10 % des enfants et des adolescents seraient atteints par ce type de problèmes.

La vie peut être souffrante et difficile quand on souffre d’un trouble anxieux, de nombreux adultes peuvent en témoigner. Mais pour un enfant, en plein développement social et émotif, c’est encore pire. À long terme, ces jeunes risquent également de développer d’autres problèmes de santé mentale, comme la dépression.

L’anxiété chez les enfants et les adolescents soulève toutefois un problème de taille, car elle est souvent très difficile à détecter pour les parents. Les jeunes doivent constamment s’adapter à de nouvelles circonstances : ils changent d’école, ils changent d’amis… Qu’est-ce qui est une réaction anxieuse «normale» ou quand cela devient-il anormal? La ligne est parfois difficile à tracer. Une chose est toutefois certaine : il ne faut pas sous-estimer l’importance de faire appel à des ressources professionnelles lorsque l’anxiété devient trop envahissante dans la vie d’un enfant ou d’un adolescent.

En savoir plus

JEUDI 21 novembre 2013

Autistes et travail

Le nombre de personnes autistes qui veulent intégrer le monde du travail a explosé au cours des dernières années, notamment parce qu’ils sont mieux pris en charge et encadrés. Sans qu’il n’existe de statistiques officielles, on estime qu’environ 10 % des autistes se retrouvent sur le marché du travail.

Plusieurs mythes circulent autour de l’autisme. Les gens sont notamment nombreux à croire que les autistes souffrent de déficience intellectuelle, alors que ce n’est pas le cas; la plupart d’entre eux présentent une intelligence plutôt moyenne. À l’opposé, les autistes présentant une intelligence exceptionnelle, comme dans le film Rain Man, demeurent très marginaux.

Plusieurs d’entre eux souhaitent donc intégrer le marché du travail. Mais les défis de cette insertion professionnelle sont nombreux, tout spécialement en raison des nombreux préjugés qui subsistent à leur égard. Un organisme longueuillois, Action main-d’œuvre, travaille toutefois très fort pour les intégrer en offrant du soutien non seulement aux personnes autistes en quête d’emploi, mais également à leurs employeurs.

En savoir plus

JEUDI 14 novembre 2013

Les entendeurs de voix : une thérapie aux résultats étonnants

On associe généralement les hallucinations auditives, ou le fait d’entendre des voix, à la maladie mentale comme la schizophrénie ou le trouble bipolaire. Une chose est certaine, c’est que les personnes qui souffrent d’hallucinations auditives vivent une grande détresse et qu’il s’agit d’une situation extrêmement perturbante – non seulement pour elles, mais également pour leur entourage – surtout lorsque les voix entendues sont agressives.

Les hallucinations auditives sont souvent difficiles à soigner : 40 % des personnes qui prennent des médicaments pour traiter ce genre de problèmes continuent à entendre des voix malgré tout. Heureusement, il existe depuis une dizaine d’années une approche différente : les Entendeurs de voix. Développée en Europe par un psychiatre hollandais, cette approche vise à apprendre aux personnes à mieux vivre avec leurs voix, plutôt que d’en demeurer des victimes impuissantes.

Notre équipe est allée à la rencontre de certains de ces «entendeurs de voix» qui ont repris le contrôle de leur vie grâce à des ateliers offerts par l’organisme Le Pavois, à Québec. Certains de ces participants ont courageusement choisi de témoigner à visage découvert, afin d’aider à briser les tabous et les stéréotypes qui entourent les hallucinations auditives.

En savoir plus

JEUDI 7 novembre 2013

Reconstruction mammaire après un cancer

Chaque année au Québec, près de 6000 femmes reçoivent un diagnostic de cancer du sein. Mais ce cancer n’est toutefois plus le tueur qu’il a déjà été. À preuve, depuis 1986, le taux de mortalité a diminué de 42 %, principalement en raison de l’amélioration des traitements offerts aux femmes qui en sont victimes.

Parmi toutes ces patientes, près d’une femme sur quatre devra subir une mastectomie totale ou partielle. Or, contrairement aux femmes de la majorité des pays à revenu élevé, les Canadiennes seraient moins nombreuses à avoir recours à la reconstruction mammaire. Pourtant, des spécialistes pensent que les femmes pourraient être beaucoup plus nombreuses à considérer cette intervention si on leur donnait toute l’information adéquate.

En savoir plus

JEUDI 24 octobre 2013

Thérapies cellulaires

La recherche biomédicale sur les cellules souches est sans contredit l’une des avenues thérapeutiques qui suscitent actuellement le plus d’espoirs dans le monde médical. Aux quatre coins de la planète, des équipes de recherche travaillent sur le développement de techniques permettant d’utiliser différents types de cellules souches pour traiter toute une gamme de pathologies. Mais, pour le moment, une très grande part de ces recherches n’a pas dépassé le stade expérimental et très peu de thérapies ont commencé à être testées sur des personnes humaines dans le cadre de rigoureux protocoles cliniques.

L’engouement pour les traitements aux cellules souches est toutefois si fort que des personnes sans scrupules – souvent dans des pays étrangers comme le Mexique, l’Inde ou la Chine – utilisent ces nouvelles thérapies pour faire miroiter des miracles à des personnes gravement malades. Malheureusement, leurs techniques de marketing semblent bien fonctionner puisque ces cliniques réussissent à attirer chaque année un grand nombre de Québécois, peu informés sur les risques de se faire soigner dans des pays où la réglementation est beaucoup moins sévère qu’au Canada.

En savoir plus

JEUDI 17 octobre 2013

La santé mentale des pompiers

Il n’est pas rare que les problèmes de santé mentale soient reliés à la vie professionnelle. Au Québec, en 2011, 18 % des travailleurs de tous les milieux souffraient d’une forme quelconque de détresse psychologique. Et on peut facilement imaginer que les travailleurs œuvrant dans certaines catégories d’emploi sont plus à risque, notamment lorsqu’ils sont confrontés à des événements traumatisants, comme les policiers ou les militaires.

C’est le cas des pompiers qui font souvent face à des situations assez horribles. Mais ce qui est étonnant, c’est qu’une étude a démontré que les pompiers présentent pourtant un taux de détresse psychologique inférieur à celui de la population en général : 14 % pour les pompiers, contre 18 % chez la moyenne des gens. C’est une différence qui peut sembler légère, mais quand on pense qu’il s’agit d’un métier qui pourrait a priori être une source de stress importante, c’est tout de même remarquable. Cette situation s’expliquerait en grande partie par le réseau de soutien qui se crée entre les pompiers dans la vie de caserne. Notre équipe s’est rendue sur le terrain pour en témoigner.

En savoir plus

JEUDI 10 octobre 2013

La santé des genoux, un défi de santé publique

Les chirurgies de la hanche et du genou sont considérablement en hausse au Canada depuis une quinzaine d’années. Et même si les statistiques actuellement disponibles datent de quelques années déjà, on sait que le nombre de chirurgies a doublé de 1995 à 2005. La tendance s’est certainement maintenue depuis.

Le genou est vraiment une articulation très particulière : c’est la plus grosse articulation de tout le corps humain et elle est vraiment très sollicitée, en plus de fonctionner selon un mécanisme assez complexe. Dans certaines situations, le genou peut supporter jusqu’à cinq fois le poids du corps. Et lorsque le genou est très endommagé, à la suite d’un accident ou de problèmes d’arthrose, il n’est pas rare qu’il faille installer une prothèse pour le remplacer. Heureusement, ce type d’opération a beaucoup évolué au cours des dernières années. Les prothèses d’aujourd’hui sont beaucoup plus perfectionnées, tout comme les techniques de chirurgie.

En savoir plus

JEUDI 3 octobre 2013

La psychose : perdre le contact avec la réalité

La psychose fait peur et effraie beaucoup de gens, d’autant plus qu’elle est encore bien souvent mal comprise. Il s’agit en fait d’un trouble mental très sévère caractérisé par une perte de contact avec la réalité. La psychose peut être causée par différents facteurs, notamment la schizophrénie ou la bipolarité, mais aussi la prise de drogues comme le cannabis.

Les premiers épisodes psychotiques se manifestent souvent entre l’âge de 15 et 25 ans. Et ce que les spécialistes ont récemment découvert, c’est que les jeunes adultes qui en sont victimes peuvent s’en remettre très bien à condition d’être rapidement traités, dès les premières manifestations psychotiques. Par contre, si on retarde le traitement, la résistance au traitement risque d’augmenter, ce qui peut faire que la maladie deviendra chronique. Le risque de rechute sera alors plus grand et, à la longue, la maladie risque de causer des dommages au cerveau.

Ces constats ont mené à la création des cliniques PEP – pour Premiers épisodes psychotiques – qu’on retrouve dans plusieurs pays du monde et la plupart des régions du Québec. Ce sont des cliniques dans lesquelles on évalue et traite les patients qui sont aux prises avec leurs premiers épisodes psychotiques.

En savoir plus

JEUDI 26 septembre 2013

L'obésité chez les enfants : le défi de changer les habitudes de vie

Le problème de l’obésité prend de l’ampleur et est devenu un problème de santé publique majeur. Auparavant perçue comme un problème typiquement américain, l’obésité touche maintenant de nombreux pays, au point où l’Organisation mondiale de la Santé parle désormais d’une épidémie mondiale. Mais ce qui préoccupe de plus en plus les spécialistes, c’est l’obésité chez les enfants d’âge préscolaire, un phénomène en pleine expansion. Au Québec, c’est 18 % des enfants de 2 à 17 ans qui font de l’embonpoint et 10 % qui sont obèses. À long terme, ces enfants risquent de souffrir d’importants problèmes de santé et c’est maintenant pourquoi le mot d’ordre est d’intervenir le plus tôt possible. C’est l’approche qu’une équipe du centre hospitalier universitaire Sainte-Justine a choisi d’expérimenter, avec le programme Circuit. L’objectif : changer le mode de vie des enfants et les amener à adopter de saines habitudes de vie.

En savoir plus

JEUDI 19 septembre 2013

Naître à 24 semaines

Chaque année, environ 6000 enfants naissent prématurément au Québec, soit à moins de 37 semaines de grossesse. De ce nombre, 1 % naissent à moins de 28 semaines. Certains naissent même aussi tôt qu’à 23 ou 24 semaines — ce qu’on appelle de très grands prématurés.

Aucun parent n’est vraiment préparé à vivre un tel accouchement. Alors quand une situation comme celle-là se présente, c’est un choc. Dans de telles circonstances, les parents doivent faire une croix sur le scénario idéal de retour à la maison, avec un beau bébé joufflu emmitouflé dans ses couvertures. Gardés sous incubateur, ces enfants ont besoin de soins intensifs parfois très complexes et doivent être nourris par gavage. Et comme si ce n’était pas suffisant, les contacts avec les parents sont également limités. Il s’agit donc d’une situation très pénible pour les parents et les proches. Mais il n’en demeure pas moins que pour la plupart d’entre eux, quand on leur donne le choix de tout faire pour sauver leur enfant, ou de le laisser aller, la question ne se pose même pas…

En savoir plus

JEUDI 12 septembre 2013

L'intimidation à l'école : dans la tête des intimidateurs

L’intimidation n’est pas un phénomène nouveau. Très présente dans les médias et les discussions familiales, elle fait beaucoup parler en raison des conséquences dramatiques qu’elle peut entraîner. Dans certains cas, on le sait, elle peut même conduire des victimes au suicide.

Ce dont on entend moins parler, par contre, ce sont les racines de l’intimidation : ce qui se passe dans la tête des intimidateurs. C’est ce que nous avons voulu faire avec ce reportage, pour remonter aux sources du problème et démontrer que les intimidateurs ont eux aussi besoin d’aide.

En savoir plus

JEUDI 28 mars 2013

Mission Sourires d'Afrique : une équipe de Ste-Justine redonne le sourire à des enfants

Mission Sourires d’Afrique est une opération qui regroupe une quarantaine de personnes, toutes bénévoles et reliées au milieu médical, qui se rendent dans divers pays d’Afrique pour effectuer des chirurgies chez des enfants qui sont nés avec des fentes labio-palatines, qu’on appelle communément «becs de lièvre».

S’ils ne sont pas opérés, ces enfants n’ont vraiment pas la vie facile, notamment parce que leur entourage les rejette, les croyant possédés d’une malédiction. Leurs parents les cachent et ne les envoient pas à l’école. C’est pourquoi Mission Sourires d’Afrique débarque chez eux et leur redonne la vie, par le sourire.

En savoir plus

JEUDI 21 mars 2013

Allaiter ou pas ?

Dans les années 1950, le biberon est apparu comme une véritable libération pour les femmes qui faisaient une entrée massive sur le marché du travail. Tellement qu’à la fin des années 1960, à peine 10 % des bébés québécois étaient allaités. Avec les années, les études qui ont démontré la supériorité du lait maternel se sont multipliées, et plusieurs pays du monde ont commencé à mener des campagnes de sensibilisation vantant les mérites de l’allaitement.

Apparemment, le message est passé : aujourd’hui, 83 % des femmes ici initient l’allaitement à l’hôpital. Mais à quel prix? Certains sont d’avis qu’on met beaucoup trop de pression sur les mères, mais est-ce vraiment le cas? Nous sommes allées voir comment ça se passe dans les hôpitaux du Québec.

En savoir plus

JEUDI 14 mars 2013

Adopter un enfant à besoins spéciaux

L’adoption internationale est en pleine transformation en ce moment. De plus en plus de pays, comme la Chine ou l’Inde qui ont longtemps été des pépinières pour l’adoption, trouvent des familles sur place pour adopter les enfants. Cette nouvelle réalité a pour effet que le nombre d’enfants qu’on peut adopter à l’étranger est en chute libre.

L’attente devient donc de plus en plus longue, et de nombreux parents décident d’adopter des enfants qu’on dit «à besoins spéciaux», c’est-à-dire des enfants qui ont des problèmes de santé, parfois relativement bénins, mais parfois aussi très graves.

En savoir plus

JEUDI 7 mars 2013

Les solutions pour traiter la douleur chronique réfractaire

Beaucoup de gens souffrent de douleurs chroniques. Mais chez certains, cette douleur est si intense et persistante qu’elle prend toute la place, au point de les empêcher de fonctionner normalement. Il s’agit d’une condition médicale qui est très difficile à traiter, notamment parce qu’on n’arrive pas toujours à en trouver la cause. Quand notre équipe a rencontré Benoît Roy, il était au bout du rouleau, en arrêt de travail depuis trois ans à cause d’un problème de douleurs chroniques réfractaires à tous les traitements. Un véritable enfer.

En savoir plus

JEUDI 28 février 2013

Souffrir d'un trouble panique

Une personne sur quatre rapporte avoir déjà fait une attaque de panique. Il s’agit de crises qui durent en moyenne 10 ou 15 minutes, mais ces minutes peuvent sembler interminables aux personnes qui en sont victimes. Certains croient d’ailleurs qu’ils sont en train de mourir tellement leurs symptômes sont intenses. Ces attaques ne sont pourtant pas du tout dangereuses. Elles peuvent toutefois devenir très invalidantes pour les gens qui en font à répétition et qui développent ce qu’on appelle un trouble panique.

En savoir plus

JEUDI 21 février 2013

Obsession de l'apparence chez les jeunes

Les jeunes d’aujourd’hui sont si obsédés par leur image corporelle qu’on pourrait parler d’une véritable épidémie. À neuf ans, une fillette sur trois a déjà tenté de perdre du poids. La plupart des adolescentes, qu’elles soient minces ou rondelettes, vivent avec l’espoir de maigrir. Et comme l’adolescence est souvent associée à des comportements extrêmes, plusieurs se livrent à des pratiques qu’on pourrait qualifier de dangereuses, en essayant par exemple des régimes drastiques trouvés sur Internet ou encore en consommant des laxatifs.

En savoir plus

JEUDI 14 février 2013

Le point sur l'acupuncture

L’acupuncture fait partie de notre paysage depuis une quarantaine d’années. On compte actuellement au Québec près de 800 acupuncteurs. En Occident, la popularité de cette pratique ne se dément pas et, chez nous, elle compte de plus en plus d’adeptes. Et les motifs de consultation sont multiples : retourner un bébé avant un accouchement, arrêter de fumer, diminuer la douleur et bien d’autres raisons.

Où en est la reconnaissance de l’acupuncture sur le plan scientifique? Notre journaliste Caroline Gauthier a enquêté sur la question.

En savoir plus

JEUDI 7 février 2013

Quand médecines traditionnelle et alternative s'allient contre le cancer

Les équipes d’oncologie pédiatrique rencontrent de plus en plus de parents qui ont recours à des thérapies alternatives pour complémenter des traitements contre le cancer que suivent leurs enfants. Ces thérapies sont-elles toujours aussi inoffensives qu’on pourrait le croire? Il semble bien que non, et c’est pourquoi les oncologues préfèrent sincèrement en être informés plutôt que d’être tenus dans l’ignorance.

En savoir plus

JEUDI 31 janvier 2013

Les miracles de la réimplantation

Quoi de plus traumatisant que de perdre un doigt ou une main dans un accident de travail ou en bricolant à la maison? Aussi surprenant que cela puisse sembler, il est maintenant possible de réimplanter certains morceaux amputés et de leur redonner une certaine fonctionnalité.

En savoir plus

JEUDI 24 janvier 2013

Soins intensifs pédiatriques à la maison

Avoir un enfant hospitalisé pendant une longue période peut représenter pour les parents une importante source de stress, puisqu’ils doivent souvent être à ses côtés 24 heures sur 24. Pour faciliter le quotidien de ces parents et offrir à leurs enfants un environnement de vie plus naturel, l’Hôpital de Montréal pour enfants gère un programme qui permet aux parents qui le souhaitent d’installer l’hôpital à la maison. Il s’agit d’un programme destiné aux enfants qui ont besoin de soins complexes et continus, pour des enfants qui ont, par exemple, besoin d’être placés sous respirateur ou sous perfusion, ou qui dépendent d’un appareil qui permet de les maintenir en vie. Un programme formidable, mais qui demande des efforts considérables et d’importants sacrifices de la part des parents, notamment de suivre une formation accélérée en soins infirmiers.

En savoir plus

JEUDI 17 janvier 2013

Syndrome fronto-temporal

Lors du décès de l’humoriste Serge Grenier, en avril dernier, plusieurs personnes ont entendu parler pour la première fois de démence fronto-temporale. Il s’agit en fait de la troisième cause de démence dégénérative au Québec – l’Alzheimer étant bien sûr la plus courante, suivie de celle causée par les AVC. C’est une maladie qui affecte souvent les gens dans la cinquantaine. On ne peut ni la guérir, ni en ralentir l’évolution. Et comme la démence fronto-temporale frappe brutalement, elle peut être très déroutante pour la famille et les proches – à tel point qu’ils en viennent à ne plus reconnaître la personne qui en est atteinte. Katherine Lauzon nous raconte comment cette maladie a transformé son père.

En savoir plus

JEUDI 10 janvier 2013

Scoliose

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale qui touche 2 à 3 % de la population, en très grande majorité des jeunes et particulièrement les filles, sans qu’on sache vraiment pourquoi. Mais quand une jeune fille de 12 ans apprend qu’elle devra porter un corset jusqu’à 22 heures par jour, c’est un peu son univers qui s’écroule. À un moment de la vie où l’image est tellement importante.

En savoir plus

JEUDI 6 décembre 2012

Faire face à une maladie mortelle incurable : la maladie de Lou Gehrig

Mieux connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig, la sclérose latérale amyotrophique fait peur, et avec raison. Il s’agit d’une terrible maladie dégénérative qui ne pardonne pas et qui soulève souvent la question du suicide assisté, comme on l’a vu à l’époque de Sue Rodriguez.

Au printemps dernier, nous avons fait la rencontre d’un homme extrêmement courageux, Michel Gauthier, qui avait appris deux ans plus tôt qu’il souffrait de cette maladie. Par amour pour ses enfants, sa conjointe et ses proches, il avait alors choisi de ne jamais baisser les bras et de tout faire pour demeurer à leurs côtés jusqu’au tout dernier moment. Son souhait a été exaucé, mais sa vie s’est terminée beaucoup plus rapidement que prévu puisque Michel est décédé à peine quelques semaines après le tournage de ce reportage. Avec le plein accord de sa famille, nous sommes aujourd’hui très touchés de présenter ce reportage qui illustre bien tout le courage et la résilience dont Michel a fait preuve dans sa lutte contre une maladie incurable et mortelle.

En savoir plus

JEUDI 29 novembre 2012

Alimentation et santé : les nouveaux régimes

Depuis plus d’un an, un nouveau régime fait fureur au Québec : le régime hypotoxique. Il s’agit d’une diète très stricte qui proscrit de nombreuses céréales – comme l’orge, le maïs et le blé –, tous les produits laitiers et tous les aliments cuits à haute température. Les adeptes de ce régime soutiennent qu’il permet de guérir toute une gamme de maladies inflammatoires, mais qu’en est-il vraiment?

Notre équipe est allée à la rencontre d’un homme qui l’a adopté, mais aussi de professionnels de la santé, pour écouter leurs points de vue respectifs.

En savoir plus

JEUDI 22 novembre 2012

Prévenir la maltraitance envers les aînés

Avec le vieillissement de la population, la maltraitance envers les aînés semble malheureusement elle aussi en pleine expansion. Les statistiques des organismes de santé publique soutiennent qu’au cours des dix dernières années, les cas de maltraitance auraient augmenté de 30 %. Pour dépister les situations problématiques, des intervenants communautaires et des policiers du quartier Rosemont, à Montréal, ont mis sur pied en 2008 un projet-pilote novateur afin de mieux protéger les aînés qui vivent encore en logements privés. Quatre ans plus tard, après avoir cogné à 10 000 portes et porté secours à plus de 500 personnes, les responsables du programme se préparent à exporter ce modèle d’intervention vers d’autres quartiers.

En savoir plus

JEUDI 15 novembre 2012

Arythmie cardiaque héréditaire

Un jeune s’effondre sur une patinoire ou un terrain de soccer. Une fois à l’hôpital, on constate malheureusement son décès. Il est fort probable que cette mort subite soit attribuable à une forme d’arythmie héritée des parents.

On parlait autrefois d’une malédiction : beaucoup de gens de la même famille mouraient sans raison apparente et on attribuait ces décès au mauvais sort. Aujourd’hui, même si on connaît les causes de cette soi-disant malédiction, beaucoup de morts tragiques pourraient être évitées si on se préoccupait davantage des histoires familiales. Et comme les signes avant-coureurs sont inexistants ou difficiles à interpréter, survivre à une arythmie cardiaque héréditaire relève pratiquement du miracle.

En savoir plus

JEUDI 8 novembre 2012

L'infertilité masculine

L’infertilité a longtemps été perçue comme un problème féminin, même si les statistiques nous démontrent qu’il y a autant d’hommes que de femmes qui en souffrent. Il existe d’ailleurs des études sur les séquelles psychologiques causées par l’infertilité chez l’homme, mais on en parle rarement. Comme si le fait de mettre un enfant au monde faisait davantage partie de l’identité de la femme. Pourtant, les experts nous confirment que pour plusieurs hommes, recevoir un diagnostic d’infertilité est un coup très dur, parce que plusieurs l’associent à une atteinte à leur virilité.

En savoir plus

JEUDI 1er novembre 2012

Se reconstruire après avoir subi de la violence conjugale

Il n’y a pas si longtemps encore, dans les années 1970, le terme «violence conjugale» ne faisait même pas partie du langage populaire et on parlait plutôt de chicanes de ménage. Avec les campagnes de sensibilisation qui ont vu le jour par la suite, on espérait enrayer cette violence, mais malheureusement, force est d’admettre aujourd’hui qu’on n’y est pas arrivés. À preuve, il y a actuellement au Québec une centaine de maisons d’hébergement qui, bon an mal an, viennent en aide à 15 000 femmes et enfants.

Notre équipe est allée passer deux jours à la Bouée, un centre d’hébergement qui accueille 24 heures sur 24 des femmes très vulnérables.

En savoir plus

JEUDI 18 octobre 2012

Santé mentale et toxicomanie

Une proportion importante de personnes aux prises avec une maladie mentale comme la schizophrénie ou le trouble bipolaire ont tendance à surconsommer, que ce soit de l’alcool ou de la drogue, afin de se sentir mieux. À l’inverse, des personnes qu’on considérait simplement comme des alcooliques ou des toxicomanes ont très souvent, aussi, une maladie psychiatrique. Jusqu’à tout récemment, ces problèmes étaient traités de manière séparée, alors que maintenant, on essaie plutôt de les traiter de front, les deux à la fois.

En savoir plus

JEUDI 11 octobre 2012

L'anémie falciforme, une maladie méconnue

Peu de gens connaissent l’anémie falciforme. Il s’agit pourtant de la maladie génétique la plus répandue dans le monde et elle touche 50 millions de personnes, principalement dans la population noire. Chaque année, 300 000 enfants naissent avec la maladie et la moitié d’entre eux ne se rendront pas jusqu’à l’âge de 6 ans. Et malheureusement, la situation ne va pas en s’améliorant, même chez nous, et les hôpitaux québécois font face à une augmentation constante de cas. C’est pourquoi certaines personnes plaident pour la mise en œuvre d’un programme de dépistage systématique de la maladie, comme il en existe pour d’autres maladies.

En savoir plus

JEUDI 4 octobre 2012

Connaître ses origines biologiques

Quand on a vu naître les premiers enfants issus de la procréation assistée, on se doutait bien qu’une fois ces enfants devenus grands, ils poseraient des questions. Nous y sommes maintenant : plusieurs d’entre eux réclament le droit de connaître leurs origines biologiques. Mais chez nous, au Canada, une loi interdit la divulgation de l’identité du donneur. Dans le scénario «papa-maman-donneur», il y a une page blanche : une page blanche qu’aimerait bien combler Olivia Pratten.

En savoir plus

JEUDI 27 septembre 2012

Syndrome de verrouillage : être emprisonné dans son corps

Emmurés à l’intérieur d’eux-mêmes : voilà la terrible condamnation à laquelle Benoît Duchesne et Marie-Claude Lemieux font face depuis qu’ils ont été frappés par le syndrome de verrouillage, une pathologie extrêmement rare qui paralyse l’entièreté de leur corps, incluant les muscles nécessaires à la parole. Rien ne semblait pourtant les prédestiner à un tel sort, puisqu’ils étaient tous les deux très actifs et parfaitement en santé avant que leur vie ne bascule complètement, du jour au lendemain.

Mais en dépit de l’extrême gravité de leur condition, ils font la preuve au quotidien que malgré les apparences et la prison dans laquelle ils sont cloîtrés, ils demeurent bien vivants et animés d’une force de vie exceptionnelle.

En savoir plus

JEUDI 20 septembre 2012

La belle histoire de l'implant cochléaire

L’implant cochléaire est un dispositif électronique qu’on insère dans l’oreille interne et qui permet aux personnes souffrant de surdité sévère et profonde de retrouver un certain niveau d’audition. Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, l’implant cochléaire n’est pas réservé qu’aux enfants. Dans les faits, ce sont surtout des adultes qui subissent l’opération, et aussi des personnes âgées. Et dans tous les cas, c’est un processus qui est rempli de craintes, mais aussi de joie : celle de pouvoir enfin entendre à nouveau.

En savoir plus

JEUDI 13 septembre 2012

Moisissures

La question des moisissures a fait les manchettes de l’actualité québécoise à plusieurs reprises cette année. Logements insalubres, édifices publics contaminés, écoles évacuées… Le problème des moisissures est un enjeu de santé publique important, d’autant plus que certains groupes de personnes y sont plus vulnérables, comme les enfants.

En savoir plus

JEUDI 29 mars 2012

Les blessures médullaires

Chaque année au Québec, entre100 et 200 personnes sont également victimes d’une blessure à la moelle épinière à la suite d’un accident. Chaque fois, il s’agit d’une situation d’une très grande urgence. Jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale, la grande majorité des victimes de lésions médullaires mouraient des suites de leurs blessures. Aujourd’hui, grâce à la façon dont on prend en charge les blessés immédiatement après l’accident, ainsi qu’aux progrès de la reconstruction osseuse depuis les années 1980, on arrive à sauver 95 % des victimes.

En savoir plus

JEUDI 22 mars 2012

Dépendance aux opiacés

L’héroïne compte parmi les substances qui créent les plus fortes accoutumances. Il suffit de trois à quatre semaines pour en devenir très dépendant. C’est une drogue puissante, qui fait peur et qui peut entraîner la mort. L’héroïne est en fait un opiacé, au même titre que la morphine, l’Oxycontin ou le Dilaudid, des médicaments antidouleur vendus en pharmacie. Depuis une dizaine d’années dans les rues de Montréal, ces médicaments sont devenus très populaires auprès des toxicomanes qui les trouvent tout aussi attirants, sinon plus, que l’héroïne.

En savoir plus

JEUDI 15 mars 2012

Psychiatre à domicile : des soins sur mesure

Depuis une quarantaine d’années, la désinstitutionnalisation a complètement changé les manières de faire en santé mentale. Alors que des personnes pouvaient être internées toute leur vie durant dans ce qu’on appelait à l’époque les asiles, les patients d’aujourd’hui sont rarement hospitalisés pour de très longues périodes, même s’ils sont atteints de graves maladies comme la schizophrénie.

On entend beaucoup de choses au sujet de la désinstitutionnalisation, notamment que les patients sont laissés à eux-mêmes et que le système médical ne prend pas ses responsabilités. Et il arrive malheureusement que des événements tragiques surviennent – on l’a vu à deux reprises cette année – lorsque des policiers sont confrontés à des patients en crise. Mais ce qu’on sait moins, c’est que de nombreux hôpitaux offrent un service psychiatrique de suivi à domicile. Notre équipe est allée sur le terrain pour témoigner de ce travail exceptionnel.

En savoir plus

JEUDI 8 mars 2012

Quand le sexe fait mal : les douleurs gynécologiques

Si la sexualité a déjà été un sujet tabou, elle ne l’est plus. Aujourd’hui, on en parle librement entre amis, dans les médias, dans la publicité. Alors on peut facilement imaginer le désarroi d’une femme qui ne peut avoir de relations sexuelles parce qu’elles sont trop douloureuses. C’est un problème beaucoup plus fréquent qu’on ne serait porté à le croire. D’ailleurs, des médecins voient de plus en plus de jeunes femmes qui consultent pour d’importantes douleurs gynécologiques. Et souvent, elles ne sont pas prises au sérieux.

En savoir plus

JEUDI 1er mars 2012

DPI : le dépistage des maladies génétiques chez l'embryon

La décision de fonder une famille peut être extrêmement difficile pour des parents qui se savent porteurs d’une maladie génétique, puisqu’ils ne peuvent pas savoir si l’enfant sera oui ou non atteint de la maladie. Ça, c’était avant l’arrivée du diagnostic préimplantatoire, une technique médicale qui se fait dans le cadre d’une fécondation in vitro et qui permet d’identifier dès le stade embryonnaire si l’enfant sera porteur d’une maladie grave. La méthode a été mise au point en Angleterre en 1989 et a commencé à être utilisée ici au Québec dans les années 1990. Nous avons rencontré deux couples qui y ont eu recours.

En savoir plus

JEUDI 23 février 2012

Syndrome d'Asperger : un visage méconnu de l'autisme

Le syndrome d’Asperger est bien mystérieux. Il s’agit en fait d’un trouble envahissant du développement qui fait partie de la famille de l’autisme, et qui se manifeste différemment d’une personne à l’autre. Certains, par exemple, seront dotés d’une intelligence supérieure tandis que d’autres vont démontrer un talent exceptionnel dans un domaine précis. Mais une chose les unit pratiquement tous : leurs difficultés à interagir socialement, un problème qui peut devenir extrêmement invalidant. Antoine Ouellette, qui est atteint de ce syndrome, a dû surmonter de nombreux obstacles avant de devenir le compositeur et le chargé de cours qu’il est aujourd’hui.

En savoir plus

JEUDI 23 février 2012

Syndrome d'Asperger - spécial Web

Un segment inédit du reportage sur le syndrome d'Asperger à visionner!

En savoir plus

JEUDI 16 février 2012

L'art de réparer les coeurs

Le jour est-il proche où on pourra remplacer un vrai cœur par un cœur entièrement artificiel? Les chercheurs en rêvent, puisqu’en dehors de la transplantation cardiaque, il s’agit du seul espoir pour des milliers de victimes d’insuffisance cardiaque grave à travers le monde. Mais depuis 2006 au Canada, des patients peuvent compter sur un appareil d’assistance ventriculaire, qu’on appelle cœur mécanique. C’est à ce jour ce qui se rapproche le plus du cœur artificiel. Si certains patients l’utilisent seulement comme transition, en attendant la greffe cardiaque, d’autres envisagent assez bien de vivre avec cet appareil pour une longue période. C’est notamment le cas de Mme Andrée Tessier qui souffre d’insuffisance cardiaque depuis ses traitements de chimiothérapie.

En savoir plus

JEUDI 9 février 2012

Le dépistage des cancers héréditaires

On soupçonnait depuis longtemps certains cancers d’avoir une origine familiale. En 1994, on a découvert deux gènes défectueux qui peuvent se transmettre de génération en génération et causer des cancers. On sait donc aujourd’hui que ces deux gènes, le BRCA1 et le BRCA2, sont à l’origine d’au moins 5 % des cancers du sein et des ovaires. Depuis cette découverte, on a développé un test de dépistage qui permet de savoir si on est porteur de ces gènes, et donc à haut risque de développer un cancer, mais aussi de le transmettre à ses enfants. Il s’agit d’un test malheureusement encore méconnu alors qu’il peut véritablement sauver des vies.

En savoir plus

JEUDI 2 février 2012

Quand la compétition va trop loin : la santé des jeunes sportifs

En vingt ans, le nombre de jeunes Canadiens qui pratiquent un sport dit «organisé» est passé de 2 à 5 millions. Hockey, soccer, tennis, natation, gymnastique : plusieurs de ces jeunes rêvent de devenir des athlètes de haut niveau et s’investissent beaucoup afin d’être les meilleurs dans leur sport. Parfois, au détriment de leur santé physique et psychologique.

Les pédiatres spécialisés en sport s’inquiètent depuis qu’ils ont découvert des problèmes alarmants chez de jeunes athlètes, comme des cas d’arthrose prématurée. Chez les jeunes filles, des cas d’ostéoporose précoce, d’absence de règles ou de troubles de comportement alimentaire ont également été constatés.

Bien sûr, le sport est bon pour la santé. Mais pour les jeunes qui visent les médailles et les podiums, il y a des précautions à prendre.

En savoir plus

JEUDI 26 janvier 2012

La dépression, encore sous-diagnostiquée

La moitié des gens qui sont vraiment en dépression ne sont pas soignés, et ce, pour toutes sortes de raisons : parce qu’ils ont peur des préjugés, peur de montrer qu’ils ne sont pas à la hauteur, et souvent parce qu’ils ont peur de prendre des antidépresseurs. Il faut dire que ces derniers ont mauvaise presse, et les médecins sont souvent accusés d’en prescrire à tort et à travers. Mais le fait est qu’une personne en dépression qui n’est pas soignée court un réel danger.

En savoir plus

JEUDI 19 janvier 2012

Accumulateurs compulsifs : quand les objets prennent toute la place

Certains troubles de santé mentale sont bien mystérieux. C’est le cas de l’accumulation compulsive. Le sujet intrigue tellement qu’il est actuellement traité dans une série de télévision américaine qui obtient un succès retentissant.

Les gens qui souffrent d’accumulation compulsive se retrouvent complètement submergés par des objets qu’ils accumulent au fil des ans. Tellement qu’ils finissent par avoir de la difficulté à se déplacer dans leur propre maison – une situation qui génère beaucoup d’angoisse et de souffrance.

En savoir plus

JEUDI 12 janvier 2012

Parentalité et déficience

En février 2011, un couple de Port-aux-Basques, à Terre-Neuve, a perdu la garde de ses deux enfants. Aucune preuve de sévices ni de négligence. En fait, les services sociaux ont jugé que leur quotient intellectuel ne leur permettait pas d’élever convenablement des enfants. Cette nouvelle a fait des vagues un peu partout au pays.

Nous avons voulu parler de ce sujet délicat à l’émission. Et nous avons rencontré beaucoup de difficultés à trouver des gens qui acceptaient de témoigner, parce qu’ils ont peur d’être jugés, mais surtout peur de perdre la garde de leurs enfants. C’est donc à travers l’histoire de Lori-Ann que nous allons découvrir comment vivent les parents qui ont une déficience intellectuelle.

En savoir plus

JEUDI 8 décembre 2011

Le bégaiement : du «Discours d'un roi» à nos jours

Tout au long du siècle dernier, on a cru que le bégaiement était un problème purement psychologique. On a même déjà pensé que les gens qui en souffraient étaient possédés du démon ou qu’ils avaient une déficience intellectuelle. Encore aujourd’hui, plusieurs pensent qu’il s’agit d’un tic nerveux ou d’un problème relié à un traumatisme de l’enfance. Ce n’est qu’au cours des dernières années qu’on a fait la preuve que les causes du bégaiement sont génétiques et neurologiques et que ça n’a rien à voir avec la santé mentale ou l’intelligence.

En savoir plus

JEUDI 1er décembre 2011

Contracter une maladie en voyage

Aujourd’hui, les voyageurs sont de plus en plus atypiques et les destinations de plus en plus audacieuses. Il n’y a pas si longtemps encore, l’ascension du Kilimandjaro était réservée à des alpinistes bien entraînés. De nos jours, partir à l’autre bout du monde avec son sac à dos est presque à la portée de tous.

Le voyage s’est donc largement démocratisé, mais ce n’est pas sans risque pour la santé. Les gens ne prennent pas toujours les précautions nécessaires avant de partir. Chaque année, entre 20 % et 50 % des voyageurs canadiens et québécois reviennent de l’étranger avec une maladie tropicale souvent bénigne, mais parfois plus grave.

En savoir plus

JEUDI 24 novembre 2011

Paralysie cérébrale

Les paralysés cérébraux représentent-ils un fardeau excessif pour la société? C’est la raison qui a été invoquée plus tôt cette année par le gouvernement canadien pour exiger le retour en France des parents d’une fillette de 8 ans atteinte de paralysie cérébrale.

Dans la foulée de l’événement, de jeunes adultes eux aussi atteints de cette condition ont protesté en disant qu’une majorité d’entre eux travaillent et mènent une vie tout à fait normale. L’affaire a piqué notre curiosité, et on a découvert qu’effectivement, le visage de la paralysie cérébrale a vraiment changé au cours des 30 dernières années.

En savoir plus

JEUDI 17 novembre 2011

Avons-nous raison de diaboliser le sucre ?

Qui ne s’est jamais senti coupable de s’offrir une petite sucrerie? C’est que le sucre fait partie, avec le gras et le sel, d’un trio diabolique, supposément menaçant pour notre santé. Mais que sait-on vraiment des effets qu’il a sur nous? Est-ce qu’on a besoin de sucre pour survivre, ou doit-on le bannir complètement? On a voulu le savoir…

En savoir plus

JEUDI 10 novembre 2011

Parkinson : ralentir la maladie

Le Parkinson est la deuxième maladie dégénérative la plus répandue après l’Alzheimer. Au Québec, 25 000 personnes en sont atteintes. Et pourtant, on en parle bien peu dans les médias, même si des gens comme Chantal Jolis ou Pierre Nadeau ont contribué chez nous à mieux faire connaître la maladie auprès du grand public.

Recevoir un diagnostic de Parkinson est une bien sombre nouvelle, notamment parce qu’on sait qu’il n’existe aucun traitement curatif. Mais les experts que nous avons rencontrés insistent pour dire qu’il ne faut surtout pas baisser les bras.

En savoir plus

JEUDI 3 novembre 2011

Les enfants du Ritalin

Au Québec, on a commencé à diagnostiquer le TDAH, le trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, dans les années 1950. Mais c’est surtout depuis une vingtaine d’années qu’on prescrit plus systématiquement à ces jeunes des médicaments comme le Ritalin, afin de leur permettre de mieux fonctionner.

Bien sûr, certains trouvent qu’on en prescrit beaucoup trop. Mais le fait est que plusieurs de ces jeunes n’auraient pu passer au travers de leurs études primaires et secondaires sans cette médication et le soutien du milieu scolaire. Ils arrivent aujourd’hui au cégep et à l’université, ce qui est en soi une excellente nouvelle si on considère que cette maladie d’origine neurologique affecte surtout la concentration et le comportement – deux atouts indispensables pour réussir à l’école.

En savoir plus

JEUDI 27 octobre 2011

Retrouver la mémoire

Le 19 mai 2007, Élianne Parent se rend dans une fête pour célébrer ses 18 ans. Elle sera victime ce soir-là d’un grave accident de la route causé par un conducteur ivre. Un scénario digne des pires cauchemars de tous les parents.

Après un traumatisme crânien sévère et un coma de deux mois, Élianne se réveille privée de sa mémoire et de tous ses souvenirs. Depuis, elle a fait des progrès spectaculaires, grâce entre autres à un traitement très prometteur qu’on expérimente ici pour la première fois : la stimulation transcrânienne.

En savoir plus

JEUDI 20 octobre 2011

Traiter les troubles du sommeil chez les enfants

Les troubles du sommeil représentent l’une des principales causes de consultation en pédiatrie au Québec. Le problème n’affecte pas moins de 30 % des enfants de moins de six ans chez nous. On parle ici de peurs nocturnes, de cauchemars, de somnambulisme, mais aussi, d’insomnie.

À la Clinique du sommeil de l’Hôpital Rivière-des-Prairies, on prend ce problème très au sérieux et on fait tout pour redonner un meilleur sommeil aux enfants et bien sûr, à leurs parents.

En savoir plus

JEUDI 13 octobre 2011

Dépression post-partum

La dépression post-partum est un problème de santé mentale sérieux et très répandu. Il s’agit d’une dépression sévère qu’il faut bien distinguer du baby-blues. Ce dernier est en fait un état de tristesse et de fatigue qui dure généralement 2 ou 3 jours, et qui survient dans les 2 semaines suivant l’accouchement. Dans le cas de la dépression post-partum, on a affaire à autre chose. Les symptômes peuvent se déclarer jusqu’à 3 mois après l’accouchement et durer très longtemps.

En savoir plus

JEUDI 6 octobre 2011

Le nouveau visage des troubles alimentaires

Quand on a commencé à parler dans les médias des troubles de l’alimentation, il y a environ 35 ans, on a associé la boulimie, et surtout l’anorexie, exclusivement à l’adolescence. Mais depuis, le profil a beaucoup changé. Si bien qu’il n’est pas rare aujourd’hui qu’on voit dans les centres de traitement des femmes de 35, 45 ou même 60 ans. Et on voit aussi des hommes, même s’ils sont beaucoup moins nombreux.

Vous devez savoir que l’homme et la femme qui ont accepté de nous partager leur histoire ne sont malheureusement pas des cas d’exception. Car on en voit de plus en plus.

En savoir plus

JEUDI 29 septembre 2011

Ostéoporose : qui traiter ?

Toutes les femmes en ont entendu parler et la craignent un peu : l’ostéoporose, un problème de fragilisation des os qui peut entraîner de graves fractures. Depuis environ une vingtaine d’années, les compagnies pharmaceutiques mènent des campagnes agressives pour inciter les femmes d’un certain âge à consulter leur médecin afin de prévenir l’ostéoporose.

Résultat : des milliers de femmes prennent aujourd’hui des bisphosphonates alors qu’elles ne devraient pas. Et c’est inquiétant, car il s’agit d’un médicament qui représente des risques réels pour la santé.

En savoir plus

JEUDI 22 septembre 2011

Le syndrome de fatigue chronique, un mal imaginaire ?

Il y a 20 ou 30 ans, il était fréquent qu’on nie carrément l’existence du syndrome de fatigue chronique. Encore aujourd’hui, les gens qui en souffrent se sentent incompris. Plusieurs croient que ça se passe dans leur tête. Il s’agit pourtant d’un problème de santé bien réel, avec des critères diagnostics reconnus.

Les personnes atteintes ont presque toutes la même histoire : elles étaient actives, en bonne santé et, du jour au lendemain, leur vie a basculé. Et on ne parle pas ici d’une fatigue habituelle, mais d’une fatigue profonde que le sommeil n’élimine jamais.

En savoir plus

JEUDI 15 septembre 2011

Maladie de Lyme

Vous avez peut-être entendu parler de la maladie de Lyme, une maladie infectieuse encore peu fréquente au Québec mais très répandue dans certains États américains. Ce qui fait qu’on en parle davantage aujourd’hui, c’est que la tique qui transmet la maladie a commencé à voyager plus au Nord, et elle atteint maintenant nos latitudes.

Comme il s’agit d’un problème de santé en émergence, la maladie est très peu connue et les gens aux prises avec la maladie de Lyme se sentent complètement incompris par le milieu médical. Et ils peuvent errer bien longtemps avant que les médecins puissent identifier le problème.

En savoir plus

JEUDI 24 mars 2011

Voir autrement

Nous vous proposons aujourd’hui une incursion dans un monde intrigant : celui des aveugles. Depuis toujours, les humains sont fascinés par l’incroyable capacité des aveugles à fonctionner dans le monde des voyants. On entend d’ailleurs souvent dire qu’ils ont développé un sixième sens. Mais qu’en est-il vraiment?

François Côté, aveugle de naissance, a une façon bien à lui d’appréhender le monde. Il a appris à distinguer des sons que nous ne percevons pas. Et il a développé des capacités qui dépassent à bien des égards celles des voyants.

En savoir plus

JEUDI 17 mars 2011

Cancer des poumons

On assiste aujourd’hui à une véritable épidémie de cas de cancers du poumon. Comment se fait-il qu’on en soit arrivés là? En fait, cette épidémie est la conséquence des hauts taux de tabagisme que nous avons eus au Québec. En 1964, lorsqu’on a commencé à se préoccuper des dangers de la cigarette, la moitié de la population fumait. Et comme il s’agit d’un cancer qui est lent à se développer, les fumeurs des années 1960 et 1970 sont ceux qui sont les plus touchés en ce moment.

Le cancer du poumon est une maladie particulièrement redoutable et le taux de survie est faible. Nous avons rencontré des gens qui refusent de baisser les bras.

En savoir plus

JEUDI 10 mars 2011

Les hommes face au cancer du sein

Le cancer du sein touche des milliers de femmes chaque année au Québec. Et c’est autant de femmes qui doivent encaisser le choc du diagnostic, les traitements, la peur de la mort…

Évidemment, quand on reçoit une nouvelle comme celle-là, tout l’entourage est touché : les parents, les enfants et aussi les conjoints. Une étude publiée récemment a attiré notre attention : les hommes dont la conjointe était atteinte d’un cancer du sein étaient davantage hospitalisés pour des problèmes d’ordre psychologique. On a donc voulu mieux comprendre comment ces hommes se sentent.

En savoir plus

JEUDI 3 mars 2011

Maladie de Crohn

On parle très peu de la maladie de Crohn. Elle affecte pourtant 27 000 personnes au Québec, dont environ 11 000 jeunes de moins de 25 ans. Le nombre de cas est en constante augmentation, sans qu’on sache vraiment pourquoi.

La maladie de Crohn fait partie de ces maladies mystérieuses dont on ne connaît pas encore la cause. Ce qu’on sait par contre, c’est qu’elle a un impact considérable sur la vie des gens qui en sont atteints.

En savoir plus

JEUDI 24 février 2011

Épilepsie : la chirurgie pour une meilleure qualité de vie

Au Québec, 70 000 personnes souffrent d’épilepsie. La majorité d’entre elles arrivent à mener une vie tout à fait normale grâce aux médicaments. Mais pour environ le tiers des épileptiques, les médicaments ne fonctionnent pas et ils vivent avec le risque de faire des crises qui peuvent mettre leur vie en danger.

Peu de gens savent qu’il existe aujourd’hui une opération au cerveau qui peut guérir l’épilepsie. Pour les deux jeunes femmes que nous avons rencontrées, la chirurgie cérébrale représentait l’ultime espoir d’avoir une meilleure qualité de vie.

En savoir plus

JEUDI 17 février 2011

Soigner la douleur autrement

Beaucoup de gens au Québec souffrent de douleurs chroniques. On dit d’une douleur qu’elle est chronique lorsqu’elle dure depuis plus de trois mois. Ces douleurs persistantes peuvent avoir des effets dévastateurs sur le sommeil, le travail et le moral. On sait aujourd’hui qu’elles peuvent mener à la dépression et, dans certains cas, jusqu’au suicide.

Trouver un traitement efficace est un véritable casse-tête. C’est pourquoi beaucoup de gens – et de plus en plus de professionnels du milieu médical – se tournent vers les médecines alternatives, une façon de faire qui a permis à une patiente de reprendre le contrôle de sa vie après des années de souffrance.

En savoir plus

JEUDI 10 février 2011

Traverser la ménopause dans une tempête d'hormones

La ménopause est une étape normale de la vie. Et même si on sait que c’est une étape que toutes les femmes devront traverser un jour ou l’autre, il demeure que, pour certaines, il s’agit d’un passage plus difficile. Et comme la ménopause est encore un sujet tabou et banalisé chez nous – on en parle d’ailleurs souvent avec beaucoup d’ironie ou de sarcasme, plusieurs femmes trouvent qu’il est difficile de parler de leurs états d’âme. Et pourtant, la plupart d’entre elles vont éprouver à divers degrés des problèmes liés aux émotions. Sautes d’humeur, colère, les symptômes sont parfois si sévères que la ménopause peut mener à la dépression.

En savoir plus

JEUDI 3 février 2011

La dépendance au sexe

Quand les déboires conjugaux de Tiger Woods ont fait la manchette l’été dernier, on a beaucoup entendu parler de dépendance sexuelle. La dépendance au sexe n’est pas encore reconnue comme une maladie, au même titre que les dépendances à l’alcool ou à la drogue. Et pourtant, ceux qui en souffrent vivent un véritable cauchemar parce qu’ils sont incapables de limiter leur consommation de sexe.

Ce n’est pas la première fois qu’on parle de problèmes de dépendance à l’émission. Mais en réalisant ce reportage, nous avons constaté à quel point la question de la dépendance au sexe était taboue. Des témoins ont accepté de nous parler sous le couvert de l’anonymat.

En savoir plus

JEUDI 27 janvier 2011

Fibrose kystique : un combat sans relâche

La fibrose kystique est une maladie héréditaire très complexe. Depuis la découverte du gène responsable de la maladie, il y a 21 ans, la recherche se poursuit afin de trouver un remède. En attendant, on mise beaucoup sur les traitements qui permettent d’atténuer les symptômes et de retarder l’évolution de la maladie.

Vivre avec la fibrose kystique, c’est prendre beaucoup de médicaments, s’astreindre à un horaire de traitements très chargé. C’est réellement une lutte sans relâche.

En savoir plus

JEUDI 20 janvier 2011

Souffrir de l'alcoolisme de ses parents

En Amérique du Nord, près d’une personne sur 20 souffre d’alcoolisme, sans distinction de classe sociale, de sexe ou d’origine ethnique. Et quand une personne sombre dans l’alcool, elle ne sombre pas seule. C’est tout l’entourage qui en souffre, particulièrement les enfants.

La vie est imprévisible avec un parent alcoolique. Chaque enfant compose avec la chose de façon différente, mais ce qui est certain, c’est que ça laisse des traces. Les répercussions peuvent être parfois assez graves sur la vie de l’enfant, mais aussi perdurer jusqu’à l’âge adulte.

En savoir plus

JEUDI 13 janvier 2011

Les familles homoparentales

Depuis 2002 au Québec, les gais et lesbiennes ont officiellement le droit d’adopter des enfants. Le Québec est d’ailleurs l’un des endroits les plus avant-gardistes dans le monde à cet égard. En France par exemple, ou encore dans les autres provinces canadiennes, on ne permet pas l’adoption à des couples homosexuels. Ils sont pourtant nombreux à vouloir fonder une famille.

Malgré le fait qu’on note une plus grande ouverture, les familles homoparentales savent qu’elles auront à se battre pour que leurs enfants grandissent dans une communauté ouverte d’esprit et respectueuse des différences.

En savoir plus

JEUDI 6 janvier 2011

Deuil périnatal

Ses parents ont préparé sa venue, puis survient l’impensable : l’enfant perd la vie. Quand ce drame survient, le père et la mère sont souvent les seuls à avoir eu réellement conscience de l’existence de leur bébé. Pour les gens autour qui n’ont pas connu l’enfant, il est difficile de comprendre leur souffrance.

À l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal, on a adopté une nouvelle approche pour leur venir en aide. On est conscient que la façon d’encadrer les parents qui ont perdu un bébé peut avoir des conséquences importantes sur leurs difficultés à faire le deuil.

En savoir plus

JEUDI 2 décembre 2010

Trisomie 21 : au pays d'Étienne

L’espérance de vie des personnes trisomiques a fait un bond spectaculaire! Elle est passée de 9 ans en 1930 à 55 ans en 2000 ! Cette réalité a changé bien des choses dans la façon de voir la trisomie. Aujourd’hui, on veut leur offrir toutes les chances de s’intégrer, tant au travail, à l’école que dans la société.

Bien sûr, la gravité de leur déficience intellectuelle va influencer le développement de ces enfants. Mais aujourd’hui, la vie de la majorité des jeunes trisomiques est bien plus satisfaisante qu’à l’époque où ils étaient placés en institution.

Nous vous proposons aujourd’hui de voir la trisomie à travers le parcours d’Étienne, 21 ans, et de Gabriel, 5 ans.

En savoir plus

JEUDI 25 novembre 2010

Vieillir avec le VIH

Alors que le sida tue encore annuellement 2 millions de personnes dans le monde, principalement en Afrique, ici, on l’a pratiquement oublié. Pourtant, 18 000 personnes au Québec sont toujours porteuses du VIH et survivent grâce à la trithérapie.

Nous avons rencontré des gens qui ont vu beaucoup d’amis mourir et qui ont vécu les pires années de l’épidémie. Ils vivent aujourd’hui avec les effets secondaires de leurs traitements et eux, le sida, ils ne sont pas prêts de l’oublier.

En savoir plus

JEUDI 18 novembre 2010

Le choix du dépistage pour les maladies graves et incurables

La science évolue à pas de géant, mais soulève aussi beaucoup de questions éthiques. Parmi les plus délicates, il y a le dépistage de maladies graves et incurables. Un bel exemple : le test pour la maladie de Huntington, une maladie héréditaire dégénérative et mortelle qui touche environ 1 000 personnes au Québec. Il n’existe aucune façon de prévenir, ni de guérir la maladie. Mais depuis 1993, il existe un test très fiable qui permet de savoir si on en est atteint.

Notre équipe s’est intéressée au dilemme moral entourant ce test. Est-ce qu’on peut vivre en sachant qu’on va développer tôt ou tard la maladie ou avec l’angoisse de ne pas savoir ? Nous avons rencontré deux personnes qui ont été confrontées à ce choix déchirant.

En savoir plus

JEUDI 11 novembre 2010

Agressions sexuelles : les garçons aussi

Les nombreux scandales qui ont éclaté ces dernières années relativement aux abus sexuels commis dans les institutions religieuses ont amené plusieurs hommes à briser le silence. On commence à peine à parler d’abus à l’endroit des garçons, mais il était temps.

Les hommes n’arrivent pas à se confier, parce qu’un homme, ça sait se faire respecter, ça ne peut pas être une victime, et ça règle aussi ses problèmes tout seul. Tous ces préjugés font qu’à peine 10 % des agressions sexuelles commises à l’endroit des garçons sont révélées à la police. Un silence lourd de conséquences.

En savoir plus

JEUDI 4 novembre 2010

Les AVC chez les jeunes

Vous avez sans doute déjà entendu parler de l’accident vasculaire cérébral, l’AVC, un problème de santé qui survient généralement sans avertissement et peut entraîner de graves dommages au cerveau.

En général, l’AVC touche davantage les gens âgés de plus de 50 ans. Mais depuis quelques années, on assiste à un phénomène plutôt inquiétant : des personnes plus jeunes sont de plus en plus touchées. On voit maintenant des AVC chez les personnes dans la quarantaine et même la jeune trentaine.

Les signes avant-coureurs d’un AVC sont mal connus du public et on peut facilement les confondre avec d’autres problèmes de santé. La moitié des personnes qui sont frappées ne reconnaissent pas les symptômes et tardent à se rendre à l’urgence.

Pourtant, agir rapidement, c’est réellement la clé pour éviter le pire.

En savoir plus

JEUDI 28 octobre 2010

Les grands brûlés : un réveil brutal

Chaque année au Québec, on traite près de 300 patients dans les centres spécialisés pour les grands brûlés.

Les traitements aujourd’hui sont très sophistiqués et on arrive même à sauver des gens brûlés sur 90 % de leur corps. Mais il faut comprendre que tout cela se fait au prix de grandes souffrances.

Frédéric, Véronique et Janic ont vécu cette souffrance et ils ont accepté de nous la partager avec une générosité et une humilité bouleversantes.

En savoir plus

JEUDI 21 octobre 2010

Le jeu pathologique : une dépendance extrême

Le jeu pathologique peut avoir des conséquences dramatiques. Et comme il est plus que jamais facile d’avoir accès à des jeux de hasard, ce problème social suscite beaucoup d’inquiétudes.

Ce qu’on sait actuellement, c’est que le jeu fait de plus en plus d’adeptes au Québec. Huit adultes sur dix disent s’adonner à des jeux de hasard, certains occasionnellement et d’autres d’une façon plus excessive. Et 2 % de ces joueurs vont sombrer dans une véritable descente aux enfers.

En savoir plus

JEUDI 14 octobre 2010

Aimer ses seins

Peu importe leur taille ou leur âge, en Amérique du Nord, huit femmes sur dix se disent insatisfaites de leur apparence. Il n’est donc pas étonnant que la chirurgie esthétique soit devenue si populaire. Et parmi les chirurgies les plus en demande, on retrouve bien sûr l’augmentation mammaire.

Pour mieux comprendre les raisons qui poussent les femmes à recourir à cette chirurgie, nous avons rencontré Julie, 31 ans, qui a accepté de nous expliquer pourquoi elle a fait ce choix.

En savoir plus

JEUDI 7 octobre 2010

Cigarette et dépression

On connaît tous les effets nocifs de la cigarette, et malgré tout, plusieurs fumeurs s’accrochent. Pour plusieurs d’entre eux, il s’agit d’une question d’équilibre mental.

Idée saugrenue? Peut-être pas tant que ça. Depuis une vingtaine d’années, la science s’intéresse au lien entre la nicotine et la santé mentale. On a entre autres découvert que la moitié des fumeurs, quand ils cessent de fumer, vivent de réels épisodes de dépression.

Psychiatre et fumeur depuis 50 ans, Jean-Jacques Bourque est convaincu que beaucoup de fumeurs sont en fait des dépressifs qui s’ignorent et que la nicotine leur sert d’antidépresseur.

En savoir plus

JEUDI 30 septembre 2010

Santé des autochtones

Quand on parle de santé des autochtones, on pense surtout aux problèmes de toxicomanie, d’alcoolisme et de diabète. Nous vous proposons aujourd’hui un portrait bien différent de celui qui est habituellement dépeint.

Dans la communauté de Mashteuiatsh sur les rives du Lac Saint-Jean, nous avons rencontré le DrStanley Vollant. Ce dernier est le premier chirurgien autochtone au Québec et a été directeur du Programme autochtone de médecine à l’Université d’Ottawa. Grâce à des gens comme lui, notre vision de la santé autochtone pourrait bien être appelée à changer.

En savoir plus

JEUDI 23 septembre 2010

Maux de dos : en guerre contre la douleur

Quatre-vingts pour cent de la population se plaindra un jour ou l’autre d’un mal de dos. Il n’est donc pas étonnant qu’on en parle comme la «maladie du siècle».

C’est le cri du cœur de Catherine, 33 ans, publié dans une lettre ouverte du journal La Presse qui nous a inspirés à préparer ce reportage. Souffrant de douleurs intenses au bas du dos causées par des hernies discales, et incapable de trouver des solutions pour soulager sa douleur, Catherine se voyait déjà obligée de renoncer à sa carrière et à plusieurs projets d’avenir. Parce que son histoire ressemble à celle de beaucoup d’autres, nous avons tenu à l’accompagner dans sa démarche.

En savoir plus

JEUDI 16 septembre 2010

Les troubles de croissance

Durant les premières années de la vie, les transformations chez les enfants sont impressionnantes. Tout va tellement vite que les pyjamas et les bottines n’ont même pas le temps de s’user! Mais il arrive que des problèmes hormonaux empêchent des enfants de grandir normalement : on parle alors d’un trouble de croissance. Bien que très inquiétant pour les parents, ces problèmes se traitent très bien aujourd’hui grâce aux hormones synthétiques qui font des miracles.

En savoir plus

JEUDI 9 septembre 2010

Cancer et grossesse

Apprendre qu’on souffre d’un cancer en cours de grossesse entraîne des émotions des plus paradoxales : donner la vie tout en étant confrontée à la mort.

Il y a une vingtaine d’années, lorsqu’on découvrait un cancer chez une femme enceinte, on sacrifiait le bébé presque automatiquement. Aujourd’hui, dans la très grande majorité des cas, on sauve la maman et son enfant.

En savoir plus

JEUDI 25 mars 2010

Lymphomes

Les joueurs de hockey Mario Lemieux et Saku Koivu ont tous deux été frappés dans la vingtaine par un lymphome, un cancer du sang. Le lymphome est le cancer le plus fréquent chez les moins de 30 ans, bien qu’il touche également les personnes âgées.
C’est un cancer souvent invisible, difficile à dépister parce qu’il peut se développer dans n’importe quelle partie du corps. Mais les chances de guérison sont excellentes !

En savoir plus

JEUDI 18 mars 2010

Les enfants de parents sourds

Au Québec, la communauté sourde compte environ 9 000 personnes.
Beaucoup de sourds fonderont une famille et donneront naissance, dans la très grande majorité des cas, à des enfants qui entendent parfaitement.
Jusque dans les années 1960, au Québec, beaucoup d’enfants de parents sourds étaient placés dans des foyers nourriciers ou des pensionnats. Les préjugés quant à la compétence de ces parents persistent encore, même si ces enfants ont toutes les chances de se développer normalement…

En savoir plus

JEUDI 11 mars 2010

Prévenir la négligence

Des enfants laissés seuls à la maison, qui arrivent à l’école le ventre vide et même qui doivent composer avec un parent malade ou toxicomane.
Au Québec, la négligence affecte des milliers d’enfants. Mais le plus souvent, cette négligence n’est pas intentionnelle. Les parents aiment leurs enfants mais traversent des moments difficiles. Seuls et démunis, ils se retrouvent incapables de répondre à leurs propres besoins et à ceux de leurs enfants.
Heureusement, certains organismes peuvent les aider à s’en sortir.

En savoir plus

JEUDI 4 mars 2010

Cancer du cerveau

Jusqu’à tout récemment, l’annonce d’un cancer au cerveau était pratiquement une condamnation. La maladie implique des chirurgies majeures et des risques de graves séquelles, mais l’espérance de vie des personnes atteintes augmente, notamment grâce au développement de technologies d’imagerie cérébrale de plus en plus précises.
La délicate question de la qualité de vie se pose pour de plus en plus de patients.
Rencontre avec la danseuse de ballet Nathalie Buisson qui, 6 ans après son diagnostic, poursuit son combat avec détermination.

En savoir plus

JEUDI 25 février 2010

Les maladies rares

Les maladies rares, aussi appelées maladies orphelines, touchent principalement les enfants. Difficiles à diagnostiquer, ces maladies sont aussi bien souvent incurables. À cause de leur rareté, et donc de la petitesse du marché, peu d’argent est investi dans la recherche et la découverte de traitements.
Certaines sont plus connues, comme la fibrose kystique ou la dystrophie musculaire. Mais le plus souvent, même les médecins ne connaissent pas ces maladies et ne savent pas comment venir en aide aux parents, les laissant seuls et démunis face à la souffrance de leur enfant. William est atteint de leucodystrophie, une maladie dégénérative du système nerveux qui affecte 65 personnes au Québec.

En savoir plus

JEUDI 18 février 2010

Jeunes en surpoids

Le constat est clair, indiscutable : la prévalence de l’embonpoint et de l’obésité augmente, et la tendance se maintient année après année. Le phénomène est encore plus criant chez les jeunes : le nombre d’ados avec un problème de poids a doublé depuis les années 1980.
Pourtant, tout le monde connaît la recette pour perdre du poids : bouger plus et manger moins. Les mesures de santé publique mises de l’avant – comme le bannissement de la malbouffe dans les écoles et les campagnes de sensibilisation en faveur de meilleures habitudes de vie – n’ont pas donné les résultats espérés jusqu’à maintenant. Et les parents d’enfants aux prises avec un surplus de poids disent avoir tout essayé.
Où sont les solutions ?

En savoir plus

JEUDI 11 février 2010

Mourir à domicile

Mourir à domicile est un fait rare, une exception. Pourtant, la grande majorité des Québécois préférerait finir ses jours à la maison. Comme autrefois.
Ce choix existe. Le réseau de la santé possède des équipes spécialisées en soins palliatifs à domicile. Pour les proches, accompagner une personne en fin de vie se révèle une expérience profondément intime. Voici leurs témoignages.

En savoir plus

JEUDI 4 février 2010

Traumatismes crâniens

Chaque année, au Québec, près de 13 000 personnes sont victimes d’un traumatisme crânien, le plus souvent lors d’un accident de la route. Les lésions cérébrales entraînent de graves dommages corporels ainsi que des problèmes de concentration et de mémoire, et même de comportement.
Les gens que nous avons rencontrés ont échappé à la mort et au spectre de finir leurs jours en fauteuil roulant. Ils paraissent en bonne santé, mais l’accident les a complètement transformés. L’un d’entre eux, Christian, est devenu célèbre malgré lui; c’est le frère de l’humoriste Martin Matte.

En savoir plus

JEUDI 28 janvier 2010

L'insomnie

Êtes-vous de ceux qui comptent les moutons pour s’endormir ?
L’insomnie chronique touche une personne sur dix au Québec, en majorité des femmes.
C’est un problème qui peut bouleverser la vie de ceux qui en souffrent, et même entraîner des conséquences graves sur la santé.
Pourtant, il y a encore très peu de spécialistes dans ce domaine. Nous en avons rencontré deux, reconnus parmi les meilleurs au monde. Voici des solutions efficaces.

En savoir plus

JEUDI 21 janvier 2010

Les jeunes transgenres

Être une fille dans un corps de garçon ou un garçon dans un corps de fille.
Les transsexuels prennent conscience de leur différence avant même de connaître le mot qui les définit, dès la tendre enfance.
La transsexualité est un phénomène méconnu, tant par le grand public que les professionnels de la santé. Dans ce reportage, spécialistes et témoins en parlent ouvertement, dont Loïc, 17 ans, anciennement Carol-Anne.

En savoir plus

JEUDI 14 janvier 2010

Travail et cancer

Chaque année, 45 000 personnes combattent le cancer au Québec.
Recevoir un tel diagnostic est inévitablement vécu comme un choc. Questionnements et remises en question de toutes sortes s’ensuivent… Que va-t-il m’arriver ? Comment annoncer la nouvelle? Comment vais-je subvenir à mes besoins ? Les inquiétudes liées à la situation financière, au travail, prennent beaucoup de place. On a peur de perdre son gagne-pain. Voici le témoignage de ceux qui ont traversé cette épreuve.

En savoir plus

JEUDI 7 janvier 2010

La santé mentale des adolescents

Tous les adolescents prennent des risques… et il n’y a rien de plus normal. Adolescence rime avec sexualité non protégée, imprudences au volant ou pratique de sports extrêmes.
Les comportements à risque liés à l’alcool et aux drogues inquiètent tout particulièrement les parents. Aujourd’hui, c’est à 12 ans, en moyenne, qu’on vit une première expérience avec ces substances. La plupart des adolescents continueront d’en consommer par la suite, mais seule une minorité développera une dépendance. Comment savoir si ce comportement est le signe d’un malaise plus profond ou pas ?

En savoir plus

JEUDI 3 décembre 2009

Médicaliser la sexualité

Le Viagra est entré dans nos vies il y a 12 ans. Devant cet immense succès commercial, rien d’étonnant à ce que l’industrie pharmaceutique rêve de proposer un équivalent féminin ! À quand une «viagrette» pour aider les femmes à retrouver le désir ?
La médicalisation de la sexualité soulève parfois des questions éthiques. Jusqu’où faut-il aller ? Pourquoi prolonger la vie sexuelle des hommes et des femmes ? Le vieillissement n’est pas une maladie… Après tout, passé la cinquantaine, la moitié des couples sont touchés par ce problème.
Normand et Jeanne Tamburini ont accepté de se confier à nous : la médication leur a permis, justement, d’envisager la vieillesse avec un peu plus de douceur…

En savoir plus

JEUDI 26 novembre 2009

Les fractures chez les personnes âgées

Les personnes âgées craignent beaucoup les chutes, et elles ont bien raison ! Pour elles, tomber est souvent synonyme de fractures, ce qui peut entraîner une longue période d’invalidité et de réadaptation.
Avec le vieillissement de la population, les fractures sont en voie de devenir un problème de santé public majeur. Et on prévoit que le nombre de lits occupés par ces cas risque d’exploser dans les prochaines années. D’où l’importance de la prévention.

En savoir plus

JEUDI 19 novembre 2009

La douleur chez les enfants

On a longtemps pensé que les enfants n’étaient pas aussi sensibles à la douleur que les adultes. Jusqu’à la fin des années 1980, on a pratiqué des chirurgies chez les prématurés sans leur donner ni antidouleurs ni analgésiques. On prescrivait de simples relaxants musculaires.
La science a aujourd’hui démontré que les enfants souffrent autant que les adultes. Et qu’il est primordial de les soulager…

En savoir plus

JEUDI 12 novembre 2009

Redonner la parole aux enfants dysphasiques

Il n’y a pas si longtemps, on confondait encore la dysphasie avec la déficience intellectuelle. On sait aujourd’hui que les enfants dysphasiques ont une intelligence normale; ils souffrent plutôt d’un trouble du langage, ce qui rend l’apprentissage et la communication beaucoup plus difficiles.
Il n’existe aucun médicament ni traitement médical contre la dysphasie, mais la rééducation en orthophonie peut grandement aider les enfants à progresser et à mieux s’intégrer. Une démarche très exigeante, tant pour les enfants que pour les parents.
Voici leur histoire.

En savoir plus

JEUDI 5 novembre 2009

Les effets de la méditation

Longtemps perçue comme une pratique religieuse, voire ésotérique, la méditation a acquis ses lettres de noblesse, et ne cesse de gagner des adeptes. Aujourd’hui, son efficacité en matière de réduction du stress n’est plus à démontrer. Et ses bienfaits dans la prévention et le traitement de plusieurs problèmes de santé – dépression, maladies cardiovasculaires, cancers – sont de mieux en mieux connus, et reconnus.

En savoir plus

JEUDI 29 octobre 2009

Musique et cerveau

Les effets de la musique sur le bien-être sont aujourd’hui bien connus; elle peut notamment favoriser la relaxation et réduire la douleur. De nouvelles recherches montrent que la musicothérapie apporte également des bienfaits aux personnes atteintes d’une maladie neurologique, comme l’aphasie et la maladie de Parkinson.

En savoir plus

JEUDI 22 octobre 2009

Accoucher autrement

Les Québécoises sont les championnes canadiennes de l’épidurale, d’après la plus récente enquête nationale sur la maternité publiée au printemps dernier. Sept femmes sur dix ont recours à cette forme d’anesthésie au moment de l’accouchement. Le rapport révélait également que les Québécoises manquent cruellement d’information quant aux autres techniques de contrôle de la douleur. Pourquoi tant d’épidurales au Québec?

En savoir plus

JEUDI 15 octobre 2009

La sclérose en plaques

Le Canada est l’un des pays les plus touchés par la sclérose en plaques dans le monde. Au Québec seulement, entre 13 000 et 18 000 personnes souffrent de la maladie.
La sclérose en plaques est une maladie dégénérative qui conduit presque inévitablement au fauteuil roulant. Ceux qui en sont atteints vivent dans l’espoir d’un traitement qui stopperait l’évolution de la maladie. Mais la route est longue entre la recherche en laboratoire et la disponibilité des médicaments...

En savoir plus

JEUDI 8 octobre 2009

Les enfants de la garde partagée

Encore marginale au début des années 80, la garde partagée est devenue une formule courante depuis que le droit des deux parents à exercer l’autorité parentale a été consacré dans la loi fédérale sur le divorce de 1985.
Au début de la généralisation de cette pratique, certains experts dénonçaient le manque de stabilité associée à cette situation et craignaient son impact sur le développement des enfants.
Vivre « dans ses valises » est-il pire que d’être privé de la présence d’un parent ?

En savoir plus

JEUDI 1er octobre 2009

La bipolarité

François Massicotte et Guy Latraverse ont parlé ouvertement de la maladie qui les affectera toute leur vie : la bipolarité ou trouble bipolaire. Cette maladie, qu’on appelait autrefois maniaco-dépression, est très complexe et difficile à diagnostiquer.
Il faut souvent compter plus de dix ans avant que le diagnostic ne soit posé, et la très grande majorité des personnes qui en souffrent ne le savent tout simplement pas.
Des statistiques qui font peur quand on sait que la bipolarité augmente radicalement le risque de suicide.

En savoir plus

JEUDI 24 septembre 2009

Perdre son travail à 50 ans

Depuis le début de la récession, le Québec a enregistré une perte de près de 70 000 emplois. Fermetures d’usines, mises à pied massives, taux de chômage en hausse… Derrière les statistiques, on trouve beaucoup de détresse psychologique, et même des suicides.
Perdre son emploi, c’est toujours difficile. Mais pour les gens de 50 ans et plus, ceux qui ont consacré leur vie à la même entreprise, le choc est particulièrement brutal.

Voici l’histoire de deux d’entre eux.

En savoir plus

JEUDI 17 septembre 2009

Comment s'adapter à la perte d'audition ?

Avec l’âge, on entend souvent de moins en moins bien… La surdité progressive – ou presbyacousie - est devenue un problème de santé majeur compte tenu du vieillissement de la population.
Un problème qui mine la qualité de vie des personnes atteintes et les condamne souvent à l’isolement, à une estime de soi-même en friche...

Aujourd’hui, heureusement, on peut y remédier.

En savoir plus

JEUDI 10 septembre 2009

Peut-on soigner la pédophilie ?

Nous abordons un sujet tabou : le traitement de la pédophilie.

Comment expliquer le comportement de ces agresseurs? La pédophilie est-elle une maladie ? Et surtout, peut-on la traiter pour prévenir les récidives ?

En savoir plus

JEUDI 26 mars 2009

Gros plan sur la chirurgie bariatrique

Au Québec, plus de 200 000 personnes souffrent d’obésité morbide. Or, un grave excès de poids entraîne des troubles de santé sérieux et même potentiellement mortels, comme l’hypertension artérielle, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

En savoir plus

JEUDI 19 mars 2009

Le syndrome Gilles de la Tourette

Le syndrome Gilles de la Tourette — une maladie neurologique qui porte le nom de celui qui lui a donné une définition scientifique, en 1885 — est encore aujourd’hui entouré d’une aura de mystère. Bien souvent, on l’associe au langage ordurier. En fait, c’est une maladie qui se manifeste de multiples façons, et les symptômes varient grandement d’une personne à l’autre. Le plus grand défi pour les personnes atteintes? Les préjugés.

En savoir plus

JEUDI 12 mars 2009

La sexualité des personnes handicapées

Quand on évoque le bien-être des personnes handicapées, on pense généralement aux soins physiques, de même qu’à leur intégration dans la société. Mais il nous vient plus rarement à l’esprit que ces personnes, comme n’importe quel être humain, ont tout aussi besoin d’une vie affective et sexuelle. Pourtant, au Québec, peu d’institutions répondent à cette demande. Au Centre d’hébergement Centre-ville de Montréal, on a brisé le tabou et posé des gestes concrets pour favoriser la vie affective des résidents, notamment par la création d’une «chambre de l’intimité».

En savoir plus

JEUDI 12 février 2009

Alcool BCBG

En savoir plus

JEUDI 22 janvier 2009

Les infections transmissibles sexuellement

Malgré les campagnes de sensibilisation, les infections transmises sexuellement sont en recrudescence chez les jeunes de 15 à 24 ans au Québec. Les cas de chlamydia, par exemple, ont doublé entre 1997 et 2004.

En savoir plus

JEUDI 27 novembre 2008

Les allergies alimentaires

Près de 8 % des enfants souffrent d’allergies alimentaires. Et c’est souvent tout un casse-tête pour les parents, les garderies et les écoles. En faisons-nous trop ou pas assez pour protéger les enfants allergiques? Nous avons posé la question à ceux qui sont confrontés au problème quotidiennement.

En savoir plus

JEUDI 30 octobre 2008

La vie après le cancer

En savoir plus

JEUDI 8 novembre 2007

Le cancer du sein

En savoir plus

JEUDI 18 janvier 2007

Les maisons saines

En savoir plus

JEUDI 14 décembre 2006

Perdre du poids

En savoir plus

JEUDI 19 octobre 2006

La santé des hommes

En savoir plus

JEUDI 5 octobre 2006

L'acupuncture

En savoir plus

VENDREDI 17 mars 2006

Internet et la santé

En savoir plus

VENDREDI 10 mars 2006

St-Charles-Borromée

En savoir plus

VENDREDI 3 mars 2006

Le C. Difficile

En savoir plus

VENDREDI 24 février 2006

Le sommeil

En savoir plus

VENDREDI 17 février 2006

La santé au travail

En savoir plus

VENDREDI 10 février 2006

Le cancer

En savoir plus

VENDREDI 27 janvier 2006

La douleur chronique

En savoir plus

VENDREDI 20 janvier 2006

La zoothérapie

En savoir plus

VENDREDI 16 décembre 2005

Le marketing de la santé

En savoir plus

VENDREDI 2 décembre 2005

Les électrochocs

En savoir plus

VENDREDI 25 novembre 2005

Le don d'organes

En savoir plus

VENDREDI 18 novembre 2005

La dépression

En savoir plus

VENDREDI 11 novembre 2005

L'effet placebo

En savoir plus

VENDREDI 4 novembre 2005

L'hypnose

En savoir plus

VENDREDI 28 octobre 2005

Le cannabis pour se soigner

En savoir plus

VENDREDI 21 octobre 2005

Le bonheur

En savoir plus

VENDREDI 14 octobre 2005

Les cliniques privées

En savoir plus

VENDREDI 30 septembre 2005

Gros et en santé

En savoir plus